Gares et réseaux ferrés dans le Calvados

- Fleuves et rivières - Gares - Arcisse de Caumont - Histoire - Livres et documents - Architecture - Géologie - Vidéos

 

Voir aussi : Gares et réseaux ferrés dans l'Orne - Gares et réseaux ferrés dans la Manche

 

 

Gares et réseaux ferrés dans le Calvados

- Liste des gares de Basse-Normandie (Wikipedia)

- Le Chemin de fer en Pays d'Auge (cpl14.fr)

Le Chemin de fer en Pays d'Auge à la Belle Epoque (http://vimoutiers.net/vp/cdf1.htm)

Lignes ferroviaires françaises désaffectées ou disparues (Basse Normandie : wikipedia)

 


cliquer sur l'image pour l'agrandir
Sur ruedupetittrain.free.fr d'après l'Encyclopédie Générale des Transports

 

Ligne de Caen à la Mer

"La ligne du chemin de fer de Caen à la mer fait partie de ces petites lignes secondaires établies par des investisseurs privés vers la fin du XIXe siècle à la suite de la mode des bains de mer. La ligne a été fermée en 1950. " (Wikipedia)

 

forum.e-train.fr - [VNS] le "Caen à la Mer"

 

Ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg

"La ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg est l'une des grandes artères radiales du réseau ferré français. Longue de 313 km, elle se débranche à Mantes-la-Jolie, à 57 km à l'ouest de Paris, de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre...
Elle dessert notamment les agglomérations de Mantes-la-Jolie, Évreux, Bernay, Lisieux, Mézidon-Canon, Caen et Cherbourg..." (Wikipedia)

Caen - Cherbourg :

- Caen - Carpiquet - Norrey-en-Bessin - Audrieu - Bayeux - Crouay - Le Molay-Littry - Lison - Neuilly

Dans la Manche :
- Carentan - Chef-du-Pont - Sainte-Mère - Fresville - Montebourg - Valogne - Sottevast - Couville - Martinvast - Cherbourg

 

Caen - Evreux :

cpl14.fr - La ligne Paris-Cherbourg
"Nous avons fait le choix de ne faire porter cet article que sur le tronçon de la ligne entre Evreux et Caen.
Le tronçon Evreux-Caen de la ligne Paris-Cherbourg comporte 17 stations..."

- Caen - Frénouville-Cagny - Moult-Argences - Mézidon - Mesnil-Mauger - La Houblonnière - Lisieux - Courtonne-la-Meurdrac

Dans l'Eure :
Saint-Mards-de-Fresne - Bernay - Serquigny - Beaumont-le-Roger - Romilly-la-Puthenaye - Conches - La Bonneville - Arnières-sur-Iton - Evreux

 

Ligne de Neuilly-la-Forêt à Isigny-sur-Mer

"C'était un court embranchement entre la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg et le port d'Isigny-sur-Mer." (Wikipedia)

 

Ligne de Caen à Dozulé - Putot

"La ligne de Caen à Dozulé-Putot est une ancienne ligne du réseau ferré français ouverte en 1881 pour relier Caen à la ligne de Mézidon à Trouville - Deauville et ainsi offrir un accès plus direct aux stations balnéaires de la côte Fleurie. Le trafic a cessé en plusieurs étapes et la ligne a ensuite été déclassée et déferrée...
Cette nouvelle ligne dessert Giberville, Démouville à partir du 5 avril 1897, Sannerville, Troarn, Bures-sur-Dives et Basseneville. À Troarn et à Dozulé, des quais d'embarquement sont spécialement aménagés pour le transport du bétail" (Wikipedia)

 

Ligne de Mézidon à Trouville - Deauville

"Les 28 kilomètres de la ligne qui relie Mézidon à Dives-Cabourg par Dozulé - Putot sont ouverts à la circulation le 15 juin 1879. En 1881, la ligne est rachetée par l'État et elle est incorporée au réseau d'intérêt général...
Les sections de Dives à Beuzeval (Houlgate) et de Trouville - Deauville à Villers-sur-Mer sont ouvertes le 18 septembre 1882. L'exploitation est provisoirement assurée par l'État. Mais le relief accidenté rend difficile la construction de la section centrale... " (Wikipedia)

cpl14.fr - Ligne de Trouville-Deauville à Mézidon par Dives-Cabourg et Dozulé

wikiwand.com - Ligne de Mézidon à Trouville - Deauville

 

Mézidon - Dives-Cabourg :
Dives-Cabourg - Trouville-Deauville :


Sur Geoportail


Sur train.estuaire.pagesperso-orange.fr

 

Ligne de Lisieux à Trouville - Deauville

cpl14.fr - Ligne de Lisieux à Trouville-Deauville
"La ligne vers Honfleur est la plus ancienne, nous en reparlerons, mais celle de Trouville-Deauville, commune jusqu’à Pont l’Evêque, était plus importante en trafic.
Cette ligne est également la ligne du Paris à Trouville-Deauville, commune avec Paris à Cherbourg jusqu’à Lisieux. Le dernier tronçon entre Pont-l’Evêque et Trouville ouvre le 1er juillet 1863..."

"Ouverte de 1858 à 1863 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest à double voie, puis électrifiée en 1996 et alors mise à voie unique, elle assure aujourd'hui un trafic exclusivement de voyageurs à destination des stations balnéaires de la Côte Fleurie." (Wikipedia)

 

Ligne de Pont-l'Evêque à Honfleur

"Le 1er juillet 1858, une ligne de 18 km partant de la ligne Mantes-la-Jolie - Cherbourg est ouverte entre la gare de Lisieux et la gare de Pont-l'Évêque. Le 7 juillet 1862, elle est prolongée par un embranchement de 25 km en direction d'Honfleur par Quetteville. Le 8 juin 1889, la ligne entre la gare de Glos-Montfort, sur la ligne de Serquigny à Oissel, et Pont-Audemer est prolongée jusqu'à Quetteville, permettant ainsi de relier Honfleur à Évreux et Rouen." (Wikipedia)

"La ligne de Lisieux à Pont-l’Evêque est ouverte le 1er juillet 1858.
Le 20 juin 1862 a lieu l’inauguration de la ligne de Pont-l’Evêque à Honfleur." (cpl14.fr)

 

Ligne d'Évreux-Embranchement à Quetteville

"La ligne d'Évreux-Embranchement à Quetteville est une ligne de chemin de fer française qui reliait Évreux (Eure) à Quetteville (Calvados)..." (Wikipedia)

- Quetteville

Dans l'Eure :
- Beuzeville - Saint-Maclou - Toutainville - Pont-Audemer - Corneville-Saint-Paul - Condé-sur-Risle - Appeville - Montfort/Saint-Philbert - Glos-Montfort - Etc.

 

Ligne de Lisieux à Orbec

cpl14.fr - Ligne de Lisieux à Orbec, à La Chapelle-Gauthier et à la Trinité-de-Réville
"La ligne d’origine (ouverte en 1873) va de Lisieux à Orbec.
Elle est ensuite prolongée jusqu’à la Chapelle-Gauthier, puis est raccordée à la ligne de Ste Gauburge à Bernay (voir M.SGB) en gare de La Trinité-de-Réville..."

"La ligne de La Trinité-de-Réville à Lisieux est une ancienne ligne ferroviaire française déclassée. Il s'agissait à l'origine d'un embranchement qui suivait la vallée de l'Orbiquet entre la gare de Lisieux, sur la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg, et la ville d'Orbec, distante d'une quinzaine de kilomètres. La ligne fut ensuite prolongée jusqu'à La Trinité-de-Réville afin de rejoindre la ligne d'Échauffour à Bernay" (Wikipedia)

 

Ligne de La Trinité-de-Réville à Lisieux

"La ligne de La Trinité-de-Réville à Lisieux est une ancienne ligne ferroviaire française déclassée. Il s'agissait à l'origine d'un embranchement qui suivait la vallée de l'Orbiquet entre la gare de Lisieux, sur la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg, et la ville d'Orbec, distante d'une quinzaine de kilomètres. La ligne fut ensuite prolongée jusqu'à La Trinité-de-Réville afin de rejoindre la ligne d'Échauffour à Bernay" (Wikipedia)

 

Ligne de Caen à Vire

"La ligne de Caen à Vire est une ligne du réseau ferré français ouverte entre 1886 et 1891 pour relier Caen à Vire en passant par le Bocage virois. La ligne a été fermée en 1938 au trafic voyageurs. Après la Seconde Guerre mondiale, la ligne a également été fermée en plusieurs étapes au transport de marchandises. Par la suite, elle a été déclassée, puis déposée." (Wikipedia) - Schéma de la ligne sur : Wikipedia

"La ligne Caen – Aunay-Saint-George est finalement ouverte le 22 août 1886. Elle est ensuite prolongée jusqu'à la gare de Vire le 1er juin 1891"

[Archéologie ferroviaire] Sur les traces de la ligne Caen - Vire (reseaux-normands.forumactif.com)


Sur Wikimedia.org par Karldupart

 

Ligne de Caen à Laval

"La ligne Caen - Laval est une ancienne ligne commerciale française de chemin de fer, qui traversait les départements du Calvados, de l'Orne et de la Mayenne.
Elle reliait entre elles les villes de Caen et Laval par Flers, et plus largement les villes de Caen et Angers grâce à la ligne Laval - Angers qui faisait suite. Elle permettait ainsi de connecter la Normandie à l'Anjou par le Maine.
Elle empruntait quatre lignes ou sections de ligne du réseau ferré national :
- ligne de Caen à Cerisy-Belle-Étoile,
- ligne d'Argentan à Granville entre Cerisy-Belle-Étoile et Flers,
- ligne de La Chapelle-Anthenaise à Flers,
- ligne de Paris-Montparnasse à Brest entre La Chapelle-Anthenaise et Laval." (Wikipedia)

 

Ligne de Caen à Cerisy-Belle-Etoile

"La ligne de Caen à Cerisy-Belle-Étoile, parfois appelée ligne de Caen à Flers, est une ligne française de chemin de fer à écartement standard non exploitée du réseau ferré national. Elle relie Caen à Flers en Normandie. Ce tronçon de l'axe Caen - Laval fut construit afin de désenclaver la ville en voie d'industrialisation de Condé-sur-Noireau. Cette ligne bénéficie d'un environnement paysager remarquable offert par la Suisse normande. " (Wikipedia)

Dans le Calvados :
- Caen - Feuguerolles - Saint-André - Mutrécy - Grimbosq - Thury-Harcourt - Saint-Rémy (Calvados) - Clécy-Bourg - La Lande-Clécy

Dans l'Orne :
- Berjou (embranchement) - Pont-Érambourg - Condé-sur-Noireau (Calvados) - Caligny - Halte de Cerisi-Belle-Étoile (embranchement) - Flers

 

Ligne de Falaise à Berjou

"La ligne de Falaise à Berjou est une ancienne ligne de chemin de fer française à écartement standard et à voie unique non électrifiée du département du Calvados. Elle reliait la gare de Falaise, raccordée à la ligne du Mans à Mézidon, à la gare de Berjou, sur la ligne de Caen à Cerisy-Belle-Étoile. " (Wikipedia)

 

 

Chemins de fer du Calvados (CFC)

Le carnet du CFC (cfchanteraines.fr)
"Le plus important réseau français en voie de 60
Dès 1891, le département du Calvados déclarait d’utilité publique les premières lignes en voie de 60 d’un réseau qui, à son apogée, totalisera 223 km, ce qui en fera le plus important réseau de France à cet écartement. La Société Decauville Aîné, bien connue de tous les passionnés de chemins de fer à voie de 60, se vit concéder les lignes de Dives à Luc-sur-Mer (mise en service en 1891-92) et de Grandcamp à Isigny-sur-Mer. En 1893, le raccordement vers Caen Saint-Pierre est livré à l’exploitation alors qu’il ne sera déclaré d’utilité publique qu’en 1895."

Ligne de Dives à Luc-sur-Mer (mise en service en 1891-92)
Ligne de Grandcamp à Isigny-sur-Mer
De nouvelles concessions sont accordées aux C.F.C. en 1897 : Bayeux à Port-en-Bessin, Bayeux à Courseulles avec embranchement vers Arromanches, Grandcamp à La Mine-de-Littry, Caen à Falaise.

 

Schéma du réseau des Chemins de fer du Calvados (Wikipedia)

 

"Les Chemins de fer du Calvados est une ancienne compagnie qui exploitait un réseau de voies ferrées d'intérêt local (VFIL) à voie étroite de type Decauville (600 mm). Le réseau est ouvert par étapes à partir de 1891 d'abord par la Société anonyme des établissements Decauville Aîné, puis, à partir de 1895, par la Société anonyme des Chemins de fer du Calvados (CFC).
À partir de 1929, devant la concurence croissante du transport routier, les lignes du réseau sont fermées les unes après les autres. La dernière ligne en service, exploitée à partir de 1937 par les Courriers Normands, est gravement endommagée lors de la bataille de Normandie et l'exploitation cesse définitivement en 1944... (Wikipedia)

"Le réseau des Chemins de fer du Calvados était un réseau d'intérêt local à voie étroite de type Decauville (0,60 m).
Exploitation :
Société Decauville : de 1891 à 1894.
Société des Chemins de fer du Calvados (CFC) : de 1895 à 1936.
Société des Courriers Normands à partir de 1937." (cheminots.net)


Sur Wikimedia.org

 

Grancamp-les-Bains - Isigny (5 sept 1891)
Grancamp-les-Bains - gare de Molay / mine de Littry (15/ juin 1897)

- Isigny-sur-Mer (Réseau de l'État) - Isigny-sur-Mer (CFC) - Osmanville - Cardonville - Géfosse-Fontenay - Douet-de-Maisy - Maisy - Grandcamp-les-Bains - Cricqueville-en-Bessin - Saint-Pierre-du-Mont - Englesqueville-la-Percée - Louvières - Vierville-sur-Mer - Saint-Laurent-sur-Mer - Formigny - Trévières - Rubercy - Saonnet - La Poterie - Le Molay-Littry (Réseau de l'État)

 

Mine de Littry - Balleroy (15 mai 1899)

- Le Molay (gare) (CFC) - La Mine-de-Littry - Les Petits Carreaux - L'Embranchement - Balleroy - Le Pont - La Besace (Réseau de l'État)

 

Bayeux - gare de la Besace par Caumont (15 mai 1899)

- Saint-Martin-des-Besaces (CFC) - Saint-Ouen-des-Besaces - Saint-Jean-des-Essartiers - Sept-Vents - Caumont-l'Éventé - Sallen - Cormolain - Planquery

 

Bayeux - Balleroy

- Balleroy - Castillon - Le Tronquay - Noron - Agy/Subles - Guéron - Saint-Loup-Hors - Bayeux (Réseau de l'État)

 

Port-en-Bessin - Bayeux (15/ juin 1897)

- Bayeux - État (CFC) - Bayeux - Sadi-Carnot - Bayeux - Rue Larcher - Bayeux - Saint-Patrice - Sully - Maisons - Commes - Port-en-Bessin

 

Courseulles - Arromanches / Bayeux (15/ juin 1897)

- Saint-Vigor-le-Grand - Sommervieu/Ryes - Arromanches-les-Bains - Ryes-Embranchement - Saint-Côme-de-Fresné - Asnelles - Meuvaines - Ver-sur-Mer - Graye - Courseulles-sur-Mer (CM et CFC)

 

Courseulles - Luc-sur-Mer

- Courseulles-sur-Mer (CM et CFC) - Bernières-sur-Mer (CM) - Saint Aubin-sur-Mer (CM) - Langrune-sur-Mer (CM) - Luc-sur-Mer (Caen à la mer)

 

Dives - Luc (5 sept 1891) :

- Luc-sur-Mer (CFC) - Petit-Enfer - Le Haut-Lion - Lion-sur-Mer - Brèche d'Hermanville-sur-Mer - Les Hautes-Sentes - Colleville-sur-Orne - Riva Bella - Ouistreham - Le Haut Ouistreham - Bénouville - Pont de Bénouville (Canal de Caen à la mer) - Pont de Ranville (Orne) - Pont de Ranville - Ranville - Ferme de la Poste - Amfreville/L'Écarde - Rue Patra - Sallenelles - Moulin-Dubuisson - Merville - Franceville-Plage - Margaux - Le Home Sainte-Marie - Avenue Bourgeois - Home-Bonnaric - Le Home-Varaville - Bas-Cabourg - Cabourg Pépinière - Cabourg - Pont sur la Dives - Dives (CFC) - Dives-Cabourg (Réseau de l'État)

 

Caen - Ouistreham (16 décembre 1895)

- Château de Bénouville - Blainville - Beauregard - Hérouville - Colombelles - La Chapelle - Calix - La Tour des Gens-d'Armes - Caen-Saint-Pierre

 

Caen - Falaise (15/ juin 1897)

- Caen - État (CFC) - Caen Demi-Lune (dépôt) - Cormelles - Saint-Martin-de-Fontenay - Fontenay-le-Marmion - Fresney-le-Puceux - Caillouet - Tranchée de Quilly - Bretteville-sur-Laize - Gouvix - Urville - Langannerie - Mines de fer - Saint-Germain-le-Vasson - Fontaine-le-Pin - Mines de Soumont-Saint-Quentin - Potigny - La Brèche-au-Diable - Ussy - Villers-Canivet - Saint-Pierre-Canivet - La Tuilerie - Falaise - Route de Caen - Falaise - Château - Falaise - État (CFC) - Falaise (Réseau de l'État)

 

 

Orne

 

Ligne du Mans à Mézidon

La ligne a été ouverte aux dates suivantes :
- Le 15 mars 1856 entre Le Mans et Alençon.
- Le 1er février 1858 entre Alençon et Argentan.
- Le 1er février 1859 entre Argentan et Mézidon. avec embranchement entre la gare de Coulibœuf et la gare de Falaise (1er novembre)
Dans les années 1860, une seconde voie est posée entre Surdon, où se raccorde la ligne de Saint-Cyr à Surdon, et Argentan, où s'embranche la ligne d'Argentan à Granville, afin de relier directement Paris à Granville" (Wikipedia)

Mézidon - Argentan :
 

Ligne d'Argentan à Granville

"Le projet d'exécution de la ligne est approuvé en 1861 ; elle est ouverte en trois étapes : d'Argentan à Flers en 1866, de Flers à Vire en 1867, puis de Vire à Granville en 1870. Cette ligne assure le prolongement de la ligne de Saint-Cyr à Surdon et présente l'intérêt de desservir le port de Granville depuis Paris, permettant au passage une liaison directe entre la capitale et les départements agricoles du Calvados, de l'Orne et de la Manche." (Wikipedia)

Flers - Vire :
Vire - Granville :

- Vire - Mesnil-Clinchamps - Saint-Sever - Saint-Aubin-des-Bois

Dans la Manche :
- Villedieu-les-Poêles - Foligny - Granville

 

Ligne de Sainte-Gauburge à Mesnil-Mauger

"La ligne de Sainte-Gauburge au Mesnil-Mauger est une ancienne ligne de chemin de fer française reliant Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, dans le département de l'Orne, au Mesnil-Mauger, dans le Calvados, en région Basse-Normandie.
La ligne est ouverte en trois temps :
Le 22 novembre 1880, section de Sainte-Gauburge à Gacé ;
Le 9 octobre 1881, section de Gacé à Ticheville-Le Sap ;
Le 30 décembre 1881, section de Ticheville-Le Sap au Mesnil-Mauger.
La ligne est maintenant transformée en voie verte, appelée la Coulée verte, de Vimoutiers au Mesnil-Mauger. S'y déroule annuellement la course pédestre des foulées du Terroir entre Livarot et Vimoutiers..." (Wikipedia)

 

Voie verte de la Vie : Le Mesnil-Mauger - Guerquesalles :
http://www.inventaires-ferroviaires.fr/hd14/14422.a.pdf


Sur Wikimedia.org par Edwak31

HISTORIQUE DE LA LIGNE ST GAUBURGE-MESNIL MAUGER (train.estuaire.pagesperso-orange.fr)

 

 

Manche

 

Ligne de Vire à Romagny

"La ligne de Vire à Romagny est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans les départements du Calvados et de la Manche en Normandie et reliant Vire à Romagny.

La ligne est ouverte aux dates suivantes :
Section de Vire aux Maures : le 18 décembre 1887
Section des Maures à Sourdeval : le 20 avril 1885
Section de Sourdeval à Mortain-Le Neufbourg : le 18 décembre 1887
Section de Mortain-Le Neufbourg à Romagny (et à Pontaubault) : le 16 juin 1889

À Romagny, la ligne se connectait à la ligne de Domfront à Pontaubault permettant ainsi des liaisons vers Avranches et vers Fougères via Saint-Hilaire-du-Harcouët par la ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Fougères. " (Wikipedia)

Voie Verte de Vire à la baie du Mont-Saint-Michel (af3v.org)

 

 

Compagnies ferroviaires

 

Compagnie des chemins de fer de l'Ouest

"La Compagnie des chemins de fer de l'Ouest (CF de l'Ouest), également connue sous le nom de L'Ouest ou Ouest, est une compagnie ferroviaire en France. Elle a été créée en 1855 par la fusion de plusieurs compagnies ferroviaires desservant la Normandie ainsi que la Bretagne et rachetée en 1909 par l'Administration des chemins de fer de l'État. " (Wikipedia)

 

Compagnie des chemins de fer Normands

"Pour permettre la liaison Falaise - Condé-sur-Noireau, la Compagnie des chemins de fer normands ouvre le 15 avril 1874 une ligne d'intérêt local longue de 29 km entre Falaise et Berjou, située sur la ligne Caen - Flers. Trois ans après l'ouverture de la ligne, la Compagnie des chemins de fer normands est placée en liquidation et l'exploitation de la ligne Falaise - Berjou est reprise par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest à partir du 1er janvier 1878. La gare de Falaise n'est dès lors plus desservie que par des trains de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, puis par ceux de l'Administration des chemins de fer de l'État après le rachat de la compagnie en 1908. " (Wikipedia)

Les autres lignes sont : Lisieux - Orbec, Mézidon - Dives-Cabourg, Caen - Courseulles-sur-Mer, Caen - Aunay-Saint-Georges

Compagnie des chemins de fer normands (Wikipedia)
La Compagnie des chemins de fer normands est formée en 1928 pour exploiter le réseau de chemins de fer d'intérêt local du département de la Manche.