Cerqueux

 

 

"Cerqueux proviendrait du latin "sarcofagiis" qui signifie sarcophages ou cerqueils et, par extension, cimetière..."

Cerqueux : Eglise et mairie
2017-06-07

 

Cerqueux et Friardel :

"La commune de Cerqueux a été réunie à Friardel.
Cerqueux-la-Campagne avait pour patron, aux XIVe et XVIe siècles, le prieur de St-Cyr-de-Friardel; au XVIIIe, le seigneur." (A de Caumont 5-781)

"Août 1854 - Réunion de Cerqueux à Friardel, et de La Vespière à Orbec… les habitants de la commune de Cerqueux s'opposent énergiquement à leur réunion à la commune de Friardel, ils se fondent principalement sur ce que l'église de Friardel ne serait pas centrale…" (merienne)

 

Cerqueux-la-Campagne et Cerqueux-sur-Vie

Il y a deux Cerqueux dans le Calvados :

"Cerqueux-la-Campagne. Ainsi surnommé pour le distinguer de Cerqueux-sur-Vie"
(Histoire de Lisieux volume II – Louis François Du Bois - p 436) (books.google.fr)

Cerqueux-sur-Vie, aussi appelé Cerqueux-en-Auge est réuni à Saint-Crespin (Mesnil-Mauger) en 1815.

 

Eglise Saint-Pierre

"La nef, dont les ouvertures ont été refaites au XVIe siècle, était primitivement romane et dépourvue de contreforts. Un seul contrefort saillant, du XVIe siècle, est placé vers l'extrémité orientale. La corniche a été détruite. Le mur méridional, en cailloutis, laisse voir un appareil grossier en feuilles de fougère.
Quatre fenêtres, deux grandes et deux petites, dont une du XVIe siècle, éclairent la nef de ce côté. L'une des grandes fenêtres, est ogivale et formée d'une seule baie trilobée ; l'autre a été refaite anciennement.
Le mur septentrional, recrépi, offre des chaînages en pierre indiquant une reconstruction. Il est percé seulement de deux fenêtres dont une ogivale, trilobée, est entourée d'une large gorge ou scolie. Il était primitivement roman, sans ouvertures et dépourvu de contreforts. Un porche élancé, du XIVe siècle, précède le mur occcidental qui est sans caractère. Sur l'un des montants ou pieds-droits du porche est sculpté l'écusson de la famille de Lalande, composé de trois étoiles.
Le clocher, revêtu d'essente et percé d'ouvertures, présente une base carrée en charpente surmontée d'une pyramide octogone, garnie sur les faces principales de lucarnes cintrées, avec abat-sons, et couronnées d'un fronton triangulaire correspondant aux angles de la base (commencement du XVIe siècle).
Le choeur, en retraite sur la nef, est construit en grand appareil et date du XVIe siècle. Il se termine, à l'orient, par un chevet droit percé d'une longue fenêtre cintrée, masquée par une petite sacristie en bois. Aux extrémités du mur oriental s'élèvent deux contreforts saillants à glacis trèsinclinés.
Une grande fenêtre ogivale géminée, partagée en deux par un meneau prismatique, s'ouvre dans le mur septentrional. Deux larges compartiments en forme de flammes décorent le tympan.
Le mur méridional est percé de deux larges fenêtres semblables à la précédente. L'une de ces fenêtres a perdu son meneau et sa tracerie flamboyante: ils auront probablement été coupés afin de laisser pénétrer plus de jour dans le choeur.
L'arc triomphal, déforme ogivale, date du XVIe siècle. Les chapiteaux qui terminaient les colonnes sur lesquelles il s'appuyait ont été détruits.
La voûte du choeur est en merrain. Elle repose sur une jolie sablière, décorée de losanges garnis de feuillages et d'entrelacs.
La voûte de la nef est également en merrain.
Une piscine, surmontée également d'une ogive en accolade, se voit aussi dans la nef.
Au midi se dresse un bel if." (A de Caumont 5-779)

Entre D4 et D46 : 48°59'40.1"N 0°21'46.2"E

Cerqueux : Eglise Saint-Pierre

Cerqueux : Eglise Saint-Pierre

 

Mairie

XIXe siècle.

"Ce modeste bâtiment administratif, en brique, composé d'une pièce unique a été bâti après la guerre de 1870. Lorsque les Prussiens quittèrent la France en échange d'une contribution nationale, la participation des habitants de Cerqueux fut collecteée mais non versée. Cette somme restée entre leurs mains fut utilisée au mieux de leurs intérêts et permit d'ériger cette petite mairie"

Près de l'église

Cerqueux : Mairie

 

Puits

XIXe siècle.

"Situé dans le champ derrière la mairie et visible depuis la route, ce puits de forme carrée est de conception originale. Sa margelle et sa base en silex sont surmontées d'une armature de bois formant une sorte de grillage. Une roue en bois permettait de remonter le seau. Un toit à quatre pans, en tuiles, couvre l'ensemble."

Près de l'église

Cerqueux : Puits

 

Manoir de Cerqueux

- manoir du fief de Cerqueux, ancien presbytère de la commune (tourisme-normandie.fr)

Sûrement derrière ce mur :

Cerqueux

 

Château de la Lande

"Longtemps propriété de la famille "De La Lande", c'est au XVIIIe siècle que cette famille vendit une partie de ses terres pour s'établir dans la région de Conches. Ces biens, alors aliénés, prirent le nom de "Grande Lande" et les biens qui restèrent sa propriété furent nommés "La Petite Lande" où, de nos jours, s'élève le château de la Lande"

Au nord-ouest. Sur D272A : 49°00'10.7"N 0°20'38.8"E (Invisible)

 

Manoir de la Chénevotte

"Il reste un petit bout de galerie pour indiquer que cette somptueuse demeure fut autrefois une auberge. Le jardin et le plan d'eau sont les deux écrins naturels de cette maison." (Association le Pays d'Auge 2007)

En partie sur la commune d'Orbec

Au nord. Sur D4 : 49°00'01.6"N 0°21'16.3"E (Invisible)

 

 

Liens :