Quétiéville (Biéville-Quétiéville)

 

 

Mirbel et Querville

La commune actuelle est née de la fusion de plusieurs communes :
- En 1831, Mirbel (113 habitants) est rattaché à Quétiéville (239 habitants).
- En 1840, Biéville-en-Auge (222 habitants en 1836), absorbe Querville (76 habitants).
- En 1973, Biéville-en-Auge et Quétiéville fusionnent pour former Biéville-Quétiéville.


Cliquer sur l'image

 

Café de Quétiéville

En arrivant à Quétiéville (49°06'12.0"N 0°02'26.3"W)

 

Eglise Saint-Martin de Quétiéville

"L'église de Quetiéville, dans la maçonnerie de laquelle on remarque quelques pierres disposées en arêtes de poisson, appartient pourtant au style ogival primitif. Au chevet sont trois ouvertures en lancettes; celle du centre aiguë et plus élevée que les deux autres qui, comme à Vieux-Fumé et dans quelques autres églises, sont arrondies extérieurement et tréflées à l'intérieur.
Les fenêtres latérales du choeur étaient vraisemblablement pareilles à ces dernières, car on en voit une semblable du côté du nord ; mais on a percé des fenêtres plus larges, de forme ogivale, sans caractère. On a toutefois ménagé la corniche primitive, très élégante et composée d'arcatures portant, de deux en deux, sur des têtes grimaçantes dont Tune est sculptée de trois quarts et regarde de côté. Cette corniche à modillons se rencontre encore très souvent dans les monuments de style ogival, dans nos campagnes du Calvados à l'époque de transition (fin du XIIe siècle ou commencement du XIIIe).
La nef n'offre d'intéressant que la porte latérale, au sud, dont l'archivolte à plein-cintre est garnie de fleurs crucifères. Une arcature trilobée orne le tympan.
Le côté sud est percé de fenêtres ogivales peu anciennes, qui ont été substituées aux fenêtres primitives." (A de Caumont 5-426)

 

Ferme à Quétiéville

Chemin du Château (49°06'01.0"N 0°02'08.5"W)

Biéville-Quétiéville : Ferme à Quétiéville

Biéville-Quétiéville : Ferme à Quétiéville

 

Château de Quétiéville (Haras de Quétiéville)

"Il y avait au XIVe siècle, à Quetiéville, un château-fort bâti par la famille de Bonenfant, dont il sera amplement question à l'article de Magny-le-Freule... les Anglais l'assiégèrent et ne purent le prendre; mais Guillaume du Merle, gouverneur de la Basse-Normandie, et le bailli de Caen le firent raser, afin que les Anglais, déjà maîtres de Livarot, ne pussent s'en emparer et s'y fortifier.
Ce château se trouvait, à ce qu'il paraît, sur la terre habitée par M. Ernest de Montbrun, à Quetiéville." (A de Caumont 5-427)

Sur D101, entrée : (49°05'52.1"N 0°02'02.4"W) manoir : (49°05'51.9"N 0°01'36.7"W) Invisible


Sur france-sire.com


Sur J.Y. Merienne

 

Eglise Saint-Pierre de Mirbel

XIIe, XIIIe et XVIIIe siècles. MH, wikipedia

Sur D101 (49°05'20.9"N 0°02'31.0"W)

Biéville-Quétiéville : Eglise de Mirbel

Biéville-Quétiéville : Eglise de Mirbel

Biéville-Quétiéville : Eglise de Mirbel

 

 

Liens :