Pont-l'Evêque

 

 

"Cette petite ville s'élève à trois lieues de la mer, au milieu des gras pâturages arrosés par la Touque, près du confluent de la Calonne...
Pont-l'Évêque était donc, dès le XIe. siècle, une localité d'une certaine importance, puisqu'elle est qualifiée de bourg dans le récit d'Orderic Vital. Son nom semble indiquer que les évêques de Lisieux y avaient fait construire un pont…
Après l'église, il n'y a, pas de monuments importants à Pont-l'Évêque.
On doit citer pourtant un hôtel qui a appartenu à Mlle. de Montpensier et qui doit être de la fin du XVIe. siècle ou du commencement du XVIIe."
(A de Caumont 4-282)

 

Les méandres de la Touques qui entoure le centre de Pont-l'Evêque
- La Calonne qui rejoint la Touque au nord-est
- L'Yvie qui traverse la commune et rejoint la Touques au nord


Sur Geoportail

 

Launay-sur-Calonne et Sainte-Melaine

1860 : Launay-sur-Calonne > Pont-l'Évêque et Saint-Julien-sur-Calonne
1860 : Sainte-Mélaine > Pont-l'Évêque

 

Eglise Saint-Michel

XVe, XVIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
"L'église a été bâtie entre 1480 et 1530, et se rattache à une famille d'importants édifices religieux bas-normands du gothique tardif. Les travaux ont été suivis par Guillaume de Samaison qui oeuvra également à l'église Saint-Jacques de Lisieux. L'édifice présente un plan à trois nefs sans transept, avec grande tour de façade, élévation à trois niveaux, présence d'un décor de liernes et tiercerons et clés pendantes dans les voûtes des collatéraux, très représentatives du gothique flamboyant, mais assez rare en Basse Normandie."

"L'église se compose d'une nef assez élevée avec des bas-côtés ; elle n'a pas de transept.
La tour est placée à l'extrémité occidentale, comme dans beaucoup d'églises du XVe. siècle. Elle est très-pesante, flanquée de contreforts saillants et se termine brusquement par un toit en charpente, couvert d'ardoise.
En général, l'ornementation de cette église n'a pas dans ses moulures la finesse que l'on trouve dans beaucoup d'édifices datant, comme elle, du XVe. et du XVIe. siècle: cela tient, je crois, à la nature de la pierre employée. La craie est très-tendre dans l'arrondissement de Pont-l'Évêque ; elle éclate facilement sous le ciseau, et le calcaire oolithique, dont on peut se servir à son défaut, est d'un grain assez grossier. La craie a été employée dans la construction de l'église de Pont-l'Évêque.
L'intérieur offre une certaine magnificence dans l'élévation de la grande nef, et surtout dans l'ornementation des voûtes des bas-côtés, dont les arceaux multiples sont garnis de pendentifs.
Il n'y a pas une seule partie de l'église de Pont-l'Évèque qui paraisse antérieure au XVe. siècle, et diverses portions de l'édifice, notamment les voûtes dont je viens de parler, ne sont évidemment que du XVIe. MM. Le Court et Lemétayer, qui font des recherches sur l'histoire de Pont-l'Évêque, trouveront les dates précises de la construction première et des différentes reprises qui out été faites. "
(A de Caumont 4-283)

Dans le centre : 49°17'11.4"N 0°11'05.9"E


Sur Wikimedia.org par Nitot

 

Hôtel Montpensier

XVIIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

Bibliothèque.

"Après l'église, il n'y a, pas de monuments importants à Pont-l'Évêque.
On doit citer pourtant un hôtel qui a appartenu à Mlle. de Montpensier et qui doit être de la fin du XVIe. siècle ou du commencement du XVIIe."
(A de Caumont 4-287)

38, rue Saint-Michel : 49°17'07.3"N 0°11'05.6"E (visible par le sud : Allée du Jeu de Paume)


Sur Google Street View


Sur Wikimedia.org par Pymouss

 

Hôtel de Brilly / Sous-Préfecture / Mairie

XVIIe, XVIIIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
"Pellevé de La Motte-Ango marquis de Flers Robert (habitant célèbre)
Robert de Flers y naquit (1872). Avant la Guerre, cet hôtel faisait office de sous-préfecture. Il a été très endommagé par les bombardements en 1944."

Mairie de Pont-l'Evêque.

"La sous-préfecture est placée dans un hôtel précédé d'une cour et dont le jardin donne sur la prairie du sud. Plusieurs des maisons qui se trouvent de ce côté de la rue principale de Pont-l'Évêque ont des jardins qui donnent sur la même prairie, et cette partie de la vallée est admirablement encadrée au milieu des collines qui la bordent." (A de Caumont 4-287)

58 Rue Saint-Michel : 49°17'05.5"N 0°11'00.3"E


Sur Wikimedia.org par Edouard Hue (EdouardHue)


Sur fortunapost.com

Par le sud, rue de Geole :


Sur Google Street View

 

Tribunal

XIXe siècle. MH, Sur Base Mérimée
"La reconstruction de la prison et du tribunal a été décidée par décret du 25 mai 1811. Les travaux se sont échelonnés de 1813 à 1828 sous la direction des architectes Harou-Romain, père et fils. Le tribunal est représentatif de la grande campagne de construction lancée à l'époque de la Restauration."

"Le tribunal est, comme la plupart des édifices construits pour cette destination, orné d'un péristyle formant saillie et présentant l'image d'un temple tétrastyle."
(A de Caumont 4-287)

Place du Palais de Justice : 49°17'07.1"N 0°10'56.8"E


Sur Wikimedia.org par Nitot

 

Prison

XIXe siècle, MH, Sur Base Mérimée
"La reconstruction de la prison et du tribunal a été décidée par décret du 25 mai 1811. Les travaux se sont échelonnés de 1813 à 1828, sous la direction des architectes Harou-Romain, père et fils. La prison néo-classique a conservé l'ensemble de ses aménagements intérieurs et constitue un témoignage exceptionnel du renouveau de l'architecture carcérale du début du 19e siècle."

Derrière le Tribunal : 49°17'07.9"N 0°10'56.0"E


Sur Monumentum.fr par Edouard Hue (EdouardHue)

 

Siège de la Vicomté d'Auge

XVIIe siècle, MH

A côté du Tribunal : 49°17'06.6"N 0°10'55.4"E


Sur Google Street View

 

Couvent des Dominicains de l'Isles

XVIIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

Aujourd'hui l'« Espace culturel les Dominicaines »

A côté du Tribunal : 49°17'07.1"N 0°10'58.0"E


Sur Wikimedia.org par Edouard Hue (EdouardHue)

 

Auberge des Dominicaines

XVIe siècle, MH, wikipedia

63 rue Saint-Michel : 49°17'06.4"N 0°10'58.8"E


Sur Monumentum.fr ar Edouard Hue (EdouardHue)

 

Gare de Pont-l'Evêque

Détruite en 2017. wikipedia

"En octobre 2017, l'ancien bâtiment voyageurs est démoli. Il laisse place à une nouvelle structure préfabriquée et « écodurable » ; le chantier, commencé en 2016 et devant s'achever en 2018, consiste également à aménager un parking" (wikipedia)


Sur Google Street View

 

Château de Betteville

XIXe siècle.

"Le Château de Betteville est le fruit de plusieurs campagnes de construction. Il remplace une ancienne place forte de l'époque médiévale dont la situation permettait de surveiller la vallée de Touques. L'ensemble est constitué d'un corps de logis principal édifié vers 1850 dans le style Renaissance, d'une ancienne ferme, d'une grange dont la charpente date du XIIème siècle, d'un colombier du XVIIème siècle. Situé face au plan d'eau de 60ha, le Musée de la Belle Epoque Automobile jouit d'un cadre magnifique pour abriter une exposition de plus de 100 véhicules prestigieux datant de 1898 à 1950." (normandie-france.com)"

"Betteville, ou plutôt « Betheville », c’est le nom de la première famille qui a possédé cette demeure, située sur la rive gauche de la Touques...
Si la date exacte de sa possession reste un mystère, en 1180, un certain Guillaume Betheville figure dans le rôle Anglais de l’Échiquier de Normandie. Néanmoins, le corps de ce bâtiment rectangulaire, épaulé des contreforts et renfermant une chapelle, aurait été construit au début du XVIe siècle, puis reconstruit dans la première moitié du XIXe siècle. Dans ces deux étages d’une cinquantaine de pièces, les plus grands noms de la province de Normandie se sont rencontrés.
À proximité du château, des anciens bâtiments de ferme « s’élèvent avec la sobre majesté des constructions du XVIIe siècle », décrit le Dr Jean Bureau, maire de Pont-l’Evêque de 1953 à 1977..." (actu.fr)

Le musée automobile de la belle époque de Pont-l'Evêque (14130) est définitivement fermé depuis maintenant 4 ans." (wikimapia.org)

"...Selon plusieurs sources, c’est un émir d’Arabie Saoudite, lié à la famille Al Thani – émir du Qatar et propriétaire du PSG (Paris Saint-Germain football-club) – qui serait l’actuel propriétaire du domaine Betteville.
Un rachat décrié à Pont-l’Evêque, notamment par les élus. « La toiture a subi de graves dommages et l’eau coule à l’intérieur, relate Audrey Gadenne, conseillère départementale. Quand on voit ce château sur cette colline, on a des rêves. Il faut sauver ce patrimoine. » L’ancien maire, André Desperrois, regrette quant à lui : « On n’a jamais réussi à le rencontrer. »
Ainsi, le nouveau propriétaire laisse planer le mystère autour de lui. Néanmoins, les travaux ont repris depuis quelques mois, après une dizaine d’années d’absence." (actu.fr)

Arcisse de Caumont l'appelle le château de Bedville :

"Le château de Bedville fait partie du territoire de Pont-l'Évêque, dont il est éloigné de 2 kilomètres ; il se trouve sur la rive gauche de la Touque, au midi de la ville.
Le bâtiment principal est moderne et n'offre de remarquable qu'un bel épi en plomb. A l'extrémité nord duchâteau se trouve la partie ancienne, dont nous donnons ici le dessin. Elle se compose d'une salle basse voûtée en berceau, en pierres de grand échantillon, semblable aux caves des châteaux du siècle dernier.
Au-dessus de cette cave est la chapelle qui a de belles voûtes ogivales à clefs ornées, deux fenêtres à traceries flamboyantes, un autel ancien et une crédence du même temps. Son pavé est en briques émaillées, à dessins rouges et jaunes. Le sanctuaire est indiqué par une marche dont le profil en biseau est assez remarquable. Au-dessus de la chapelle est une salle qui servait autrefois de chartrier, et dont le pavé est aussi en briques émaillées. Un bel escalier, d'une conservation parfaite, réunit ces trois pièces et se termine par une belle voûte formée par l'épanouissement de la colonne centrale.
Un colombier de très grande dimension, en briques et pierres, paraissant remonter au XVIIe. siècle.
Les seigneurs de Bedville possédaient différents droits et privilèges : il y avait à Pont-l'Évêque une chapelle de St.-Jean qui dépendait de leur fief"
(A de Caumont 4-287)

Sur la D48, direction Lisieux : 49°16'06.9"N 0°11'43.1"E

Pont-l'Evêque : Château de Betteville

 

Saint-Melaine

"Observation à l’appui de la demande de réunion, de la commune de Saint-Melaine et de partie de celle de Launay­sur-Calonne à la ville de Pont-l’Evêque, Pont-l’Evêque, Delehais, 1857" (societehistoriquedelisieux.fr)

1860 : Launay-sur-Calonne > Pont-l'Évêque et Saint-Julien-sur-Calonne
1860 : Sainte-Mélaine > Pont-l'Évêque

"St.-Melaine est un faubourg de Pont-l'Évêque." (A de Caumont 4-281)

 

Eglise Saint-Melaine

XIIIe siècle. MH. wikipedia. Sur Base Mérimée

"L'église, construite sur le coteau qui forme la rive droite de la Calonne, à 1/2 kilomètre de sa jonction avec la Touque, appartient en partie au style roman. La nef montre un appareil quadrangulaire à larges joints de ciment, mais les parties basses sont en moellon en arête de poisson. L'appareil régulier paraît être composé de tuf ou travertin : on y voit deux fenêtres très-étroites comme de simples fentes, qui ont été bouchées depuis qu'on a ouvert des fenêtres plus larges. Celles-ci paraissent dater du XVIe. siècle : l'une, près de la porte occidentale, est cintrée; les autres sont carrées au sud, et une arrondie au sommet, sans compartiments ; au nord, les contreforts latéraux sont plats et bien appareillés, en tuf. Les contreforts de l'ouest ont été refaits beaucoup plus saillants, peut-être au XIIIe. siècle, sauf quelques parties. La porte occidentale, sans colonnes et ogivale, doit être du même temps ou de la fin du XIIe. siècle.
Le choeur, éclairé au midi par deux fenêtres sans caractère, se termine, à l'orient, par un mur droit construit en brique. Le mur septentrional est masqué par la sacristie.
La voûte de la nef et celle du choeur sont en merrain. La première est peinte et décorée de rinceaux.
Deux petits tableaux peints sur bois, représentant Notre- Seigneur et la Sainte Vierge, sont appendus aux murs de la nef.
La tour quadrangulaire, en bois, avec flèche peu élevée à pans coupés, est assise sur la première travée de la nef.
L'église est sous l'invocation de saint Melaine, évêque de Rennes. Le seigneur de Clarbec nommait à la cure au XIVe. siècle ; le patronage était encore laïque au XVIIIe."
(A de Caumont 4-281)

Rue Saint-Melaine, direction Deauville : 49°17'31.0"N 0°11'22.2"E

Pont-l'Evêque : Eglise Saint-Melaine

Pont-l'Evêque : Eglise Saint-Melaine

 

Voir aussi :

Pont-l'Évêque présente aujourd’hui un patrimoine varié qui témoigne d'une histoire riche. De la joyeuse prison à l’auberge de l’Aigle d’Or situé dans le quartier de Vaucelles connu pour ses maisons en pans de bois..

- Bâtiments sur Base Mérimée

 

 

Liens :

 

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6675