La Vespière

 

 

"Simple villa à l’époque gallo-romaine, l’histoire de notre commune est intimement liée à celle d’Orbec. Elle doit son indépendance au fief de La Vespière qui, bien que pénétrant dans la ville, demeura jusqu’à la Révolution hors de la baronnie d’Orbec." (mairie-lavespiere-friardel.fr)

 

Eglise Saint-Ouen

XVIIIe siècle.

La paroisse est rattachée à celle d’Orbec depuis 1806. Charpente en bois très ancienne en arc brisé. Magnifique retable de bois sculpté.
En contrebas, vers Orbec, l’ancien Presbytère construit au 18e siècle par la famille Du Merle, et surnommé la Petite Vespière, est le cadre des souvenirs que l’écrivain Marie du Merle (1880-1974) publia sous le titre “La Maison qui riait”. (mairie-lavespiere-friardel.fr)

Partie manquante sur Arcisse de Caumont (5-768 à 777)

"La Vespière peut être considérée comme un faubourg d'Orbec, et dès le XVIIe siècle, beaucoup de magistrats du bailliage y avaient établi leur résidence.

"L'église de la Vespière est supprimée ; mais elle est entretenue avec soin. C'est une simple nef en moellon avec chaînages de pierre de marne et corniche classique, qui doit dater seulement du dernier siècle. Six fenêtres cintrées, disposées symétriquement, l'éclairent. Le chevet est droit, sans ouvertures. Le portail consiste en une grande porte cintrée.
Au-dessus du pignon s'élance le petit clocher, d'une forme assez élégante, autrefois revêtu d'essente. La croix et le coq paraissent anciens. Rien à remarquer à l'intérieur. La voûte est en bois."

Rue de l'Aigle, puis Chemin de Mervilly : 49°01'08.8"N 0°24'46.4"E


Sur Wikimedia.org par Ikmo-ned

 

La chapelle Notre-Dame de La Vespière

Petit oratoire situé à une dizaine de mètres de l’église paroissiale. La chapelle mesure trois mètres cinquante sur six mètres. Chevet semi-circulaire et murs latéraux percés d’une fenêtre à double lancette. Porte d’entrée en plein cintre surmontée d’un fronton encadré de deux blasons.
(mairie-lavespiere-friardel.fr)

 

Château de la Vespière

XIXe siècle.

"Construit en 1823 par Pierre du Merle, fils de Claude, Seigneur de La Vespière, le château domine le parc et l’étang où jaillit la source résurgence du ruisseau de La Vespière. (mairie-lavespiere-friardel.fr)

"Le domaine seigneurial de la Vespière est attenant à l'église. Une belle habitation moderne s'élève au milieu d'un parc frais et riant sillonné par de belles eaux. C'est la demeure de M. le comte du Merle, dont les ancêtres étaient seigneurs de la Vespière. La Vespière était un quart de fief de haubert, dans lequel était comprise la sergenterie noble de Chambroys. Guillaume Fouquet en était seigneur en 1463 et 1469.
A la fin du même siècle, on le retrouve aux mains de la famille de Myée, d'où il passa par alliance dans la famille de Franqueville. Au XVIIe siècle, il appartint aux Le Michel, puis dans le XVIIIe aux du Merle." (A de Caumont 5-778)

Derrière l'église : 49°01'12.3"N 0°24'54.4"E


Sur Google Street View


Sur J.Y. Merienne

 

Château de Mervilly

Le château est détruit. L'endroit est occupé par un haras :
http://www.harasduval.com/

"Il existe en outre, sur le territoire de la Vespière, un fief nommé Mervilly. C'est la propriété de M. le comte de Graveron. Des plantations d'arbres résineux entourent l'habitation, qui est moderne." (A de Caumont 5-778)

On le voit sur la carte de 1750 sur Geoportail : 49°00'51.6"N 0°25'49.1"E


Sur Geoportail


Sur J.Y. Merienne

 

 

Liens :