La Houblonnière

 

 

"L'église et le château de la Houblonnière forment un groupe pittoresque que ne manquent pas de remarquer, à la sortie du tunnel de la Molle, les voyageurs qui fuient de Lisieux vers Caen." (A de Caumont 5-382)

Eglise Notre-Dame

XIe, très remaniée, MH

"L'ensemble de l'église date du XIIIe siècle, cependant le mur septentrional de la nef, avec ses trois contreforts plats, sa corniche à modillons grimaçants et son blocage disposé en arêtes de poisson, remonte évidemment jusqu'à l'époque romane. Le mur du midi indique le XIIIe siècle par ses caractères généraux ; il est, comme celui du nord, flanqué par trois contreforts. On n'y voit qu'une seule des fenêtres primitives, étroite lancette dont les compagnes ont été remplacées, au XVe siècle, par deux grandes ogives flamboyantes. Une seule lancette se voit aussi du côté du nord. Les deux autres ouvertures sont modernes. Le pignon occidental date du XIIIe siècle. Trois contreforts le buttaient : un au centre, deux aux extrémités ; uue croix antéfixe termine le pignon. Au XVe siècle, on a supprimé le contrefort central pour pratiquer une porte en remplacement de la porte primitive, dont on voit l'archivolte garnie de moulures toriques au bas du mur méridional.
Cette nouvelle porte est précédée d'un porche en bois, probablement du XVe siècle ; les vantaux sont à panneaux plissés. Le choeur est tout entier du XIIIe siècle, partagé en deux travées par de larges contreforts. On y retrouve la corniche à modillons qui orne les deux murs latéraux de la nef. On n'y voit aucune fenêtre primitive. Toutes les ouvertures sont modernes, sauf, au midi, une petite baie subtrilobée qui paraît être du XVe siècle...
La tour est placée entre choeur et nef, en avant-corps, du côté du midi. Sa base est construite en pierre de moyen appareil avec joints fort larges ; elle pourrait, par conséquent, remonter jusqu'au XIe siècle."
(A de Caumont 5-382)

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame - La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

 

Commanderie templière

La commune comprend un domaine en ruine dont les origines remontent à une commanderie templière bâtie le long de l'Algot. Cette commanderie est au cœur d'un roman de chevalerie écrit par Pierre Efratas : Le Destin d'Ivanhoé

"On prétend que ce château a appartenu aux Templiers. Les riches archives qui y sont conservées pourraient, sans doute, donner des éclaircissements sur ce point. Je n'ai trouve que très peu de documents sur cette terre." (A de Caumont 5-386)

 

Château

XVe, XVIIIe, MH, wikipedia

Au milieu des ruines, le château des XVe et XVIIIe siècles

"Le château est attenant à l'église, que ses bâtiments enclavent de deux côtés.
Ces bâtiments sont disposés de manière à former deux cours.
La première a la forme d'un carré long à peu près régulier. On y accède par une porte et une poterne ornées de sculptures qui indiquent la fin du XVe siècle ou le XVIe .
Dans la seconde cour, il n'y a qu'un seul côté garni de bâtiments. Ils sont en bois..." (A de Caumont 5-386)

La Houblonnière : Eglise Notre-Dame

La Houblonnière : Château

La Houblonnière : Château

La Houblonnière : Château


Sur Wikimedia.org par Tave

 

 

Liens :