Gares et réseaux ferrés dans la Manche

- Fleuves et rivières de la Manche - Gares - Notes - Auguste Lecanu - Livres et documents

 

Voir aussi : Gares et réseaux ferrés dans le Calvados - Gares et réseaux ferrés dans l'Orne

 

 

Gares et réseaux ferrés dans la Manche

Lignes ferroviaires françaises désaffectées ou disparues (Basse Normandie : wikipedia)

 


cliquer sur l'image pour l'agrandir
Sur ruedupetittrain.free.fr d'après l'Encyclopédie Générale des Transports

 

Le Train dans la Manche (Wikimanche)

Les trois lignes qui desservent le département mettent la Manche en relation avec Paris, mais aussi avec les deux capitales régionales proches, Caen et Rennes. La desserte est assurée par les lignes ferroviaires suivantes :
- Paris-Cherbourg : longueur : 371 km (dont 66 km dans la Manche),
- Paris-Granville : longueur : 328 km (dont 36 km dans la Manche),
- Caen-Rennes : longueur : 252 km (dont 116 km dans la Manche).


Sur Wikimanche

 

Ligne de Vire à Romagny

"La ligne de Vire à Romagny est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans les départements du Calvados et de la Manche en Normandie et reliant Vire à Romagny.

La ligne est ouverte aux dates suivantes :
Section de Vire aux Maures : le 18 décembre 1887
Section des Maures à Sourdeval : le 20 avril 1885
Section de Sourdeval à Mortain-Le Neufbourg : le 18 décembre 1887
Section de Mortain-Le Neufbourg à Romagny (et à Pontaubault) : le 16 juin 1889

À Romagny, la ligne se connectait à la ligne de Domfront à Pontaubault permettant ainsi des liaisons vers Avranches et vers Fougères via Saint-Hilaire-du-Harcouët par la ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Fougères. " (Wikipedia)

Voie Verte de Vire à la baie du Mont-Saint-Michel (af3v.org)

 

Ligne de Lison à Lamballe

"La ligne ferroviaire de Lison à Lamballe est une ligne de chemin de fer française, reliant entre elles les localités de Lison et Lamballe, et plus largement les villes de Caen et Rennes. Elle permet ainsi de traverser la façade ouest de la Normandie et de relier celle-ci au nord de la façade atlantique française." (Wikipedia)

Dans le Calvados :
- Lison

Dans la Manche :
- Airel - La Meauffe - Pont-Hébert - Saint-Lô - Canisy - Carantilly - Marigny - Cametours - Belval - Coutances - Orval/Hyenville - Quettreville-sur-Sienne - Cérences - Hudimesnil - Foligny - La Haye-Pesnel/La Lucerne - Montviron/Sartilly - Avranches - Pontaubault - Servon/Tanis - Pontorson/Mont-Saint-Michel

Dans l'Ille-et-Vilaine :
- Pleine-Fougères - Etc.

 

Ligne de Saint-Lô à Guilberville

"La voie ferrée n'est plus utilisable par la SNCF depuis Saint-Lô car ses rails ont été déposés de Saint-Lô au lieu-dit Candol.
Le tronçon Condé-sur-Vire-Gourfaleur (5,5 km) est exploité pour l'usage touristique par une association7 pour la circulation touristique de quinze vélorails..." (Wikipedia)

 

Ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Fougères

"La ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Fougères est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans les départements de la Manche en Basse-Normandie et d'Ille-et-Vilaine en Bretagne." (Wikipedia)

"À Saint-Hilaire-du-Harcouët, il existe une correspondance avec la ligne Domfront-Pontaubault.
Elle est aujourd'hui voie verte au sud des Loges-Marchis." (Wikimanche)

Dans la Manche :
- Saint-Hilaire-du-Harcouët - Les Loges-Marchis

Dans l'Ille-et-Vilaine :
- Louvigné-du-Désert - Villamée - Parigné - Fougères

Voie verte de Les Loges-Marchis (50) à La Selle-en-Luitré (53)
http://www.inventaires-ferroviaires.fr/hd50/50274.a.pdf

 

Ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Landivy

"C'est une voie étroite, d'une longueur de 17 km, en service entre 1909 et 1939..." (Wikimanche)

- Saint-Hilaire-du-Harcouët - Moulines/Saint-Symphorien - Savigny-le-Vieux - Landivy

 

Ligne de Domfront à Pontaubault

"La ligne de Domfront à Pontaubault est une ancienne ligne ferroviaire française qui reliait les villes d'Avranches et Domfront, en région Basse-Normandie.
Ouverture :
section de Domfront à Romagny : 12 novembre 1893
section de Romagny à Pontaubault : 16 juin 1889 (concomitamment avec la section Mortain - Romagny de la ligne de Vire à Romagny)" (Wikipedia)

Voie verte de Coulonces (14) à Poilley (50) :
http://www.inventaires-ferroviaires.fr/hd14/14187.a.pdf

Saint Germain de Tallevende - Chaulieu - Sourdeval - halte de Saint Clément Rancoudray - Mortain le Neufbourg - Romagny
C'est ici que la voie verte reçoit sur sa gauche celle de la Véloscénie en provenance de Domfront
Saint Hilaire du Harcouët - Isigny le Buat Naftel - Le Pont d'Oir - Pontaubault

 

Ligne de Granville à Sourdeval

"La ligne de Granville à Sourdeval est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique du réseau départemental de la Manche, exploitée dans la première partie du XXe siècle par les Chemins de fer de la Manche (CFM)." (Wikipedia)

"Cette ligne à voie métrique, longue de 71 km est en service de 1908 à 1935.
Le train qui l'emprunte est surnommé le « Petit train de la côte »...
Cinq gares sont prévues dans les chefs-lieux de canton, auxquelles il faut ajouter une douzaine de stations intermédiaires et vingt-deux haltes..."
(Wikimanche)

- Granville-port - Granville ouest - Donville triage - Saint-Pair-sur-Mer - Jullouville - Carrolles plage - Carrolles - Champeaux - Saint-Jean-le-Thomas - Dragey - Genêts - Bacilly - Vains - Saint-Léonard - Vains - Marcey - Avranches-ouest - Avranches-État - Pont-sous-Avranches - Tirepied - Vernix - Le Petit-Celland - Brécey - Cuves - Mesnil-Gilbert - Chérencé-le-Roussel - Perriers - Brouains - Sourdeval

 

Ligne de Condé-sur-Vire à Granville

"La ligne Condé-sur-Vire - Granville est une ancienne ligne à voie métrique exploitée dans la première partie du XXe siècle par les Chemins de Fer de la Manche (CFM)...
La ligne est mise en service entre 1907 et 1910 en même temps que les quatre autres lignes du réseau des CFM..." (Wikipedia)

- Condé sur vire - Roches du ham - Laroque Mesnil Raout - Brectouville - Troisgots Chapelle - Fervaches - Tessy-sur-Vire - Halte de Mourocq Fincel - Halte de Hervière - Gouvets - Montabot - Chefresnes - Percy - Halte de Mesnil-Coq - Halte de Herpoulet - Station de Hambye - Halte de Hambye - Halte de montier - Halte de Saint Denis le Gast - Halte du Blanc-bout - Station de Gavray - Halte de ver - Viaduc sur Sienne - Gare de Créance - Halte du Pont au Ferrey - Halte de chanteloup - Station de bréhal - Halte de Coudeville - Halte de bréville - Halte de longueville - Bifuraction : Gare de granville - Halte des Blancs Arbres - Halte de Cours-Jonville - Station de Granville port

 

Ligne de Carentan à Carteret

"La ligne de Carentan à Carteret est une ancienne ligne de chemin de fer française, du département de la Manche. Elle reliait entre elles les localités de Carentan et Carteret. Elle permettait ainsi une traversée est-ouest du Cotentin ainsi que la liaison de Paris Saint-Lazare à Carteret via Carentan..."
(Wikipedia)

- Carentan - Auvers - Baupte - Saint-Jores - Lithaire - La Haye-du-Puits - Denneville - Saint-Lô-d'Ourville - Port-Bail - Saint-Georges-de-la-Rivière - Barneville - Carteret

 

 

Ligne d'Orval - Hyenville à Regnéville-sur-Mer (Wikipeidia)

Ligne de Cherbourg à Urville-en-Hague (Wikipedia)

Ligne de Cherbourg à Barfleur (Wikipedia)

Ligne de Valognes à Barfleur (Wikipedia)

 

Ligne de Coutances à Sottevast (Wikipedia)

 

 

Calvados

 

Ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg

"La ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg est l'une des grandes artères radiales du réseau ferré français. Longue de 313 km, elle se débranche à Mantes-la-Jolie, à 57 km à l'ouest de Paris, de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre...
Elle dessert notamment les agglomérations de Mantes-la-Jolie, Évreux, Bernay, Lisieux, Mézidon-Canon, Caen et Cherbourg..." (Wikipedia)

Caen - Cherbourg :

Dans le Calvados :
- Caen - Carpiquet - Norrey-en-Bessin - Audrieu - Bayeux - Crouay - Le Molay-Littry - Lison - Neuilly

Dans la Manche :
- Carentan - Chef-du-Pont - Sainte-Mère - Fresville - Montebourg - Valogne - Sottevast - Couville - Martinvast - Cherbourg

 

Ligne de Neuilly-la-Forêt à Isigny-sur-Mer

"C'était un court embranchement entre la ligne de Mantes-la-Jolie à Cherbourg et le port d'Isigny-sur-Mer." (Wikipedia)

 

 

Orne

 

Ligne d'Argentan à Granville

"Le projet d'exécution de la ligne est approuvé en 1861 ; elle est ouverte en trois étapes : d'Argentan à Flers en 1866, de Flers à Vire en 1867, puis de Vire à Granville en 1870. Cette ligne assure le prolongement de la ligne de Saint-Cyr à Surdon et présente l'intérêt de desservir le port de Granville depuis Paris, permettant au passage une liaison directe entre la capitale et les départements agricoles du Calvados, de l'Orne et de la Manche." (Wikipedia)

Vire - Granville :

Dans le Calvados :
- Vire - Mesnil-Clinchamps - Saint-Sever - Saint-Aubin-des-Bois

Dans la Manche :
- Villedieu-les-Poêles - Foligny - Granville

 

Dreux à Granville :
roland.arzul.pagesperso-orange.fr

 

Ligne de Montsecret - Vassy aux Maures

"La ligne ferroviaire de Montsecret–Vassy aux Maures était une voie ferrée d'intérêt local à écartement normal qui se situait dans les départements de l'Orne et de la Manche dans la région Basse-Normandie.
Elle prenait naissance sur la ligne d'Argentan à Granville à la hauteur de la gare de Montsecret–Vassy et desservait la ville de Tinchebray, puis se terminait sur la ligne de Vire à Romagny en gare des Maures, en direction de Sourdeval.
La particularité de cette ligne est qu'elle fut classée d'intérêt local, bien que construite à l'écartement normal (1,435 m)..." (Wikipedia)

Page très complète :
De Montsecret-Vassy aux Maures … (argentanwebferro.fr)

 

 

Compagnies ferroviaires

 

Compagnie des chemins de fer de l'Ouest

"La Compagnie des chemins de fer de l'Ouest (CF de l'Ouest), également connue sous le nom de L'Ouest ou Ouest, est une compagnie ferroviaire en France. Elle a été créée en 1855 par la fusion de plusieurs compagnies ferroviaires desservant la Normandie ainsi que la Bretagne et rachetée en 1909 par l'Administration des chemins de fer de l'État. " (Wikipedia)

 

Compagnie des chemins de fer Normands

"Pour permettre la liaison Falaise - Condé-sur-Noireau, la Compagnie des chemins de fer normands ouvre le 15 avril 1874 une ligne d'intérêt local longue de 29 km entre Falaise et Berjou, située sur la ligne Caen - Flers. Trois ans après l'ouverture de la ligne, la Compagnie des chemins de fer normands est placée en liquidation et l'exploitation de la ligne Falaise - Berjou est reprise par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest à partir du 1er janvier 1878. La gare de Falaise n'est dès lors plus desservie que par des trains de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, puis par ceux de l'Administration des chemins de fer de l'État après le rachat de la compagnie en 1908. " (Wikipedia)

Les autres lignes sont : Lisieux - Orbec, Mézidon - Dives-Cabourg, Caen - Courseulles-sur-Mer, Caen - Aunay-Saint-Georges

Compagnie des chemins de fer normands (Wikipedia)
La Compagnie des chemins de fer normands est formée en 1928 pour exploiter le réseau de chemins de fer d'intérêt local du département de la Manche.