Domfront

 

 

"En 1010, Guillaume de Bellême fait construire à la cime du rocher un premier château en bois...
En 1092, Henri Beauclerc, troisième fils de Guillaume le Conquérant, érige sur l'éperon rocheux un château fort en pierre avec son puissant donjon de forme quadrangulaire et la chapelle Saint-Symphorien, prieuré de l'abbaye de Lonlay. Henri Beauclerc deviendra par la suite roi d'Angleterre en 1100, puis duc de Normandie en 1106 et Domfront devient alors une place forte royale..." (wikipedia)

"Domfront, située entre le dépôt de munitions de la forêt d'Andaine et Mortain, où eut lieu la grande contre-attaque allemande, et surtout le quartier de la gare (Notre-Dame de nos jours), eurent à subir de nombreuses attaques aériennes alliées. Les bombardements les plus meurtriers furent celui du vendredi 2 juin 1944 en soirée..." (wikipedia)

 

Eglise Notre-Dame-sur-l'Eau

XIe, XIIe siècle. MH. Wikipedia. Sur Base Mérimée
"L'église fut bâtie au 11e siècle par le fondateur du château. Elle constituait un type parfait de l'architecture romane secondaire. Au cours des siècles, l'édifice subit de nombreuses restaurations. En 1836, l'église fut mutilée lors de l'ouverture de la route de Domfront à Mortain. L'abside et les chapelles du transept sont seules intactes. Avant sa destruction, la tour carrée (remaniée au 12e siècle) s'élevait au centre de la croix, entre la nef et le choeur. Vers 1826, la flèche octogonale en charpente qui couronnait la tour, a été remplacée par une pyramide quadrangulaire. La façade était ouverte par un grand portail roman avec six colonnes à chapiteaux. Le transept est la partie la plus caractéristique de l'édifice, avec des piliers carolingiens. L'église, appelée Notre-Dame-sous-l'Eau sur la liste de 1840 et le J.O. du 18 avril 1914, est nommée Notre-Dame-sur-l'Eau sur les plans de Ruprich-Robert."

Sur D976 : 48°35'25.9"N 0°39'27.6"W

Domfront : Eglise Notre-Dame-sur-l'Eau
2016-07-15

 

Bourg

 

Domfront : Bourg

 

Château médiéval de Domfront

XIe, XIIe, XIVe siècles. MH. Wikipedia. Sur Base Mérimée
"Au début du 11e siècle, construction d'un premier château en bois. Le donjon est reconstruit vers 1120. C'était un donjon rectangulaire, l'un des plus gros de Normandie. A proximité se trouve les restes de la chapelle castrale privée, édifice de style roman. De 1289 à 1304, Robert II d'Artois fait construire les murailles, le pont-levis et l'essentiel des casemates. Le mur d'enceinte Est comprend deux tours du 11e siècle, un chemin casematé, deux tours polygonales constituant la tête du pont-levis, un fossé. Un morceau du mur d'enceinte nord est également conservé, avec une tour, une poterne avec mâchicoulis, une bretèche, un fossé et le rempart reliant l'ensemble à l'enceinte de la ville. En 1608, le château est démantelé sur ordre de Sully.
En 1152, Henri II Plantagenet épouse Aliénor d'Aquitaine qui reçoit Domfront en douaire et y séjournera souvent. En 1161 y naîtra Aliénor de Castille. De 1189 à 1204, Aliénor d'Aquitaine, Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre font de fréquents séjours au château. En 1202, Jean sans Terre prévoyant une luttre contre Philippe Auguste, renforce les fortifications du donjon."


Visites sur ornetourisme.com

Place de la Roirie : 48°35'39.0"N 0°39'08.0"W

Château médiéval de Domfront

Château médiéval de Domfront

Château médiéval de Domfront

Château médiéval de Domfront

 

Enceinte de la ville

XIIIe, XIVe siècles. MH. Wikipedia. Sur Base Mérimée
"La ville de Domfront fut créée vers 1014 par la construction par Guillaume de Bellême d'un château, probablement en bois, dont elle constituait la basse-cour, elle-même entourée d'une palissade de bois. Entre 1289 et 1304, Robert II d'Artois, neveu de Saint Louis, fit construire 24 tours d'enceinte. En 1382, Pierre d'Alençon hérita de la terre et seigneurie de Domfront. Il fit réparer les fortifications et construire la porte d'Alençon. Au cours du 17e siècle, les remparts devenus sans importance militaire et d'un entretien coûteux, furent vendus à des particuliers. Certaines tours couvertes et habitées furent conservées, d'autres abandonnées, d'autres encore mutilées ou détruites pour en utiliser les matériaux. 14 tours subsistent sur les 24 d'origine"

Vue du château :

Domfront : Enceinte de la ville

Domfront : Enceinte de la ville

 

 

Eglise Saint-Julien

Une horreur pour les yeux, et pour la foi.
Un étron pondu par un architecte sans talent, et qui ne durera pas des années...
Evidemment, il est interdit de la photographier.

"L'église actuelle a été construite entre 1924 et 1926 par l'architecte Albert Guilbert (1866-1949), contemporain d'Auguste Perret, en remplacement de l'ancienne église du XVIIIe siècle, endommagée par une tempête. Le nouvel édifice est construit en béton armé Hennebique (Wikipedia)

 

Manoir de la Palue

XVIe siècle. MH. Sur Base Mérimée
"Lieu mentionné dès le 14e siècle. Le manoir actuel est à situer entre le 15e et le 16e siècle. L'édifice comprend un corps de logis principal à plan rectangulaire à un étage carré. La tourelle d'escalier est placée au centre du corps de logis et est surmontée d'une toiture en bâtière, à pignon découvert à l'origine. Le retour d'équerre paraît postérieur. De nombreux éléments défensifs subsistent, ainsi que la petite salle de guet au niveau supérieur de la tourelle, avec la cheminée pour le feu de la poudre. La pièce du rez-de-chaussée a conservé sa volumétrie. Les pièces du premier étage ont été réaménagées aux 18e et 19e siècles."

Au sud-est. Par D22 : 48°34'07.6"N 0°37'10.3"W

 

Saint-Front

"En 1863, Domfront (2 909 habitants en 1861) absorbe Saint-Front (2 252 habitants)". Au sud-est

 

Eglise de Saint-Front

Au sud-est. Sur D22 : 48°35'02.3"N 0°37'57.2"W

 

 

Voir aussi :

La commune comporte également trois édifices recensés à l'inventaire général du patrimoine culturel :
- Le moulin à farine, qui a cessé son activité après 1926.
- Le jardin du château fait l'objet d'une étude de pré-inventaire au titre des jardins remarquables.
- Le jardin de la Collière fait l'objet d'une étude de pré-inventaire au titre des jardins remarquables.

 

 

Liens :