Vaudeloges

 

 

 

En 1833, Vaudeloges (220 habitants en 1831) absorbe une partie d'Abbeville (148 habitants) et Réveillon (166 habitants)

 

Abbeville

Abbeville, Abbatis Villa, 1277 (cartul- norm. n° 905, p. 219) a été réuni à Vaudeloges en 1833
C'est un hameau au sud de Vaudeloges. On y accède par la D39

Vaudeloges - Abbeville

Les premières maisons à colombage :

Vaudeloges - Abbeville

 

Abbeville : Eglise Notre-Dame

"L'église d'Abbeville remonte au XIIIe siècle, si j'en juge par la porte du choeur, ouverte dans le mur méridional, laquelle est surmontée d'un segment de cercle garni de têtes de clous, et par quelques ouvertures en lancettes-meurtrières, ébrasées à l'intérieur; deux de ces lancettes existent dans le mur méridional de la nef, une autre dans le mur septentrional du choeur. Les autres ont été remplacées par des fenêtres carrées. La porte principale est ouverte dans le mur méridional de la nef; une autre porte, plus petite, se trouvait en face dans le mur du nord. L'église est voûtée en bardeaux. La tour, aiguille en bois couverte d'ardoises, est établie sur la première travée de la nef." (A de Caumont 5-595)

Vaudeloges - Abbeville - Eglise

 

If du cimetière - porte du choeur

"L'if qui existe dans le cimetière est un des plus remarquables que j'ai rencontrés et complètement creux, mais vivant toujours par l'écorce et par les branches qui couronnent le tronc. Le diamètre intérieur est tel que douze personnes peuvent s'y tenir assises" (A de Caumont 5-594)

"L'IF du cimetière de l'église d'Abbeville est classé arbre remarquable, son tronc est complètement creux mais vivant toujours par l'écorce et les branches qui couronnent le tronc. Le diamètre intérieur est tel que douze personnes peuvent s'y tenir assises...
La porte du chœur est surmontée d'un segment de cercle garni de têtes de clous." (saint-pierre-en-auge.fr)

Vaudeloges - Abbeville - Eglise

 

Abbeville : Château

Est-ce celui dont parle Arcisse de Caumont ?

"Près de l'église d'Abbeville est un château qui peut dater du temps de Louis XIV." (A de Caumont 5-594)

Vaudeloges - Abbeville - Château

 

Vaudeloges : Eglise Notre-Dame

XVIe.

"L'église de Vaudeloges est une des plus anciennes de la contrée, et ses murs présentent un des plus beaux appareils en arête de poisson que l'on puisse citer dans le Calvados. C'est là surtout ce qui la rend intéressante, et il faut espérer qu'on n'aura pas la mauvaise pensée d'enduire ces murs de chaux, comme on l'a fait si malencontreusement dans d'autres localités.
Malheureusement il ne reste plus qu'une des fenêtres primitives : elle se trouve dans la nef, du côté du nord; c'est une étroite ouverture ou meurtrière arrondie au sommet, fortement ébrasée à l'intérieur ; toutes les autres fenêtres sont carrées, modernes, à l'exception de deux qui, comme dans plusieurs autres églises, ont été établies pour éclairer les petits autels élevés près de Tare triomphal, à l'extrémité de la nef. Il n'est pas facile d'indiquer avec certitude l'âge de ces fenêtres ogivales ; mais elles pourraient dater du XVe ou du XVIe siècle.
La nef a été allongée du côté de l'ouest quand on a établi la tour, et la première travée est moderne. Le choeur a aussi été à moitié reconstruit; la partie orientale n'est pas ancienne.
Les parties romanes sont donc encadrées entre deux constructions modernes ; elles forment, d'ailleurs, les trois quarts environ de l'édifice et se distinguent facilement du reste.
On entrait dans la nef, avant l'allongement qu'elle a reçu, par une porte latérale, au nord, aujourd'hui bouchée, dont le cintre est formé de claveaux sans moulures et le linteau horizontal de trois pièces. Les montants ou pieds-droits de cette porte, aussi simples que tout le reste, sont formés de plusieurs assises, et sur l'une d'elles on voit, à une certaine hauteur, la représentation grossière d'un cerf aux longs bois poursuivi par un personnage à cheval. Sur la pierre qui correspond sur l'autre montant on trouve le même personnage à cheval; le cerf manque. J'ai vu cette représentation du cerf poursuivi par un chasseur sur les églises les plus anciennes, et celle que nous avons remarquée à Vaudeloges est assez barbare pour appartenir au XIe siècle.
Une autre porte romane, beaucoup plus étroite, servait d'accès au choeur du côté du sud; elle offre un linteau droit couvert d'étoiles reposant sur des pieds-droits sans moulures." (A de Caumont 5-589)

Vaudeloges - Eglise Notre-Dame

 

Vaudeloges - Eglise Notre-Dame

 

Château ?

"Un petit château situé près de l'église appartient à M. de Magny de Rapilly, qui a épousé Mlle de Valois de Saint-Léonard." (A de Caumont 5-589)

 

Réveillon : Eglise Saint-Leu

"L'église de Réveillon est un peu plus importante que celle de Tôtes, dont nous avons parlé et dont elle est voisine, sans être pourtant intéressante. La façade occidentale de la nef et le chevet du choeur offrent : la première, une porte cintrée surmontée d'une fenêtre cintrée, subdivisée en deux baies en forme de lancette sans colonnes ; le second (le chevet), une fenêtre pareille à la précédente. Ces fenêtres me paraissent, à Réveillon, pouvoir remonter au commencement du XIVe siècle. Des contreforts garnissent la façade.
La plupart des fenêtres de la nef et du choeur ont été repercées et sont carrées ; il n'en reste plus que deux en forme de lancettes-meurtrières, du côté du nord. La tour en bois, couverte d'ardoises, est entre choeur et nef. Deux petits autels, appliqués sur les murs nord et sud, se trouvent à l'entrée du choeur. L'église est voûtée en bois.
L'église est sous l'invocation de saint Loup...
Réveillon faisait partie de la sergenterie de Montpinçon, de l'élection d'Argentan et du diocèse de Séez." (A de Caumont 5-592)

Vaudeloges - Réveillon : Eglise Saint-Leu

Vaudeloges - Réveillon : Eglise Saint-Leu

Vaudeloges - Réveillon : Eglise Saint-Leu

 

 

Liens :