Méry-Corbon

 

 

"Méry-Gorbon, Mereium.
C'est une paroisse dont le territoire est limité par la Dive, du côté de l'est, et dont on vient de distraire une partie pour la réunir à Croissanville."
(A de Caumont 5-435)

 

Eglise Saint-Martin

romane, partiellement du XIe, chœur et nef aux MH, wikipedia

"L'église se compose d'une nef et d'un choeur roman à chevet droit, moins élevé que la nef, et composé de trois travées. Les fenêtres, à plein-cintre, sont ornées de moulures de transition; on en voit deux assez bien conservées au chevet et une du côté sud ; les autres ont été refaites à diverses époques.
La nef ancienne est aujourd'hui accompagnée de deux bascôtés, refaits et couverts par la toiture centrale, qui descend jusque sur les murs latéraux de ces bas-côtés ; la façade occidentale a aussi été reconstruite quand on a édifié la petite tour en pierre et en forme de dôme...
Mais, sous cette enveloppe moderne, on trouve à l'intérieur les murs de la nef centrale percés de trois arcades fort anciennes, sans moulures, portées sur des piliers carrés et qui paraissent du XIe siècle (A de Caumont 5-437)

Méry-Corbon : Eglise Saint-Martin

Méry-Corbon : Eglise Saint-Martin

 

Manoir de Montfreule

XVIe siècle.

"En 1678, ce manoir appartient à François de Bonenfant, seigneur de Magny-Le-Freule, issu d'une famille du XIVè siècle. Arcisse de Caumont, qui a fait quelques articles dans les annuaires de Normandie entre 1842 et 1869, descendant des Bonenfant, par une branche cadette, a hérité du manoir." (cparama.com)

"Propriétaire du fief de Montfreule, situé à l'extrémité méridionale de la commune de Méry-Corbon, vers Magny (2), je crois devoir présenter une esquisse de l'ancien manoir, établi sur une motte arrondie entourée d'eau.
Cette maison, dont la majeure partie est en bois, remonte au XVIe siècle, et les grandes cheminées qui surmontent les deux bouts rabattus du toit sont construites en pierres et en briques, disposées en damier, système de construction très-usité à cette époque.
Le manteau de ces cheminées est porté sur des colonnettes dont les bases et les chapiteaux sont assez caractéristiques de la première moitié du XVIe siècle" (A de Caumont 5-439)

Au sud. Sur D613 (49°07'03.7"N 0°03'51.5"W) Invisible.


Sur cparama.com

 

Château de Launay

XIXe siècle.

http://www.launayfrance.com/
"Sur le site d’un vieux château féodal entouré de douves, l’actuel Château de Launay a été construit sous le règne de Napoléon III en 1850. Il a été récemment rénové et transformé en chambres d’hôtes confortables et accueillantes par Mark et Valérie Janssen, un couple franco-hollandais. "

Chambres-hotes.fr - Château de Launay

Au sud, par la rue des Ecoles (49°07'36.1"N 0°04'36.9"W) Invisible

 

Anneray : pont sur la Dives

C'est au hameau de Anneray, au nord-ouest en direction de Hotot-en-Auge, que la Vie rejoint la Dives.

"On retrouve ce type toponymique en Normandie dans le nom d’Anneray, hameau à Méry-Corbon (Calvados) situé à la limite des marais de la Dives, en aval du confluent de cette rivière avec la Vie" (wikimanche.fr)

Sur D152 (49°08'56.7"N 0°03'53.4"W)

Méry-Corbon : hameau d'Anneray

Méry-Corbon : hameau d'Anneray

 

Mannetot et Mathan :

Fiefs de Mannetot et de Mathan. —Le fief de Mannetot, au nord de celui de Montfreule, appartient à M. le comte Titaire de Glatigny, membre de l'Association normande, héritier par sa femme de M. le marquis de Dollon, ancien député de la Sarthe, et de M. le marquis de Goupillières.
Le fief de Mathan est au nord du précédent ; l'ancien propriétaire, mort sans postérité, était un parent de la famille de Mathan, de Cambes et de Longvilliers ; nous avons donné l'inscription lumulaire érigée à sa mémoire par feu le marquis de Mathan, pair de France.
Je n'ai pas fait de recherches sur ces deux fiefs."(A de Caumont 5-443)

Mannetot, à l'ouest (49°07'40.7"N 0°04'00.2"W)

Mathan, à l'ouest, sur D138A (49°08'04.0"N 0°04'03.6"W) Chambres d'hôtes

 

Le Lion d'or :

hameau de Méry-Corbon sur la D613 (49°07'15.1"N 0°05'00.9"W)

 

 

Liens :