Morteaux-Couliboeuf

 

 

Morteaux et Couliboeuf

La commune de Morteaux-Coulibœuf est née de la fusion des deux communes de Morteaux et de Coulibœuf en 1857.

- Couliboeuf sur J.Y. Merienne

 

Quatre familles = quatre châteaux

"Quatre familles célèbres : d'Oilliamson, de Bras de fer, de Coulibœuf et de Blanchard, marquèrent l’histoire locale. Leurs armoiries figurent sur le blason du village. Leurs demeures sont toujours visibles en sillonnant la commune." (morteaux-couliboeuf.fr)

"la mairie, où se trouve un blason représentant les armes des quatre familles célèbres qui ont marqué l'Histoire locale : les d'Oilliamson, de Blanchard, de Bras de Fer et de Couliboeuf. Le blason est frappé d'une devise : Ubi quietas ibi civitas, littéralement « Là où se trouve la paix, il peut y avoir une cité »
.…Ce qui fait surtout la richesse du village, ce sont ses manoirs et ses châteaux : le manoir de la Madeleine, le château blanc, le manoir de Bras de Fer et le château de Blocqueville. Si ce dernier a disparu au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les trois autres demeures sont dans un état irréprochable. (ouest-france.fr)

 

 

Eglise Saint-Georges de Morteaux

XIIIe, XIVe, XVIe et XVIIe siècles. MH. Sur Base Mérimée

"L'église de Morteaux est assez vaste et date de la 2e. moitié du XIIIe. siècle, probablement : les fenêtres à lancettes, sans colonnettes à l'extérieur, ont à l'intérieur des colonnettes à chapiteaux dont quelques feuilles annoncent la 2e. moitié du XIIIe. La corniche offre des modillons sans mouiures taillées en biseau ; on remarque dans le mur méridional de la nef une fenêtre du XVIe. siècle, à plusieurs baies.
Le portail occidental est fort riche, trois colonnes supportent de chaque côté les archivoltes dont une est garnie de feuilles de chêne opposées. Les chapiteaux sont fort élégants. Une tour moderne ajoutée à l'extrémité occidentale de l'église sert de vestibule et précède cette porte. Elle se termine par une espèce de coupole couverte d'ardoises." (A de Caumont 2-400)

Eglise Saint-Georges de Morteaux-Couliboeuf

Eglise Saint-Georges de Morteaux-Couliboeuf

 

Eglise Saint-Martin du Petit-Couliboeuf

XIVe, XIXe siècle. Sur Base Mérimée

"L'église de Couliboeuf est peu digne d'intérêt. Les murs de la nef offrent quelques parties de maçonnerie en arêtes de poisson. Au nord, il existe une porte cintrée aujourd'hui bouchée. Les fenêtres de l'édifice sont ogivales et quelques unes subtrilobées. A droite, dans la nef, on voit une crédence avec une arcade surmontée d'un petit pinacle orné de crochets." (A de Caumont 2-390)

Morteaux-Couliboeuf : Eglise Saint-Martin du Petit-Couliboeuf

Morteaux-Couliboeuf : Eglise Saint-Martin du Petit-Couliboeuf

Morteaux-Couliboeuf : Eglise Saint-Martin du Petit-Couliboeuf

Morteaux-Couliboeuf : hâteau de la Madeleine

 

Château de la Madeleine

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

"Pendant 4 siècles, la famille d'Oilliamson d'origine écossaise a possédé la Seigneurie de Coulibœuf. Elle était venue en France pour aider le roi Charles VII à chasser les anglais du royaume pendant la guerre de cent ans." (morteaux-couliboeuf.fr)

Morteaux-Couliboeuf : hâteau de la Madeleine

Morteaux-Couliboeuf : hâteau de la Madeleine

 

Manoir de Bras de Fer

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

"Manoir construit au 18e siècle pour la famille de Bras de Fer. Famille aux origines très lointaines...
Le manoir appartient aujourd’hui à la famille Bisson qui l’a acquis dans les années 1900..." (morteaux-couliboeuf.fr)

Au centre (48°55'27.5"N 0°04'06.1"W)

Morteaux-Couliboeuf : Manoir de Bras de Fer

Morteaux-Couliboeuf : Manoir de Bras de Fer

Morteaux-Couliboeuf : Manoir de Bras de Fer

 

Château Blanc

XVIIIe, XIX siècles

"Le Château Blanc, ainsi nommé depuis 1892, date de la fin du XVIIIe siècle–début XIXe. Ce château appartient depuis plusieurs générations à la famille de Blanchard. Cette famille est originaire de Colleville où un Jean de Blanchard résidait en 1380...
En 1789, Françoise de Bras de Fer (1760-1812) épousa Jacques de Blanchard du Rozel (1750-1819), de cette union naquit Joséphine de Blanchard."
(morteaux-couliboeuf.fr)

Famille Le Tellier De Blanchard

Au centre (48°55'34.1"N 0°04'02.4"W) Invisible


Sur morteaux-couliboeuf.fr

 

Château de Blocqueville

XVIIIe, XIXe siècle. Détruit en 1964. Sur Base Mérimée

"Après la deuxième guerre mondiale, il était dans un tel état de délabrement qu’il fut rasé. Seules subsistent l’ancienne porte du château féodal, l’ancienne chapelle et la bibliothèque. (morteaux-couliboeuf.fr)

"C’est en mai 1964 que les propriétaires actuels, La famille Guilmin acquièrent la propriété dans un état avancé de délabrement, le château menaçait de s’écrouler, les terres étaient en friches. Le château fut alors rasé...
Le château tel que l’on peut le voir sur les photos a été construit en 1858 sur l’emplacement d’un ancien château féodal, le portail date de cette époque là...." (morteaux-couliboeuf.fr)


Sur morteaux-couliboeuf.fr

 

Pont sur la Dives et lavoir

Pont du XIXe siècle. Sur Base Mérimée

Au centre (48°55'25.4"N 0°04'05.9"W)

Morteaux-Couliboeuf : Pont sur la Dives et lavoir

 

Le Logis

Château du Logis : XVIIe, XVIIIe siècles. Sur Base Mérimée

Le Grand-Couliboeuf : Au nord, sur D39 (48°56'08.5"N 0°04'50.5"W) Château à côté mais peu visible

Morteaux-Couliboeuf : Le Logis

Morteaux-Couliboeuf : Le Logis

 

Tribunal Justice de Paix

XIXe siècle. Sur Base Mérimée

(patrimointe-de-france.fr) construite après 1850 pour abriter le juge de paix qui rendait alors la Justice dans le logis du manoir

Le Grand-Couliboeuf : Au nord, sur D39 (48°56'15.3"N 0°04'29.3"W)

Morteaux-Couliboeuf : Tribunal - Justice de Paix

 

Maisons

Sur Base Mérimée

En venant de Petit-Couliboeuf...

Morteaux-Couliboeuf : Maisons

Morteaux-Couliboeuf : Maisons

Morteaux-Couliboeuf : Maisons

 

Gare de Couliboeuf

Sur Wikipedia

Gare de Coulibœuf

 

 

Liens :