Huppain (Port-en-Bessin-Huppain)

 

 

Port-en-Bessin et Huppain

Les deux cités de Port-en-Bessin et Huppain ont fusionné en 1972 pour ne faire plus qu'une commune qui englobe aussi les hameaux de Villiers-sur-Port et de Neuville.

1824 : Neuville-sur-Port > Huppain
1824 : Villiers-sur-Port > Huppain

Eglise Saint-Pierre

XIe, XIIe et XIIIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

"J'ai cité l'église de Huppain, dès l'année 1827, pour sa façade occidentale et pour ses arcatures entrelacées formant des ogives par leurs intersections que l'on voit sur une des faces de la tour ; j'en ai donné des esquisses dans l'Atlas du IIIe. volume de la Société des Antiquaires de Normandie, pl. 25 (années 1827-1828).
Cette église se compose d'une nef romane et d'un choeur du XIIIe. siècle.
La façade occidentale se compose d'une porte cintrée à deux archivoltes dont l'une est ornée de têtes plates, entre deux arcades bouchées, qui s'élèvent à une plus grande hauteur que l'extrados de l'arcade centrale : une fenêtre ogivale a été percée après coup dans le fronton : la nef se divise en trois travées ; les fenêtres étaient très étroites et arrondies au sommet : une porte et des fenêtres modernes ont été ouvertes du côté du Sud. La corniche, sans ornements, repose sur des modillonsà figures.
La tour est appliquée sur la première travée du choeur, du côté du Sud ; elle se compose de trois étages couronnés par une pyramide en pierre à quatre pans. Elle est ornée, comme je l'ai dit, d'arcatures entrelacées du côté du Sud
Du même côté, le choeur a sa corniche formée d'arcatures ogivales portées sur des modillons du XIIIe. siècle. Du côté du Nord, on voit des modillons taillés en biseau. L'arc triomphal, entre choeur et nef, repose sur des colonnes dont les chapiteaux appartiennent au XIIIe. siècle." (A de Caumont 3-618)

Sur D514, prendre la rue du bourg à Huppain : 49°20'29.8"N 0°46'19.7"W

Sous le brouillard, le 14 avril 2018 :

Huppain : Eglise Saint-Pierre

Huppain : Eglise Saint-Pierre

Huppain : Eglise Saint-Pierre

 

Intérieur

Huppain : Eglise Saint-Pierre

Huppain : Eglise Saint-Pierre

 

Villiers-sur-Port

Au sud-est :

Le château et l'église :


Sur Geoportail

 

Eglise Saint-Nicolas de Villiers-sur-Port

XIIe et XIIIe siècles en ruines depuis le XIXe siècle. MH. Sur Base Mérimée. Sur Base Mérimée

"L'église de Villiers-sur-Port est en ruines ; la nef est depuis longtemps à ciel ouvert; le choeur conserve encore ses deux travées voûtées, mais l'infiltration constante des eaux pluviales les fera tomber au premier jour et l'on n'ose plus y entrer.
La tour, accolée à la première travée du choeur (côté nord), pourrait résister longtemps encore, surtout si on refaisait la pointe ; construite en beaux matériaux, elle n'a subi que peu d'avaries (V. la page 622), et c'est encore une des pyramides les plus élégantes de la contrée. Elle appartient au style roman de transition dans sa partie intérieure et au style ogival primitif dans les parties hautes ; mais ces deux parties s'harmonisent très bien.
Le choeur est du XIIIe. siècle ; on y entrait, du côté du Sud, par une porte ogivale ouverte dans la première travée. Les fenêtres étaient en lancettes.
La nef doit dater de la deuxième moitié du XIIe. siècle, comme la partie inférieure de la tour (roman de transition). On y voit des fenêtres étroites arrondies au sommet, au nombre de trois du côté du Nord et correspondant aux trois travées. Du côté du Sud, dans la travée centrale, s'ouvrait une assez belle porte cintrée à deux archivoltes portées sur des colonnes romanes : l'une, garnie de freues crénelées, l'autre d'un double zigzag : le tout encadré d'une bordure de cercles dans lesquels se dessinent des quatrefeuilles. Du même côté (au Sud), la corniche à modillons grimaçants existe ; mais elle a été remplacée, du côté du Nord, par une corniche moderne.
Je ne dis rien de la façade occidentale, qui n'a pas de caractère et dont l'entrée est moderne : une porte moderne existe aussi dans le mur du Nord, en face de la porte romane du Sud, dont je parlais tout à l'heure." (A de Caumont 3-621)

Au sud de D514, vers l'ouest : 49°20'13.8"N 0°47'05.2"W

Eglise Saint-Nicolas de Villiers-sur-Port

 

Château de Villiers-sur-Port

XIIIe siècle. MH. wikipedia. Sur Base Mérimée

"Le château de Villiers-sur-Port était, au moyen-âge, une place assez importante ; le seigneur qui le possédait prenait le titre de capitaine du haut et du plat pays, probablement parce que cette place domine en même temps la vallée de l'Aure et les plateaux qui bordent la côte. Ce château fut un de ceux dont la reddition donna lieu, en 1417, à une convention écrite, dont le texte a été publié par M. Thomas Duffus-Hardy...
Ce qui reste du château est assez considérable pour qu'on puisse se rendre compte de ce qu'il était au XVe. siècle.
On entre d'abord par une porte qui, dans l'origine, n'était, selon toute apparence, accessible qu'au moyen d'un pont-levis. La place était, en effet, entourée de larges fossés pleins d'eau dont on voit encore quelques traces, et qui ont été comblés il y a 40 ans environ
La première conr est entourée de constructions dont quelques-unes, comme le pressoir, peuvent être anciennes, mais n'offrent pas de caractère suffisant pour qu'on leur assigne une date.
Il n'en est pas de même des constructions qui séparent cette première cour et le jardin de la seconde. Ainsi, on distingue d'abord une chapelle A (maintenant écurie) dont les ouvertures en lancettes annonçaient le XIIIe. siècle; puis, au-delà de la porte de la seconde enceinte qui était garnie d'une herse, un corps-de-logis qui peut dater du XVe. siècle..." (A de Caumonnt 3-624)

Au sud de D514, vers l'ouest. Chemin sans issue : 49°20'17.9"N 0°47'08.8"W (Invisible)

Château de Villiers-sur-Port


Sur Wikimedia.org par MathildeEtGeorges

 

Neuville-sur-Port

Ne pas confondre avec Neuville près de Vire

 

Manoir dit Ferme de Neuville

XVe, XVIIe siècle. Sur Base Mérimée
" Manoir peut-être édifié au 15e siècle pour la famille de _Fontenil : subsistent le pavillon et l'escalier principal du logis, le corps de l'étable à veaux, celui de la grange, une partie des corps des étables à chevaux et du pressoir à cidre. Probablement fortifié dans la seconde moitié du 16e siècle pour la famille de _Marguerye : construction des tours carrées et rondes. 17e siècle, restauration du pavillon et de la tour carrée accolée, reconstruction du corps de logis et de la charretterie pour la même famille. Dans le courant du 18e siècle, fief intégré au marquisat de Maisons et, probablement dès cette époque, le manoir est utilisé uniquement comme ferme. Début 19e siècle, avant le cadastre de 1823, adjonction de la laiterie. Courant 19e siècle, surélévation de l'étable à veaux et création du fenil, construction des étables à boeufs et à vaches, de la porcherie et du fournil. 1877, centre d'une exploitation de 170 hectares, reçoit un prix pour sa bonne tenue au concours agricole. Fin 19e siècle ou au début 20e siècle, le baron Maurice Gérard en fait une ferme modèle : entre autres améliorations, installation du poulailler dans une partie de la petite grange et réaménagements des étables à chevaux. C'est probablement à cette époque que la porte de la salle, datant de la première moitié du 16e siècle, a été rapportée"

Au sud, entre D206 et D6 : 49°19'59.3"N 0°46'26.3"W


Sur Base Mérimée

 

Eglise de Neuville

XIIIe siècle, dédiée à Notre-Dame-des-Saintes-Reliques, dont il ne reste que quelques vestiges.

Au sud : 49°19'56.7"N 0°46'30.6"W

 

 

Voir aussi :

- Rendez-vous de chasse dit Tour du Baron. Sur Base Mérimée

- Nombreuses maisons sur Base Mérimée

 

 

Liens :