Lécaude

 

 

Eglise Notre-Dame

XIIe siècle.

Elle n'est pas belle... mais elle semble vieille.

"L'église de Lécaude est une construction d'une certaine importance pour la contrée ; elle se compose d'un choeur à chevet rectangulaire en retrait sur la nef, ayant deux travées ; la nef en a trois.
Si l'on fait abstraction d'abord de la façade occidentale qui est moderne, de différentes reprises et des fenêtres dont nous allons indiquer approximativement les dates, l'ensemble de cette église me paraît du XIIe siècle. On y voit des appareils en arêtes de poisson ; les contreforts sont plats, au nombre de quatre de chaque côté des murs latéraux de la nef, et de trois dans ceux du choeur. Les murs n'ont pas de corniche ou d'entablement. J'ai remarqué divers morceaux de travertin dans les appareils." (A de Caumont 5-399)

Sur D269 : 49°06'07.3"N 0°04'36.2"E

Lécaude : Eglise Notre-Dame

Lécaude : Eglise Notre-Dame

"Il existe encore trois des fenêtres primitives : deux au nord et une au sud ; ce sont des ouvertures en forme de meurtrières, arrondies au sommet. Les autres fenêtres appartiennent au style flamboyant et sont divisées en deux baies." (A de Caumont 5-399)

Lécaude : Eglise Notre-Dame

 

Manoir des Demaines

XVe, XVIIe siècles. MH. Sur Base Mérimée
" Manoir à pans de bois de la fin du 15e siècle et du 16e siècle, comprenant de nombreux éléments intérieurs remarquables. Dans la partie droite qui jouxte le logis, se trouve un escalier à vis en bois imitant la pierre, élément rare et original. Le logis conserve encore la cheminée peinte du rez-de-chaussée, d'esprit flamboyant, ornée de rinceaux floraux et d'une iconographie représentant l'Annonciation et Saint-Hubert, ainsi que des poutres portant des inscriptions du 15e siècle. Le reste des intérieurs a subi cloisonnements et décapages ayant fait disparaître la polychromie du bois. L'aile en retour qui servait de grange dans les années 1950 a été détruite et quelques extensions ajoutées. Dans la partie 16e siècle du logis, la tourelle arrière a été démolie, mais l'édifice conserve ses trois grandes lucarnes et ses décors sculptés (poteaux corniers, supports d'avant-solier, piédroits et linteaux de portes et de baies). Les détails des corniches et des sommiers mêlent réminiscences gothiques et nouveauté Renaissance. L'aile nord qui le prolonge, date du 15e siècle et fut sans doute le premier logis. A l'extérieur, grand commun en pierre du 17e siècle."

"... Néanmoins, dit M. Ch. Vasseur, je ne connais qu'une seule maison intéressante au point de vue archéologique, on la nomme les Demaines.
« Elle fut bâtie au XVIe siècle, au milieu d'une terre de 60 acres, probablement par Louis Thabarye, Sr des Demaines, dont les descendants la possédaient encore au XVIIe siècle.
« Elle est située sur un coteau, construite en bois, et sa façade présente une assez grande étendue." (A de Caumont 5-403)

Au nord-est, sur les hauteurs, près du Bois de Lécaude : 49°06'41.8"N 0°05'15.9"E (Invisible)


Sur Base Mérimée


Sur Base Mérimée

Restauration du manoir :

"Le projet consiste en la restauration et restructuration complète d’un ensemble manorial, y compris la restitution d’une aile de bâtiment disparue."


Sur 47n-architectes.com

 

Manoir Saint-Martin

Sur D269 : 49°05'50.6"N 0°04'24.9"E

 

 

Liens :