Saint-André-d'Hébertot

 

 

Un article très complet sur Saint-André-d'Hébertot sur Geneawiki :

"Le nom de HEBERT était un nom très répandu chez les normands. Le mot "tot", abrégé de tofta, qui en langage saxon signifie masure, maison ou emplacement d'un bâtiment, paraît corroborer l'idée que l'étymologie du nom Hébertot n'est autre que "maison d'Hébert"..." (geneawiki.com)

 

Carte

Encadrés : le Château Mac Cartan (au nord), le presbytère (au sud), la gare (à l'est) avec la voie de chemin de fer avant le tunnel.


Sur Geoportail

 

Eglise Saint-André

XIe à XIIe siècle, MH, wikipedia

Association Sauvegarde Developpement Patrimoine (asadep):
https://asadep.fr/
L’ASADEP mène un gros projet : la restauration de la tombe de Nicolas-Louis Vauquelin. Les rentrées financières 2021 seront totalement dédiées à la réalisation de ce projet : Voir sur fondation-patrimoine.org

Sur Patrimoine-religieux.fr
"Edifiée au XIe siècle, l’église Saint-André conserve de cette période plusieurs parties dont sa tour romane. L’édifice subit par la suite certaines remaniements tels que le renforcement des contreforts au XVIe siècle ou encore l’ajout d’une chapelle au XVe siècle, accolée au mur sud du chevet.
Des travaux de restauration ont lieu au XIXe siècle, notamment en 1875 où le déblaiement permet la découverte d’un caveau sépulcral où reposaient les cendres des membres de la famille Nollent ainsi que du pavage en mosaïque..."

"Ce qui frappe d'abord, en considérant l'église, c'est sa tour en pierre, chose rare dans la contrée. Quoique d'une certaine hauteur, ce n'est qu'une surélévation des murs sud-ouest, sans que rien, en plan, vienne accuser un membre d'architecture particulier. Elle n'a pas même de contreforts.
Du reste, elle est romane, et présente une particularité que l'on a déjà plusieurs fois constatée dans des constructions d'une antiquité non équivoque; ses angles sont évidés comme si ses quatre murs ne se trouvaient que juxtaposés. Ses quatre faces offrent une similitude complète. La base est pleine et sans ouvertures. C'est seulement à la hauteur intermédiaire qu'apparaît une petite fenêtre cintrée, étroite, vraie fente dans le mur. Au-dessus se trouvent deux petites ouvertures jumelles, carrées, qui ne présentent pas non plus une grande largeur. L'étage proprement dit est éclairé sur chaque face par une grande baie cintrée, subdivisée en deux arcades, également cintrées au moyen d'une colonnetle centrale dont le chapiteau et la base ne sont formés que de grossières moulures. La corniche est ornée de modillons." (A de Caumont 4-345)

Dans le bourg : 49°18'47.0"N 0°16'48.3"E

Saint-André-d'Hébertot : Eglise Saint-Martin

Saint-André-d'Hébertot : Eglise Saint-Martin

Saint-André-d'Hébertot : Eglise Saint-Martin

 

Ancien presbytère

"Ancien presbytère, devenu résidence privée, fut construit sur un terrain offert par Mme Vve Mac-CARTAN en 1822" (fr.geneawiki.com)

Au sud de l'église : 49°18'40.9"N 0°16'38.4"E

Saint-André-d'Hébertot : Ancien presbytère

 

Maison normande

Dans le bourg, à côté de l'église (ça n'est pas le café : voir geneawiki.com)

Saint-André-d'Hébertot

 

Château d'Aguesseau

XVIIe, XVIIIe, MH. Sur Base Mérimée. Photos sur pop.culture.gouv.fr

Site officiel :
http://www.chateaudhebertot.com/
"... Le château d’Hébertot a été construit aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il se situe à l’emplacement d’un ancien manoir qui appartenait aux ducs de Normandie et qui se trouvait près de la fontaine Vimont, c’est-à-dire au lavoir près de l’entrée du château actuel, à peu de distance de la voie romaine, du bourg, de l’église, d’un relais de poste et d’une hostellerie. Ce manoir a reçu la visite de Guillaume le Conquérant, Henri I, Henri II, Richard Cœur de Lion, et surtout Jean Sans Terre..."

On peut réserver des séjours :
210 Route du Bourg
14130 Saint-André-d'Hébertôt
(+33) 02 31 64 12 33
benenati.sandro@gmail.com
http://www.chateaudhebertot.com/reservation.html

"Entouré de belles douves, alimentées par un petit cours d'eau, ce château paraît de trois époques." (saintandredhebertot.fr)

Le château, propriété de la famille de Nollent, passa à la famille d'Aguesseau :

"En 1729, Françoise de NOLLENT épousa Henri François Paul d'AGUESSEAU, fils du célèbre chancelier, chevalier, seigneur de Fresnes, conseiller d'état ordinaire, conseiller royal des communes.
Par ce mariage, les seigneuries Hébertot, Fatouville, Ollendon, la Gohaigne, Bellengerville, Queurdoit, Feuguerolles, Bully, Saint Benoît, le patronage de Trouville, Vieils et Saint Pair en Caux furent réunis en sa personne." (geneawiki.com)

"Le château actuel d'Hébertot est dans une situation magnifique, un rideau de sapins de là plus belle venue garnit les collines qui l'entourent : il est assis au milieu d'un vaste enclos planté d'avenues séculaires, de charmilles, de bosquets, orné de cascades, entouré en un mot de toute la splendeur des grandes résidences féodales du XVIIe. siècle. Il s'élève sur un terre-plein entouré de douves profondes, alimentées par un petit cours d'eau. La construction se divise en trois époques, qui s'accordent néanmoins parfaitement ensemble et offrent un aspect imposant." (A de Caumont 4-351)

A l'est de l'église : 49°18'47.7"N 0°16'51.7"E

Visible par la route Nicolas Vauquelin :

Saint-André-d'Hébertot : Château d'Aguesseau

Saint-André-d'Hébertot : Château d'Aguesseau

Saint-André-d'Hébertot : Château d'Aguesseau
2017-04-08


Sur chateaudhebertot.com


Photos sur Base Mérimée
Sur Geneawiki.com


Sur Geneawiki.com

 

Château Mac-Cartan

"Le château qui est sur la colline au nord, a été construit en 1799 par Mr MAC—CARTAN, époux de Marie Anne Dorothée DRELY veuve DUHAMEL. La terre d'Hébertot ayant été partagée entre les frères DUHAMEL, qui s'en étaient portés acquéreurs, Mr MAC-CARTAN d'origine irlandaise, devenu par son mariage possesseur de la moitié de cette terre, se fit bâtir ce château sur le sommet de la colline. Sa position lui donne une vue magnifique. Il est flanqué d'arcades et de terrasses bien ordonnées qui en font un point imposant. Toutes les constructions sont en briques." (saintandredhebertot.fr)

Au nord-ouest de l'église : 49°18'50.7"N 0°16'41.7"E


Sur Google Street View


Sur abcsalles.com

 

Colonne Vauquelin

"Nicolas Louis Vauquelin (né le 16 mai 1763 et décédé le 14 novembre 1829 à Saint-André-d'Hébertot), était un pharmacien et chimiste français." (fr.geneawiki.com)

"Il vient d'une famille pauvre: son père dirigeait les ouvriers du château d’Hébertot que possédait le petit-fils du chancelier D’Aguesseau" (Wikipedia)

"Monument à la mémoire de Vauquelin, — Sur les confins de la commune de St.-André, à L'embranchement des routes de Pont-Audemer et de Cormeilles, on voit une borne monumentale cylindrique avec soubassement carré, semblable à celles que j'ai fait ériger sur plusieurs points pour rappeler des faits historiques. Je l'ai donnée, en 1849, aux habitants d'Hébertot pour y consacrer un souvenir à la mémoire du chimiste Vauquelin." (A de Caumont 4-354)

Au carrefour de la route de Beuzeuville : 49°18'15.9"N 0°15'21.2"E


Sur Google Street View


Sur Google Street View

 

Gare de Saint-André-d'Hébertot

Gare de Pont-l'Evêque --- Gare de Quetteville

Sur la ligne de Pont-l'Evêque à Honfleur (Wikipedia)
- Voir aussi ma page

Au sud-est. Sur D140D : 49°18'46.1"N 0°17'06.6"E


Sur Google Street View


Sur J.Y. Merienne

 

Voir aussi :

- Ancien prieuré. XIIe, XVIIe, XIXe siècle. En face l'église (patrimoine-religieux.fr)

- Les ruines de Saint-André-d'Hébertot : "On remarque les ruines du château de la Falaise et des manoirs de Trousseauville et du Bel Angerville. Il y aurait quelques mots à dire de l'origine des ruines du vieux château de Saint André, celles du bourg et de la villa de Noron. Nous ne devons pas oublier de faire mention des deux chapelles qui ont été détruites." (saintandredhebertot.fr)

 

 

Liens :

 

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6765

Geneawiki - En Photos