Sainte-Mère-Église

 

 

"Lorsqu'au début du XIe siècle, la première pierre de l'église de Sainte-Mère est posée, la paroisse est déjà en place. L'église est terminée en style gothique quatre siècles plus tard...

L'emplacement du village au cœur du Plain et à proximité de la côte va favoriser la circulation des idées, de même que sa situation privilégiée sur une voie de communication romaine. Son histoire a commencé bien avant « le jour le plus long », avec Guillaume de Sainte-Mère-Église, sacré évêque de Londres en 1199, les ravages des troupes anglaises au XIVe siècle, la peste, les guerres de religion, l'existence d'une importante communauté protestante au XVIIe, la Révolution de 1789, les Chouans avec l'exécution en 1796 de leur chef, le vicomte de Bricqueville, l'épopée napoléonienne, la vie municipale sous le Second Empire, etc." (wikipedia)

"La commune est connue pour être l'une des premières communes de France libérées le 6 juin 1944 lors de la bataille de Normandie ; la première étant Ajaccio suivie des autres communes de Corse en septembre 1943 par l'Armée française." (wikipedia)

Attention : commune nouvelle

 

Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

XIe et XIVe siècles. MH. Wikipedia. Wikimanche.
transept roman du XIe siècle, nef gothique du XIIe siècle, elle est classée monument historique depuis 1840. Le bras nord du transept est éclairé d'un vitrail des parachutistes avec l'archange saint Michel, offert par les vétérans du 505e régiment de la 82e division." (wikimedia)

: 49°24'31.8"N 1°18'58.6"W

Sainte-Mère-Eglise : Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

 

Croix de cimetière

La croix de cimetière, connue depuis la publication d'Arcisse de Caumont en 1863. et recensée dans l'Inventaire général, se dresse à quelques dizaines de mètres au sud de l’église, au coin du parvis, au bord du parking. Elle est constituée de divers éléments reposant sur un piédestal octogonale à quatre degrés (trois au XIXe siècle) : une base de colonne antique, une borne milliaire en calcaire coquillier dit de Valogne, ce qui a peut-être été un fût de colonne taillé en pain de sucre et une sphère en pierre sur laquelle est fichée une croix, autrefois en fonte, aujourd'hui en bois.

 

Borne milliaire

Borne romaine, elle se situe sur la place de l'église, elle atteste des voies romaines qui traversaient le Cotentin.

Le milliaire romain semble être du Ier ou du IIe siècle, d'après l'inscription très fragmentaire. Cette dernière indique la distance de neuf mille pas avec le chef-lieu de cité des Unelles, Crouciatonnum (plutôt Saint-Côme-du-Mont, selon Pascal Vipard, ou Carentan), sur la voie allant de Valognes (Alauna) à Bayeux (Augustodurum). Mais la borne a pu être déplacée de son emplacement d'origine, lors de sa christianisation, peut-être dès le Moyen Âge.

 

Fontaine Saint-Méen

Wikimanche

"La légende veut que Saint Méen, né à la fin du VIe siècle, se rendit dans la région voir Saint Marcouf. En chemin, il aurait eu soif, il frappa alors le sol de son bâton et une source d'eau apparut ici, et ne fut jamais tarie. Aujourd'hui, l'eau de la fontaine Saint Méen aurait des vertus pour guérir toutes les maladies de peaux.

A côté de l'église. Rue Général Koenig : 49°24'36.9"N 1°18'56.4"W


Sur Google Street View

 

 

Liens :