Saint-Martin-de-la-Lieue

 

 

Les deux manoirs :

"Saint-Martin-de-la-Lieue compte deux manoirs que l'on peut observer depuis la route principale qui mène à Lisieux et depuis le chemin Saint-Hippolyte. Le premier et plus petit, au sud, construit au XVIIIe siècle, est typique des manoirs du pays d'Auge avec son bois, ses pierres calcaires, ses briques et ses tuiles. Un peu plus loin, se tient le manoir de Saint-Hippolyte, élevé autour de 1500. La demeure principale domine les bâtiments d'exploitation comme le colombier ou le pressoir." (wikipedia)

 

"Deux communes bien distinctes formaient le territoire de la commune actuelle : Saint-Martin de la lieue et Saint-Hippolyte du bout des prés. Cette dernière était formée de toute la partie nord de notre territoire actuel, à partir d'une ligne approximative qui serait constituée du chemin des Sables si celui-ci se prolongeait jusqu'à Beuvillers d'un côté et jusqu'à Saint Désir de l'autre. Saint-Hyppolyte n'avait pas de mairie, mais une église très active, avec une "fabriqu" (comité de gestion des objets du culte et des oeuvres). Les deux autres centres de la vie communale étaient constitués par le "château" (le manoir actuel) et le moulin, dont l'activité s'exerçait dans le foulage des textiles..." (stmartin-lieue.fr)

 


Sur Google Maps

 

Eglise Saint-Martin

XIe siècle. MH

"L'église St-Martin-de-la-Lieue, sur le bord de la route de Fervaques, appartient au style roman; le choeur, assez court, est en retrait sur la nef. Elle a conservé son petit appareil régulier, remplacé dans quelques parties par des pierres disposées en arêtes ; il reste encore plusieurs fenêtres primitives dans les murs de la nef.
Le choeur est voûté en wagon, sans nervures ; mais le badigeon ne permet guère de se prononcer absolument sur l'âge de cette voûte, qui doit néanmoins être ancienne. Ce choeur est fort bas et très petit. L'église, elle-même, de petite dimension et presque sans moulures, paraît appartenir à peu près à la même époque que celle d'Ouillie-le-Vicomte. La brique n'a pas été employée dans les appareils à l'église de St-Martin, comme à l'église d'Ouillie; mais les deux églises peuvent être contemporaines.
La façade occidentale a été relevée au XVe siècle. Sur le tympan de la porte on distingue deux écussons, probablement ceux des seigneurs qui l'ont fait construire." (A de Caumont 5-309)

Au sud du village, route de Fervaques : 49°06'21.0"N 0°13'00.8"E

Eglise de Saint-Martin-de-la-Lieue

Eglise de Saint-Martin-de-la-Lieue

Eglise de Saint-Martin-de-la-Lieue

Eglise de Saint-Martin-de-la-Lieue

Eglise de Saint-Martin-de-la-Lieue

 

Manoir d'Argence

"Pavillon d’Argences
Il est probable que ce petit domaine ait jamais été un fief ; il ne date que du siècle dernier et tire son nom d’une dame d’Argences qui l’avait fait bâtir. Cette dame figure deux fois dans les registres du bailliage d’Auge. Noble Dame Charlotte Couture, veuve et héritière de Messire Jean Baptiste Lambert, écuyer, seigneur d’Argences dans son vivant, demeurant en son château, paroisse de St Martin de la Lieux (11 avril 1760) Cette dame était fille et héritière de Michel Couture, marchand. (27 avril 1777) Elle n’eut pas d’enfant." (societehistoriquedelisieux.fr)

Il existe un quartier composé de maisons neuves appelé "Manoir d'Argence"

Sur D579, 38 rue du commerce : 49°06'42.3"N 0°13'04.9"E


Sur Google Street View

Serait-ce ce château sur une carte postale de J.Y. Merienne ?


Sur J.Y. Merienne

 

Château de la Fardoulière

Je ne pense pas que ça soit un château ancien.

Sur D64, route de Fervaques : 49°06'09.0"N 0°13'06.7"E


Sur Google Street View

 

Saint-Hippolyte-du-bout-des-Prés

"En 1834, Saint-Martin-de-la-Lieue (319 habitants en 1831) absorbe Saint-Hippolyte-des-Prés (70 habitants) au nord de son territoire (anciennement Saint Hipolite du Bout des Prés" (wikipedia)

"... Malgré son peu d'importance, St-Hippolyte subsista avec le titre de commune jusqu'en 1834. Alors une ordonnance royale l'annexa à St-Martin-de-la-Lieue. Ce fut le signal de la destruction de l'église, dont le petit clocher d'ardoise animait le paysage, et se découpait sur le coteau qui borde la rive gauche de la Touque.
Le mobilier fut partagé comme une dépouille opime. Beuvilliers recueillit les fonts baptismaux : ils dataient seulement du dernier siècle. La chaire se trouve à l'église de Lessard, et la clochette surmontait encore, il n'y a pas longtemps, le comble du presbytère de St-Martin-de-Ia-Lieue." (A de Caumont 5-312)

La terre de Saint-Hippolyte :

"... La terre de St-Hippolyte appartient à Mme la comtesse de Foucault, chanoinesse de Ste-Anne de Munich, et à MlIe de Foucault, sa soeur. Ces dames la tiennent, par héritage, de la famille de Tournebu, qui s'est éteinte en 1810 dans la personne de noble dame Mme Marie-Pierre de Tournebu, baronne de Tournebu, dame de Moulines, Fontaine-Halbout, Caumont, St-Germain-de-Livet, le Mesnil-Eudes, St-Hippolyte et autres lieux, veuve, en premières noces, de messire Pierre-François-Jean-Baptiste de Bernières, chevalier de l'ordre royal et militaire de St-Louis, seigneur et patron de Mondrainville, Gavrus, Tourville, Baron, Tournauville, etc., et, en secondes noces, de M. Louis-François-Pierre Louvel de Janville, président à la Chambre des comptes, aides et finances de Normandie." (A de Caumont 5-316)

 

Manoir Saint-Hippolyte

XVe et XVIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
Egalement appelé manoir de Pont-Mauvoisin

"Au début du XVIe siècle, la première propriétaire des lieux, Geneviève Pillois de Montigny par son mariage avec Jacques de Tournebu, apporta la propriété à la famille de Tournebu."

20/01/2016 : Actu.fr - Près de Lisieux, un projet ambitieux pour le Domaine Saint-Hippolyte
"Le domaine St-Hippolyte va devenir un haut lieu de l’élevage. C'est en tout cas l'ambition du propriétaire, la coopérative OrigenPlus. Son directeur, Marin Severdija, s'explique...
Le Domaine Saint-Hippolyte ne sera plus ouvert aux touristes. Deux paramètres justifient cette décision : la baisse du nombre de visiteurs ces dernières années et les normes d’accueil du public de plus en plus contraignantes. L’activité tourisme ne servait pas assez les adhérents de notre coopérative, Origen Plus...
Nous sommes même les derniers producteurs de livarot fermier en France. C’est pour cette raison que nous voulons préserver ce savoir-faire historique, bien le maîtriser avec des techniques d’affinage récentes, afin d’obtenir un produit à forte valeur ajoutée. La spécificité de Saint-Hippolyte, c’est la transformation du lait cru en race 100 % normande..."

"Le manoir de St-Hippolyte, ou mieux de Pont-Mauvoisin est assis sur la rive gauche de la Touque, à l'orient, et à peu de distance de l'enclos où s'élevait l'église. Il appartient à une classe de constructions féodales plus particulière aux environs de Lisieux qu'aux autres parties de la Normandie. C'est un groupe de bâtiments d'exploitation disséminés dans une vaste enceinte dessinée par des fossés et par la rivière, au milieu desquels s'élève, sur une terrasse, la demeure du maître.
Une tête de pont à tourelles défendait autrefois l'entrée sur la rivière.
Les bâtiments d'exploitation, la plupart en bois, sont sans valeur architecturale, à l'exception du colombier...
Le corps de logis principal est construit en pierre de taille, avec des chaînes de briques horizontales régulièrement espacées. Il date de la fin du XVe siècle ou du commencement du XVIe ..." (A de Caumont 5-313)

"Le Pont-Mauvoisin est entré dans la famille de Tournebu dans la première moitié du XVIe siècle, par suite du mariage de Jacques de Tournebu avec Geneviève Pillois de Montigny, fille et héritière de Pillois de Montigny, sieur de la Prevosterie et du Pont-Mauvoisin." (A de Caumont 5-317)

Au nord, sur D579 : 49°07'17.7"N 0°13'00.1"E (visible de la route)


Sur Wikimedia.org par Iperekh

Entrée par le Chemin Saint-Hippolyte :


Sur Google Street View

 

Haras de Bernière

http://www.harasdeberniere.com

Chemin Saint-Hippolyte : 49°06'58.7"N 0°12'46.7"E


Sur Google Street View

 

 

Liens :

 

Un document en PDF à télécharger sur le site officiel de la ville :
stmartin-lieue.fr - La petite histoire de Saint-Martin-de-la-Lieue