Bayeux

 

 

fr.wikipedia.org - Liste des monuments historiques de Bayeux

 

Voir : remparts-de-normandie.eklablog.com - LES REMPARTS DE BAYEUX (Calvados)

"La cité antique de Bayeux connue sous le nom d'Augustodurum est le chef lieu de la « Civitas des Bajocasses ». Une enceinte romaine est élevée à la fin du 3ème siècle pour se protéger des raids saxons." (remparts-de-normandie.eklablog.com)

 

Dom Aubourg en 1944

Dom Aubourg a-t-il sauvé Bayeux en 1944 ?

73e D-Day. Dom Aubourg a-t-il sauvé Bayeux en 1944 ? (ouest-france.fr)
"...Bayeux est l’une des rares villes épargnées par les bombardements et les combats de juin 1944. Une situation d’autant plus étonnante que la ville est au cœur des plages du débarquement et a été libérée dès le 7 juin 1944. Mais que s’est-il passé ? « Grâce à l’intervention de Dom Aubourg, les Anglais ont compris qu’il était inutile de tirer », affirme Claude Godefroy. Bibliophile, il a rassemblé une quantité de documents sur le sujet. « Ils démontrent que ce prêtre a évité la destruction de Bayeux. »"

 

Cathédrale Notre-Dame de Bayeux

XIe au XVe siècle. MH, wikipedia

- Miséricordes de la cathédrale
(49 miséricordes) : entre des accotoirs représentant des êtres fantastiques ailés (genre griffons), des visages d'anges parfois très expressifs (criant, chantant, soufflant).

"Une statistique monumentale ne doit parler que de monuments existants ; nous n'avons donc rien à dire de ceux qui existèrent à Bayeux depuis l'établissement du christianisme jusqu'au XIe. siècle, car il n'y a rien, dans la ville, qui puisse se rapporter à cette période.
La cathédrale est, sans contredit, un monument du plus haut intérêt, le monument capital de Bayeux; c'est en même temps celui qui présente les parties les plus anciennes, car la crypte doit remonter au XIe siècle...
la partie basse de la nef et des tours appartient au style roman. Les trois portes de la façade occidentale avec leurs frontons de couronnement, leurs voussures ornées de personnages, etc., etc., sont un placage du XIVe. siècle ; il est facile de le reconnaître, en entrant sous les tours.
La porte centrale a été détruite et refaite; elle n'offre aucun intérêt. Les deux autres sont encore ornées de petites figures. Dans le tympan de la porte placée à droite de la grande entrée, on distingue la Résurrection des morts et le Jugement dernier; du côté gauche, on a représenté différentes scènes de la vie de Jésus-Christ." (A de Caumont 3-462)

49°16'32.0"N 0°42'12.0"W

Cathédrale Notre-Dame de Bayeux

Cathédrale Notre-Dame de Bayeux

 

Tour centrale de la cathédrale :

"cette jolie tour centrale, construite en grande partie dans le style ogival de la dernière époque (1479), et terminée au siècle dernier (1714-1715) par une lanterne dorique. Sans doute, un couronnement gothique eût été bien préférable ; mais il faut rendre à l'architecte Moussard la justice qui lui est due : il y a de l'élégance et de la hardiesse dans son oeuvre" (A de Caumont 3-468)

Cathédrale Notre-Dame de Bayeux

 

Tapisserie de Bayeux

La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement « Telle du Conquest » (pour « toile de la Conquête ») est une broderie (anciennement « tapisserie aux points d'aiguille ») du XIe siècle inscrite depuis 2007 au registre Mémoire du monde par l'UNESCO." (wikipedia)

 

Ancien Palais Episcopal / Mairie

XVIe siècle. MH, wikipedia

réalisé sous l'épiscopat de Louis de Canossa (1516-1531).

Bayeux : Ancien Palais Episcopal / Mairie

 

Eglise Saint-Patrice

XVIe siècle. MH, wikipedia

A l'ouest. Rue d'Eterville : 49°16'53.0"N 0°42'26.5"W

Bayeux : Eglise Saint-Patrice

 

Saint-Exupère

 

Eglise Saint-Exupère

XIXe siècle

"L'église Saint-Exupère tient son nom du premier évêque de Bayeux. Son origine est très ancienne car elle fut le lieu de sépulture des premiers évêques au Ve siècle (saint Exupère, saint Rufinien, saint Loup, saint Patrice, saint Contest, saint Manvieu, saint Gerbold, saint Frambold, Geretrand).
L'édifice actuel date du XIXe siècle et est l'œuvre de l'architecte Louis Édouard Le Forestier de La Forestière. Il est fermé au public." (wikipedia)

Historique de cette église : saintvigor.free.fr

"L'église St-Exupère est située à la sortie est de Bayeux. Elle fut entièrement reconstruite au 19e siècle, sur les fondations d'une église contenant les sépultures des premiers évêques de Bayeux, dont saint Exupère qui fut le premier. D'après certains récits, saint Vigor aurait pu être inhumé ici, avant que ses restes soient emmenés dans la cathédrale. (saintvigor.free.fr)

"En sortant de Bayeux, du côté de l'Est, pour terminer notre revue du canton, nous trouvons l'église de St.-Exupère. La fondation d'une église sur ce point remonte à une époque très ancienne, puisque plusieurs des premiers évêques de Bayeux y furent inhumés. Mais l'église actuelle a été reconstruite tout entière de mon temps ; elle n'offre aucune espèce d'intérêt architectonique. La tour, qui est de deux ou trois styles, a été bâtie sous la direction de M. Le Forestier."
(A de Caumont 3-503)

M. l'abbé E. Le Comte curé de St.-Exupère, a fait dernièrement (1853) des fouilles pour retrouver l'ancien caveau dans lequel avaient été inhumés les premiers chefs de l'église de Bayeux, et cette recherche a été couronnée d'un plein succès." (A de Caumont 3-504)

A l'est. Route de Caen : 49°16'22.4"N 0°41'19.4"W

Bayeux : Eglise Saint-Exupère

 

Prieuré de Saint-Nicolas-de-La-Chesnaye

Michel Béziers le situe sur la paroisse de Saint-Vigor-le-Grand

"Le Prieuré de Saint-Nicolas-de-La-Chesnaye, prieuré commendataire de chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin, est situé sur la paroisse de Saint-Vigor, proche Bayeux ; il tire son surnom, à ce qu'on dit, d'un bois de chênes qui était autrefois dans ce lieu. On en attribue la fondation aux évêques de Bayeux ; mais on ne sait quand et par quel évêque il a été fondé. Hermant dit que l'évêque Henri Ier y fît une donation en 921, ou 927, ou enfin 928..."
(Béziers 3)

Arcisse de Caumont le situe sur Bayeux :

"St.-Nicolas-de-la-Chesnaye. Le prieuré de St.-Nicolas se trouvait à quelques pas de l'église de St.-Exupère. C'était un prieuré de chanoines de l'ordre de saint Augustin, sur lequel on trouvera quelques documents dans l'Histoire de Bayeux, par Béziers, et dans les Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie, t. VII de la 2e. série. Les constructions sont modernes et n'offrent plus aucun intérêt.
Si l'on ne connaît pas bien l'origine de ce prieuré, il est au moins certain que la fondation en fut confirmée et augmentée par Guillaume-le-Conquérant et par son petit-fils, Henry II, roi d'Angleterre; ce dernier permit aux chanoines de bâtir leur église sur le bord du chemin." (A de Caumont 3-505)

 

Château de Bellefontaine

XVIIIe siècle

Chambres, restaurant, séminaires. Site officiel :
http://www.hotel-bellefontaine.com
"Le Château a été construit à la fin du XVIIIème siècle en développement d'un manoir datant du XVème siècle,"

"Manoir de Bellefontaine. Le manoir de Bellefontaine, ainsi nommé sans doute à cause d'une belle source qui sort près de là, est à très-peu de distance, dans un vallon, au Sud, de l'église de St.-Exupère. C'est une habitation modernisée et reconstruite, en grande partie, de nos jours ; seulement on trouve encore dans la principale pièce, au rez-de-chaussée, une magnifique cheminée de la seconde moitié du XVIe. siècle, qui a été plusieurs fois dessinée et que les propriétaires, Mme. veuve Le François et ses enfants, conservent avec soin.
Au milieu des moulures du temps, qui la décorent, on voit sur le manteau de cette cheminée trois écussons : le plus élevé, surmonté d'un casque, se compose de trois coquilles (2 et 1) séparées par un chevron.
Les deux autres écussons, plus petits, sont accolés audessous du précédent et portent des couronnes de marquis ; sur le premier, on distingue trois coqs; sur le second, une fleur de lis d'or et une coquille d'argent écartelées.
Sur les jambages de cette cheminée, que supportent deux caryatides à tête de lion, on voit les lettres M et D entrelacées." (A de Caumont 3-505)

Au sud-est. Sur D94 : 49°16'08.9"N 0°41'14.3"W


Sur Google Street View


Sur hotel-bellefontaine.com


Sur Geneanet.org

 

 

Liens :