Meuvaines

 

 

En arrivant de Crépon, on aperçoit l'église de Meuvaines, celle d'Asnelles, et au loin les premières barges de débarquement d'Arromanches.

Meuvaines

Meuvaines : Eglise, if et lavoir

 

"Meuvaines est sous l'invocation de saint Manvieu. Saint Léonard était le patron de Maronnes, église dans laquelle on disait la messe les dimanches et fêtes. Le patronage était, depuis 1740, exercé par l'évêque de Bayeux." (A de Caumont 3-561)

 

Eglise Saint-Manvieu

XIIe siècle. MH, wikipedia

"L'église de Meuvaines appartient au style roman dans son ensemble, et abstraction faite des parties que nous allons indiquer.
Les murs latéraux de la nef sont construits en moellons plats, disposés en arête de poisson et fortifiés par des contreforts en pierre de taille.
L'entablement est porté par des modillons sans figures qui ne peuvent être anciens ; il est évident qu'on a refait et surélevé tout l'entablement. On voit d'ailleurs les traces de cet exhaussement. Toutes les fenêtres ont été repercées au siècle dernier, en forme de cintre, selon l'usage de l'époque.
La façade, dont voici l'esquisse, se compose d'une porte entre deux arcades bouchées plus petites, ayant au-dessus des arcatures : elle n'offre pas de moulures, mais probablement elle a été retaillée et il y en a eu dans l'origine, avant que l'on détruisît un porche dont on voit encore le profil. Des statues assez barbares sont placées dans deux des arcatures; il est évident qu'elles ont été mises là après coup, car elles ne sont pas de même grandeur : le saint Pierre est figuré dans une niche creuse ; l'autre est sculpté sur une pierre plate.
Le choeur est percé, au Nord et au Sud, d'une fenêtre à plein -cintre avec archivolte décorée de frettes crénelées. Trois fenêtres pareilles s'ouvrent dans le chevet.
La tour, qui s'élève sur la première travée du choeur, offre à sa base, du côté du Sud, une ogive garnie de zigzags opposés dessinant des losanges.
Deux chapelles, évidemment postérieures à l'église, forment transept à l'extrémité orientale de la nef ; elles ont été mises en communication avec celle-ci par deux grandes ouvertures ogivales.
Le choeur et le dessous de la tour sont voûtés () Toute la partie supérieure de la tour me paraît peu ancienne comparativement à la base, elle pourrait n'être que du XVIIe. Pour la pyramide terminale, elle a été reconstruite depuis la corniche par un maçon qui existait encore il n'y a pas très longtemps ; il est facile de voir qu'elle est récente, malgré la prétention qu'on avait, sans doute, d'imiter les flèches anciennes." (A de Caumont 3-557)

Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu - Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu

Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu

Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu - Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu

Meuvaines : Eglise Saint-Manvieu

 

If du cimetière

Meuvaines : If du cimetière - Meuvaines : If du cimetière

 

Presbytère

XIXe siècle. Sur Base Mérimée
"Presbytère d'ancien régime non localisé ; nouveau presbytère : 6 juillet 1819 don du terrain par le comte de Savignac, propriétaire du château... plus tard dans le siècle remplacement du toit de chaume par un toit d'ardoise"

A côté de l'église.


Sur Google Street View

 

Lavoir

XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Lavoir peut-être aménagé au 18e siècle ; toit ajouté au 19e siècle"

Meuvaines : Lavoir

 

Château de Meuvaines

XVIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Un château fort est mentionné à Meuvaine au 14e siècle ; le château actuel a été bâti pour la famille de la Niepce, noblesse de robe à Caen ; corps de logis portant la date 1669, corps de communs dit le petit château probablement élevé au même moment ; tout le domaine semble avoir alors été restructuré autour de la grande avenue axiale ; au 18e siècle, modification du logis pour la famille de la rivière : reconstruction du perron et surélévation d'un étage ; travaux pour la famille de Savignac :communs en cours de transformation en 1809 d'après les matrices cadastrales, surélévation du logement central d'un étage attique et remaniement complet des remises et écuries latérales, c'est probablement à ce moment qu'ils reçoivent l'enduit rouge qui leur vaudra l'appellation de petit château rouge..."

Dans les années 1930, le Château de Meuvaines fut réquisitionné pour accueillir des réfugiés espagnols...

Meuvaines : le village

Meuvaines : Château

Meuvaines : Château


Sur Base Mérimée

 

Ferme du Château

XVIIe, XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée

A côté du château (49°19'35.5"N 0°34'03.1"W)


Sur Google Street View

 

Manoir dit Ferme du Becquet

XVe, XVIIe siècles. Sur Base Mérimée

(49°19'40.8"N 0°33'54.5"W)


Sur Google Street View

 

Manoir du Malembert

XVIIe, XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

(49°19'42.7"N 0°33'56.3"W)


Sur Google Street View

 

Manoir Saint-Paul

XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Nouvelle habitation du manoir de la Garenne édifiée au 18e siècle, l'ancienne étant convertie en ferme ; aujourd'hui appelée le manoir Saint-Paul ; logis entièrement remanié et agrandi des ailes latérales dans la dernière décennie du 19e siècle"

Au nord de l'église. Chemin des Courtines (49°19'45.0"N 0°33'51.2"W)


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Manoir dit Ferme de la Garenne

XVIe, XVIIe siècle. Sur Base Mérimée

Près du Manoir Saint-Paul, chemin de Malembert (49°19'47.1"N 0°33'57.2"W)


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Maronnes

"Le village de Maronnes est à 2 kilomètres 1/2 de l'église de Meuvaines, au Sud, et présente une agglomération d'habitations. J'ai déjà dit que l'église est maintenant détruite." (A de Caumont 3-561)

Sur D112, route de Bayeux à Ver-sur-Mer (49°18'27.6"N 0°35'17.1"W)

 

Château de Maronnes

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Le fief de Maronnes dépendait probablement au XVIIe siècle de celui de Meuvaines, de cette époque subsiste un corps de logement secondaire; logis reconstruit pour la famille de Grimouville, attribuable à Jacques Moussard architecte bayeusain (1747 sur la façade arrière), à la même époque édification du corps des remises et écuries, aménagement des jardins, des douves et peut-être creusement du canal; au XIXe siècle, ce dernier est comblé, un nouveau corps de remise et d'écuries est construit, le corps de logement secondaire est remanié, le jardin transformé en parc paysager et les douves en étang; en 1924 le bâtiment en rez de chaussée accostant le logis au sud est est converti en pavillon d'un étage ; hangar ajouté en 1936 ou 1937 contre le mur extérieur du potager, deuxième hangar ajouté plus tard à l'intérieur de ce dernier..."

Au sud, proche de Bazenville, par D112 (49°18'50.1"N 0°35'11.6"W)


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Anciennes sépultures :

Il y a trente ans, feu M. Labbey trouva sur le mont Mathan, coteau placé à l'Est de l'église, des sépultures que j'ai signalées dans la Revue normande. Les corps y avaient été déposés la tête au Midi et les pieds au Nord..." (A de Caumont 3-562)

 

Voir aussi :

- Demeures sur Base Mérimée
"16.5 pour cent dese demeures repérées datent principalement du 17e siècle ; 50 pour cent du 18e siècle ou des premières années du 19e siècle, avant le cadastre de 1809 ; 33.5 pour cent du 19e siècle."

 

 

Liens :