Mosles

 

 

Eglise Saint-Eustache

XIIIe siècle. MH, wikipedia

"Ensemble église Saint-Eustache (XIIIe siècle) et presbytère (XVIIIe siècle), qui appartenait à l'abbaye de Cerisy. Le maitre-autel, ainsi que deux statues et un tableau (L'Adoration des bergers), sont classés à titre d'objets. La croix du cimetière, en granite, est du XVIIe siècle." (wikipedia)

"L'église de Mosles a probablement été construite en deux fois; le choeur paraît plus ancien que la nef, mais il y a dans l'ensemble une grande homogénéité.
Le plan que je présente (page 646) facilitera l'analyse des diverses parties de l'édifice, qui doit être rangé parmi les plus intéressants du Bessin.

La nef et la tour doivent avoir été bâties simultanément. La tour, comme celles de Vaucelles, de Cussy, de Barbeville et d'Étreham, est placée entre la nef et le choeur ; elle offre, à l'intérieur, la même disposition que ces dernières, c'est-à-dire qu'elle forme, entre choeur et nef, une travée plus élevée, éclairée par deux lancettes géminées, et, plus haut, par un oculus à huit lobes.
La nef se compose de quatre travées divisées par des contreforts ; le dessons de la tour en forme une cinquième»
Chacune de ces travées est éclairée par deux lancettes très élancées, sans colonnes, subdivisées en deux baies par un meneau bifurqué au sommet. Ces fenêtres ressemblent beaucoup à celles de plusieurs monuments anglais de la fin du XIIIe. siècle : je les crois du commencement du XIVe. siècle.
La porte occidentale présente une ogive garnie de tores portés de chaque côté sur deux colonnes. Le tympan est trilobé; le lobe central encadre un fleuron bien fouillé, et les triangles qui existent entre le lobe supérieur et les deux autres est garni de fleurons dont la forme se modèle sur le vide que l'on voulait remplir.
Une rose à douze compartiments surmonte le portail.
La nef s'accédait encore par une porte latérale ouverte du côté du Sud, au milieu de la deuxième travée : moins importante que la porte occidentale, elle avait aussi son tympan orné d'un fleuron.
Le choeur se compose de trois travées ; les voûtes ogivales sont garnies d'arcatures, mais elles offrent une particularité qui mérite d'être notée : c'est qu'indépendamment des tores qui se croisent, il en existe un autre se dirigeant du Nord au Sud, au sommet des arcs de chaque travée. Cette disposition, assez fréquente en Anjou et en Poitou, dans le style ogival du XIIIe. siècle, s'observe aussi en Angleterre ; mais elle n'est pas ordinaire en Normandie...
La tour, qui offre à l'extérieur la même ordonnance que celle de Vaucelles, et qui est garnie comme elle et comme celle deBarbeville par des contreforts étages très saillants, en diffère seulement en ce que les fenêtres-lancettes du premier étage sont bien plus importantes, et aussi parce que le dernier étage, au-dessus des arcatures, est éclairé par un oculus et non par une ouverture en ogive ; le toit, en bâtière, est d'ailleurs en charpente, à Mosles, au lieu d'être en pierre, comme dans les deux églises précédentes, la partie supérieure de cette tour doit aussi être d'une époque plus récente que le reste."
(A de Caumont 3-647)

Au nord de D613 : 49°18'35.0"N 0°49'13.9"W

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache - Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

Mosles : Eglise Saint-Eustache

 

Argouges-sous-Mosles

En 1824, Russy fusionne avec Argouges-sous-Mosles (fr.geneawiki.com)

Pourtant, Argouges-sous-Mosles semble avoir été réunie à Mosles

"L'église d'Argouges-sous-Moles, qui n'existe plus, était sous l'invocation de saint Jean-Baptiste." (A de Caumont 3-649)

 

Château d'Argouges

XIXe siècle.

Ne pas confondre avec le Manoir d'Argouges à Vaux-sur-Aure

Location de gîtes et Maison d'hôtes :
http://www.chateau-argouges.com

Au nord, sur D97 : 49°19'00.9"N 0°49'37.7"W


Sur chateau-argouges.com

 

 

Liens :