Etréham

 

 

Etréham-le-Perroux
Étréham-le-Perroux, OEstreham, Hoistrehannum, Oistrehan-le-Prout, Étréham-le-Perreur. (A de Caumont 3-629)

"Étréham est mentionné sous la forme Oesterham en 1350, forme tardive. En l'absence de formes plus anciennes, il est impossible de dire si ce nom est antérieur à l'installation des anglo-scandinaves ou pas. Le second élément est probablement le vieil anglais hām, maison, foyer, village, dont sont issus le vieux normand ham, village (cf. Le Ham) et les diminutifs hamel, hamelet. Le premier élément est probablement le vieil anglais wester ou westre, « ouest », à l'instar de Westerham en Angleterre. " (wikipedia)

 

Arrivée par le pont de l'Aure (D206)

Etréham : Pont de l'Aure

 

Eglise Saint-Romain

XIIe et XIIIe siècle. MH, wikipedia

"L'église Saint-Romain d'Etréham des XIIe et XIIIe siècles possède une façade occidentale romane équipée d'un porche accolé de deux plus hautes arcatures latérales aveugles. La nef a été remaniée et voûtée au XIXe siècle. L'élégante tour clocher, également du XIIIe siècle, possède un toit en bâtière et est élevé sur l'avant-choeur. Un cadran solaire est gravé sur le contrefort droit de cette tour.
Des sarcophages mérovingiens découverts dans le cimetière entourant l'église, attestent de l'ancienneté du village.
Surplombant la vallée de l'Aure, l'église d'Etréham est voisine du presbytère qui présente un porche monumental et un colombier sous faîtage datant de 1652."

"L'église d'Étréham est une de celles que j'avais signalée comme intéressante en 1827... Depuis cette époque, elle a été retouchée et même refaite dans quelques parties par M. l'architecte Delaunay.
La nef, composée de trois travées, n'a conservé d'intacte que la façade occidentale qui est romane; elle offre un portail à plein-cintre et à deux archivoltes entre deux arcades qui s'élèvent au-dessus de l'extrados de cette ouverture centrale : disposition que l'on vient de voir à Huppain (p. 618) et qui est rare dans nos contrées...
La tour centrale précède le choeur et appartient, comme celui-ci, au XIIIe. siècle...
Le choeur a des voûtes du XIIIe. siècle, comme la tour, et se compose de deux travées élégantes éclairées par des fenêtres ogivales en lancettes..."
(A de Caumont 3-629)

Sur D206A (49°19'15.7"N 0°47'44.0"W)

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

Etréham : Eglise Saint-Romain

 

Ferme de la Marguerie

XIVe siècle. Double portail aux MH

"J'ai figuré, dans mon Abécédaire d'archéologie et dans le Bulletin monumental, la porte d'un manoir qui existe tout près de l'église. Cette porte est du XIVe. siècle et d'une belle conservation ; quant au manoir, maintenant une des fermes de M. le comte d'Houdetot, ancien pair de France, il ne m'a rien offert d'antérieur au XVIe. siècle : une chapelle en faisait partie.
Ce château a appartenu à la famille de Couvert. Raoul de Couvert était seigneur d'Étréham en 1453..." (A de Caumont 3-633)

Près de l'église (49°19'13.9"N 0°47'45.5"W)

Etréham : Ferme de la Marguerie

 

Château d'Etréham

XIXe siècle.

Au Haras d'Etréham :
http://www.etreham.com/
"Appartenant à la famille De Chambure depuis les années 40, c'est aujourd’hui la quatrième génération qui dirige le haras. "

"Château actuel d'Etréham. Le château moderne de M. le comte d'Houdetot, ancien préfet, ancien pair de France, membre de l'Institut (Académie des Beaux-Arts), président du Conseil général du Calvados, député au Corps législatif et membre de la Société française d'archéologie, méritait d'être reproduit dans une Statistique monumentale, plutôt à cause de son importance qu'à cause de sa bizarre composition. Ce château auquel on accède de la route de Bayeux à Cherbourg par une belle avenue de plus d'un kilomètre de longueur, a été reconstruit sur l'emplacement d'un château plus ancien entouré de fossés, par ordre de M. le comte d'Houdetot : ce qui reste des constructions anciennes qui bordaient la cour, notamment le pavillon qui renferme l'horloge, paraît indiquer, pour l'édifice détruit, une époque peu éloignée du règne de Louis XIII." (A de Caumont 3-635)

Au sud de l'église, sur D206, route sur la gauche (49°19'15.2"N 0°48'29.1"W) Invisible


Sur J.Y. Merienne

Voir aussi sur photo-paramoteur.com

 

Pont sur l'Aure

XIXe siècle (1845)

Construit à l'initiative du Comte d'Houdetot (wikipedia)

Au sud de l'église

"La commune d'Etréham et les habitants de la contrée
Le comte d'Houdetot, pair de France
en reconnaissance de l'établissement de ce pont
qui assure aux voitures en tout temps le passage de l'Aure - 1845

 

 

Liens :