Sainte-Honorine-des-Pertes

 

 

Ste.-Honorine-des-Perthes, Pertae, ecclesia de Pertis.

 

Eglise Sainte-Honorine

XIIIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

"... le type habituel des églises du XIIIe. siècle avec tour à l'Ouest a été modifié par l'élargissement de la nef et du choeur du côté du Nord ; mais si, par la pensée, on rétablit dans la nef une ligne perpendiculaire à celle qui est déterminée par les deux travées voûtées de Yancien choeur, on aura le plan normal de l'église avant son élargissement.
Le choeur est de la fin du XIIIe. siècle, la corniche à modillons portant des arcalures, et les chapiteaux des colonnes l'indiquent suffisamment. Il se compose de deux travées voûtées : il communique, au moyen de deux arcades, avec la chapelle résultant de l'addition qu'on a faite au Nord et qui, elle, n'est pas voûtée. La largeur de la nef est égale à celle des deux choeurs parallèles : elle n'est pas voûtée.
Enfin, la tour qui était primitivement dans l'axe de l'église, se trouve à présent à l'angle sud-ouest de la nef.
Cette tour carrée, terminée par un toit en pierre, appartient au premier style ogival. Le premier ordre est orné d'arcatures; une fenêtre en lancette occupe chacun des côtés du clerestory ; le toit, en bâtière, doit être très postérieur à la tour, du XVIe. siècle peut-être; une guirlande de quatrefeuilles forme une frise au-dessous de la corniche.
Quant à la date de l'élargissement de la nef et du choeur, il serait difficile de l'indiquer. On voit dans ce mur des fenêtres en forme de lancettes, mais qui manquent de caractère précis ; peut-être ce changement n'a-t-il eu lieu qu'au XVe. siècle." (A de Caumont 3-652)

Au nord de D514 (49°20'55.0"N 0°48'18.8"W)

Eglise de Sainte-Honorine-des-Pertes

Eglise de Sainte-Honorine-des-Pertes

Eglise de Sainte-Honorine-des-Pertes - Eglise de Sainte-Honorine-des-Pertes

 

Chapelle Saint-Siméon

En ruine depuis 1944, ancien lieu de pèlerinage grâce à sa source censée guérir des fièvres.

"On trouve sur le bord de la mer, près d'une source incrustante qui a produit autrefois des blocs considérables de travertin dont on voit encore quelques restes, quoiqu'on l'ait pendant longtemps exploité pour bâtir, on trouve, dis-je, la petite chapelle de St.-Siméon, qui est ancienne et mentionnée dans le Livre Pelut sous la dénomination de capella sancti Simconis. L'eau de la fontaine incrustante est réputée pour guérir de certaines maladies, et l'on vient encore en pèlerinage à St.-Siméon." (A de Caumont 3-653)

Au nord-ouest, Rue Saint-Siméon (49°21'08.0"N 0°49'29.3"W)


Sur Google Street View

 

Lavoir

Rue de l'église (49°20'52.7"N 0°48'21.0"W)

Sainte-Honorine-des-Pertes : Lavoir

 

Château de la Vallée

Mentionné sur : Débarquement de Normandie: le château des Seabee à Sainte-Honorine-des-Pertes (a-lire.info)
"La maison, appelée le Château de la Vallée, et baptisée le Seabee Castle, se trouve à côté de l’église du village."

"Le château de Ste.-Honorine doit dater du XVIIIe. siècle : il appartient à la famille de Tournély." (A de Caumont 3-654)

Rue de l'église (49°20'53.7"N 0°48'21.4"W)


Sur a-lire.info

 

Château de Bellevue

Mentionné sur le Blog de Claire (foncee.canalblog.com)

"Après en avoir joui quelque temps, M. Isidore Goupil, ancien receveur des Finances, vendait, le 20 février 1893, son château de Bellevue à Mme la comtesse de Néverlée et à sa sœur la marquise d’Imécourt. " (.doc sur saintehonorinedespertes.fr)

Sur D514 (49°20'46.6"N 0°48'24.3"W)

Sainte-Honorine-des-Pertes : Château de Bellevue

Sainte-Honorine-des-Pertes : Château de Bellevue

Sainte-Honorine-des-Pertes : Château de Bellevue

 

 

Liens :

 

http://www.saintehonorinedespertes.fr/spip.php?article118