Louvigny

 

 

Eglise Saint-Vigor

clocher du XIVe aux MH, wikipedia

"L'église de Louvigny se compose d'une nef, d'un choeur et d'une tour accolée à l'extrémité occidentale. Cette tour carrée terminée par un toit en bâtière à pentes très-rapides, appartient au style ogival de la dernière époque. La nef est peu caractérisée, les ouvertures qu'on y voit sont les unes modernes, les autres du XVe. La corniche ornée de moulures en damier, montre qu'il a existé auparavant une nef romane dont une partie des murs subsiste peut-être encore.
Le choeur, avec sa corniche en dents de scie et ses petites fenêtres sans colonnes, me paraît du XIIIe. ; il faut excepter les fenêtres refaites au XVe. dans le mur méridional." (A de Caumont 1-95)

Louvigny : Eglise Saint-Vigor

Louvigny : Eglise Saint-Vigor

 

Louvigny : Eglise Saint-Vigor

Louvigny : Eglise Saint-Vigor

Louvigny : Eglise Saint-Vigor

 

Restes de l'ancien portail, XVIIIe siècle, lieu où se réunissaient les anciens habitants de Louvigny pour délibérer sur les affaires intéressant la communauté

 

Château de Louvigny

XVIIIe siècle. MH. Sur Base Mérimée

"résidence privée de la famille de Brye. Il est inscrit le 21 mars 1946, et son parc, site classé le 10 décembre 1945." (wikipedia)

Derrière l'église

Château de Louvigny


Sur monumentum.fr par Rémineur7

 

Porte du XVIIe

XVIIe siècle. MH. Sur Base Mérimée

Louvigny : Porte du XVIIe

 

Siège de Caen de 1417

D'après Arcisse de Caumont :

"La grande prairie située entre Louvigny et la ville de Caen servit en 1417 à développer une partie de l'armée du roi d'Angleterre lorsqu'il fit le siège de Caen. Après avoir passé l'Orne à Fontenay et être venu coucher à Eterville, le prince fit, le mercredi 18 août 1417, disposer ses tentes dans la grande prairie où on voit encore plusieurs fossés qui font partie des retranchements formés en cette occasion. A la droite du roi, du côté de Vaucelles, commandaient, sous le duc de Glocester, frère du roi, le comte de Pembrok, maréchal d'Angleterre, les sires d'Umfreville, de Neville, de Mautravers et de Willonghby, et à sa gauche du côté de St.-Nicolas et de l'Abbaye-aux-Hommes, sous le duc de Clarence, les comtes de Warvick, de Huntingdon et de Salisbury." (A de Caumont 1-96)

 

Voir aussi :

- La plantation de peupliers en bordure de la route départementale 212 entre Caen et Louvigny, site classé le 7 mars 1944.
- Le terre-plein dit "le planitre", site classé le 20 août 1932.
- La Pierre Couchée. Au bord de l'ancien "Chemin Meunier" se trouve une grosse pierre couchée et brisée. Elle ressemble à un menhir mais il pourrait plutôt s'agir d'une borne milliaire gallo-romaine ou d'une "devise" servant à délimiter des parcelles

 

 

Liens :