Orbec

 

 

"Il n'entre pas dans le plan de cette statistique de s'étendre sur l'histoire des villes et localités importantes. Tôt ou tard il se trouvera, sans doute, des écrivains pour entreprendre ces travaux, qui ne sont pas'dépourvus de charme. Orbec, chef-lieu d'un des grands bailliages de Normandie, domaine royal et baronnie possédée successivement par les plus puissantes maisons, exigerait plus d'un volume. Cette ville, qui compte aujourd'hui 3,266 habitants (un cent de moins qu'en 1760), est construite sur la rive droite de l'Orbiquet, et s'étage sur la pente assez raide du coteau qui circonscrit la vallée. La difficulté opposée aux constructions par cette pente rapide fait que la ville a pris surtout son extension du nord au sud, parallèlement à cette vallée. C'est dans cette direction que se développe la grande rue, autrefois le Pavé du Roy, qui doit avoir suivi le tracé de la voie romaine de Lisieux. Au centre de cette large voie étaient bâties les halles, surmontées de la cohue ou salle commune pour les délibérations des habitants. Mais l'administration très progressive de la ville d'Orbec a fait jeter bas ces vieilleries, que remplace un coquet Hôtel-de-Ville en briques et plâtre, établi dans les quartiers neufs.
Cette artère principale partage la ville en deux parties à peu près égales. A droite, l'église, les Augustins, le bailliage et quelques maisons qui ne sont pas dépourvues d'intérêt ; à gauche, le château, l'hôpital, la geôle, les Capucins.(A de Caumont 5-781)

 

Eglise Notre-Dame d'Orbec

XIIIe, XVe, XVIe siècles. MH, wikipedia

"dédiée à la Sainte Vierge dans le mystère de son assomption, a été reconstruite après la guerre de Cent Ans sur l'emplacement de la chapelle Saint-Jean. Son plan est une croix latine avec une nef de la largeur du chœur et un transept ample. Elle est dominée par une haute tour défensive de style anglais avec contreforts en angle et plateformes et surmontée d'un clocher de 43 mètres de haut. L'édifice possède un buffet d'orgue, des vitraux du XVIe siècle et une statuette du christ autrefois appartenant au calvaire qui surplombait la cité et devant lequel les condamnés à mort faisaient amende honorable avant d'être conduits au gibet." (wikipedia)

"L'église paroissiale d'Orbec est sous l'invocation de Notre-Dame. Les curés étaient à la nomination de l'abbé du Bec-Hellouin ; mais les seigneurs d'Orbec y avaient une chapelle particulière, dédiée à saint Jean, dont ils s'étaient réservé le patronage. Le plan de cet édifice est fort irrégulier. La construction n'est pas homogène : l'analyse fait voir que les diverses parties appartiennent à des époques fort différentes. L'intérieur se décompose en une nef centrale, flanquée de deux collatéraux de largeur inégale: au midi, une chapelle en transept ; au nord, une chapelle irrégulière et une tour massive.
Dans le pignon occidental, flanqué de trois contreforts, s'ouvre la porte principale, à double baie carrée divisée par un trumeau central que surmonte une fenêtre ogivale à trois meneaux, dont la tracerie se compose de trois rangs de quatre-feuilles. Une autre fenêtre ogivale éclaire le bas-côté nord. Au sud, la nef est régulièrement divisée, par des contreforts, en cinq travées percées de fenêtres ogivales flamboyantes. La chapelle, en saillie sur ce bas-côté, appartient également au style ogival tertiaire. Le mur latéral du nord, qui comprend deux travées, n'a aucune ouverture. A la suite vient la tour carrée, à la base massive et «ans ouvertures, à l'exception d'une porte à deux baies carrées garnies de vantaux à panneaux flamboyants. Deux contreforts placés d'angle buttent les murs, d'une épaisseur trèsconsidérable..." (A de Caumont 5-782)

Rue Grande : 49°01'08.0"N 0°24'31.8"E

§ Eglise Notre-Dame d'Orbec

Eglise Notre-Dame d'Orbec

Eglise Notre-Dame d'Orbec § Eglise Notre-Dame d'Orbec

 

"Hôtel-Dieu. — L'Hôtel-Dieu d'Orbec offre un intérêt tout particulier. Il date du XVIe siècle et on peut retrouver encore ses dispositions primitives. Malheureusement l'administration municipale va porter la sape au pied d'une partie de ces curieuses constructions, pour mettre mieux en évidence une bâtisse neuve destinée à loger le personnel." (A de Caumont 5-786)

 

"Maisons. — Les rues sont encore bordées de vastes hôtels du XVIIe ou du XVIIIe siècle, sévères comme les magistrats du bailliage auxquels ils servirent de demeure. Malheureusement, trop vastes pour les habitudes rétrécies de notre époque, ils auront bientôt disparu. Leur description entraînerait loin, et exigerait, pour être complète, des détails historiques trop abondants pour entrer dans cette statistique.." (A de Caumont 5-791)

 

Vieux manoir

XVIe siècle. MH. Sur Base Mérimée

"Orbec possède un manoir classé aux Monuments historiques et converti en musée depuis 1980. C'est une maison à pans de bois du XVIe siècle dont les façades, ornées d'un entrecolombage de tuileaux, silex et triangles de pierre, exposent des personnages sculptés. Le musée est consacré aux arts et traditions populaires et à l'histoire locale." (wikipedia)

Grande-Rue 97 ; place de la Poissonnerie : 49°01'20.1"N 0°24'23.6"E


Sur Google Street View


sur Monumentum.com par Ikmo-ned


Sur Base Mérimée

 

Voir aussi :

- Château de Launay (XIXe siècle. MH)

- Ancien couvent des Augustines, école de musique à Orbec (XVIIe siècle. MH)

- Ancien manoir Venelle-Dossin (XVIe siècle. MH)

- Hospice (XVe, XVIe siècles. MH)

- Hôtel de Croisy (XVIe, XVIIe et XIXe siècles. MH)

 

 

Liens :