Crépon

 

 

 

Eglise Saint-Médard-et-Saint-Gildard

XIIe - XIXe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

Crépon. Une association d’amis au chevet de l’église :
"Exposée par le projecteur des Journées du patrimoine, l’association des Amis de l’église Saint-Médard et Saint-Gildard de Crépon a vu le jour à la fin de l’année 2016. Les quarante membres ont désigné à la présidence, Dominique Gillier, passionné d’art et d’histoire..." (ouest-france.fr)

- Miséricordes de l'église de Crépon
modèle baroque avec coquilles, rinceaux, palmettes et volutes.

"L'église de Crépon se compose d'une nef avec bas-côtés, en partie romane, en partie moderne, d'une tour centrale et d'un choeur de transition. C'est à peu près la disposition que nous venons de voir à Villiers-le-Sec ; seulement le style de l'église de Crépon est plus ancien.
Le choeur se compose de deux travées, non comprise celle qui se trouve sous la tour ; les arceaux des voûtes de ce choeur sont prismatiques, ce qui annonce le XVe. siècle; ils reposent d'ailleurs sur des colonnes de transition et peuvent avoir été refaits ou retaillés.
Les voûtes de la tour ont de gros arceaux toriques au nombre de huit, quatre disposés en croix et tombant sur le sommet des arcs, et quatre en diagonale reposant sur les colonneltes des pilastres angulaires..." (A de Caumont 3-553)

Dans le bourg : 49°18'59.5"N 0°32'59.8"W

Crépon : Eglise Saint-Médard-et-Saint-Gildard

Crépon : Eglise Saint-Médard-et-Saint-Gildard

 

Château dit Maison de Blais

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Château occupant probablement le site du château fort de la baronnie de Crépon fondée par Osbern de Crépon, sénéchal de Normandie, assassiné vers 1040 ; logis construit peut être au 17e siècle ; 18e siècle : logis entièrement repris pour la famille de Blais (nom gravé au-dessus de la porte), remploi d'un décor datant peut-être du 16e siècle sur la travée centrale, édification des ailes et aménagement du jardin régulier ; fin 18e ou début 19e siècle établissement d'un logement à l'extrémité est de l'aile du pressoir ; 19e siècle réaménagement intérieur du logis (escalier, cheminée), démolition du colombier, comblement des douves fermant la cour à l'ouest ; aile sud restaurée récemment à la suite d'un incendie"

A côté de l'église : 49°18'58.3"N 0°32'52.9"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Château de Crépon

XVIIe au XIXe siècle. Sur Base Mérimée
" Logis et écuries construits à la fin du 17e siècle ou dans les 1ères années du 18e siècle probablement par l'architecte non identifié du château de la Perquette à Bellengreville (façades identiques) ; 1801 édification du corps des communs et de la remise pour Michel Costé de Donveville, juge de paix du canton et pour son épouse Marguerite Amie (porte date et inscription) ; c'est probablement eux qui ajoutent à la même époque, avant le cadastre de 1809, les ailes du logis : monogramme A.D. sur l'aile est, A.C. sur l'aile ouest ; courant 19e siècle suppression de la cour d'honneur et aménagement d'un jardin paysager ; 20e siècle destruction partielle du mur de clôture lors de l'élargissement des voies au nord-est et au sud"

Sur D65, direction Arromanches, rue sur la gauche, rue du Calvaire : 49°18'57.7"N 0°33'06.1"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Château dit Le Pavillon

XVIIIe, XIXe siècles. Vestiges. Sur Base Mérimée
"Château construit au 18e siècle ; 19e siècle aménagement d'un jardin paysager et d'une cour des communs : édification du corps des écuries, corps en retour au sud jamais construit ; logis incendié pendant la dernière guerre"

Sur D112, Logement "A" : 49°18'52.0"N 0°33'18.9"W


Sur Base Mérimée


Sur Base Mérimée

 

Fermes-Manoirs

Crépon présente un remarquable ensemble architectural qui traduit le riche passé de ce village... avec la densité exceptionnelle de ses fermes-manoirs si caractéristiques du Bessin.

Crépon

 


Sur Geoportail

 

Manoir de Verdin

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Manoir dit de Verdin reconstruit au 18e siècle, date 1758 sur la clef d'arc du portail ; portail restauré en 1853, date gravée au-dessus de la 1ère ; murs gouttereaux du logis surélevés et toit modifié en 1892, date sur lucarne ; courant 19e siècle démolition du colombier, édification d'une partie de la porcherie et du hangar, agrandissement de la laiterie ; ensemble restauré vers 1970 1980 : angle est du pressoir et mur de clôture adjacent reconstruits lors de l'élargissement de la route"

Sur D65, le Jardin Neuf : 49°18'49.9"N 0°32'58.3"W

Crépon : Manoir de Verdin

Crépon : Manoir de Verdin


Sur Base Mérimée

 

Manoir de la Baronnie

XVIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Manoir, dit la Baronnie, duquel dépendait probablement la ferme du même nom, le tout étant le centre d'un fief appartenant à l'abbaye de Cormeilles depuis le 11e siècle ; mur de refend appareillé en épi au centre du logis datant peut-être du 12e siècle ; fin 16e siècle reconstruction du logis, peut-être pour François de Cairon qui avait acquis le fief en 1577 ; avenue aménagée au devant à une époque indéterminée ; 18e siècle reconstruction du grand escalier ; c'est probablement sous la Révolution que la ferme est vendue séparément ; 1ère moitié 19e siècle, après 1809, une nouvelle ferme est édifiée à l'emplacement d'une aile de communs, le logis est entièrement repris et allongé d'une remise vers le sud-ouest, l'avenue est supprimée, un nouveau portail, une 2e remise et des écuries sont édifiés à l'ouest du logis ; 20e siècle ferme abandonnée, contreforts ajoutés à la tour"

Route de Ver-sur-Mer : 49°19'06.4"N 0°32'58.3"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Ferme de la Baronnie

XVIe, XVIIe et XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Ancienne ferme de l'abbaye de Cormeilles qui perçoit jusqu'à la Révolution la moitié des dîmes de la paroisse ; 1ère moitié 16e siècle construction de la partie centrale du logis axée sur une tour d'escalier ; 17e siècle agrandissement du logis vers le sud-est et le nord-ouest, construction des corps du pressoir à cidre et du fournil, édification du portail ; 16e ou 17e siècle reconstruction de la grange aux dîmes ; 1ère moitié 19e siècle : reprise de la façade sud-ouest du logis, surélévation des corps du pressoir et du fournil, adjonction de la porcherie ; de 1891 à 1894 réfection totale de la toiture du logis pour Pierre Benoist (archives et date 1894 sur lucarne et pignon nord-ouest) ; avenue du Manoir de la Baronnie annexée au potager dans le courant du 19e siècle ; restauration de l'ensemble depuis une dizaine d'années : remontage de l'arc du passage cocher du portail qui avait été détruit, porte piétonne de la grange aux dîmes remontée sur le bâtiment du grenier à grains"

Route de Ver-sur-Mer : 49°19'06.5"N 0°32'54.2"W


Sur Base Mérimée

 

Ferme de la Rançonnière

XIIIe, XVe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
"Manoir de l'ancien fief de Biéville détenu par la famille du Chastel au moins depuis 1463 jusqu'à la fin du 17e siècle ; tour du logis datant du 16e siècle ; 1ère moitié du 17e siècle reconstruction de tous les bâtiments à l'exception de la tour qui, vidé de son escalier en vis, reçoit au rez-de-chaussée un décor de fresque portant les armoiries de la famille du Chastel ; 1710 domaine transmis à costard, sieur de la Rançonnière (canton de Honfleur), qui lui donne son nom ; colombier démoli après le cadastre de 1809 ; travaux récents d'aménagement d'un hôtel restaurant dans les ailes ouest et nord"

La première construction des bâtiments remonte au XIIIe et la demeure s’appelait alors la ferme de Biéville... En 1710, la ferme passe à la famille de la Rançonnière qui lui donne son nom actuel

Au sud. Sur D65 : 49°18'42.8"N 0°32'49.2"W

Crépon : Ferme de la Rançonnière

 

Manoir dit la Grande Ferme

XVIIe siècle MH. Sur Base Mérimée
" Manoir peut-être édifié pour les Novince, seigneurs d'Aubigny et barons de Crépon, dans la 1ère moitié du 17e siècle : le logis parait être l'ébauche d'un grand programme axial jamais réalisé ; logis inachevé : pavillon nord jamais construit, décor des cheminées incomplet ; transformé très vite en ferme à cour fermée, les bâtiments d'exploitation datant du 17e siècle ; remaniés par la suite"

Sur D65, au nord de la Ferme de la Rançonnière : 49°18'46.3"N 0°32'55.6"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Manoir de Mathan

XVIIe, XVIIIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
"Manoir du fief de Mathan, possession de 1605 jusqu'au début du 19e siècle de la famille _Hue de Mathan. Bâtiments construits dans la 1ère moitié du 17e siècle. Logis réaménagé et double en longueur vers l'ouest dans la 1ère moitié du 18e siècle. 19e siècle : adjonction du corps en retour de la grande grange, du corps des remises et écuries, surélévation et modification du toit du logis et, peut-être à cette époque, démolition de l'arc du passage cocher du portail"

Hôtel - Restauration gastronomique :
http://www.normandie-hotel.org

Sur D112 : 49°18'52.2"N 0°33'08.3"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

Côté sud :

Crépon : Manoir de Mathan

 

Manoir dit Clos Mondeville

XVIe à XIXe siècles. MH. Sur Base Mérimée
"Ancien logis construit en 1560, date portée sur le cul-de-lampe de la tourelle avec les initiales M.H. : s'agit-il des _Hue qui possédaient plusieurs fiefs à Crépon (?). Aile nord édifiée peut-être au 17e siècle, raccordée dans un 2e temps au logis par un corps en équerre. 1770 : édification du portail (date sur la clef d'arc de la porte cochère). Vers la même époque, réaménagement intérieur du logis. 1793 : transformation de l'aile nord et aménagement d'un nouveau logis dans une moitié de l'aile. 19e siècle : construction d'un nouveau fournil. Aile sud et une partie de l'aile est figurant sur le cadastre de 1809 détruites depuis"

Au sud, direction Villiers-le-Sec : 49°18'38.9"N 0°33'01.0"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Manoir dit Clos de Lhérondelle

XVIIe au XIXe siècle. Sur Base Mérimée
"Manoir dit clos de Lhérondelle ou Lairondel construit au milieu du 17e siècle pour la famille _Hue, seigneur de Lhérondelle : mentions d'un Jean vivant en 1600, d'un Jacques, écuyer, mort en 1673. 18e siècle : adjonction du corps des étables et peut-être du portail à piliers (graffiti de 1811) en remplacement du grand portail alors muré. 19e siècle : construction du fournil, des écuries et du poulailler. 20e siècle : destruction du puits pendant la dernière guerre, remplacement d'un corps bas à l'est du logis datant du 17e siècle par un hangar, jardin potager transformé en verger et nouveau jardin potager installé au sud du logis"

Au sud, direction Villiers-le-Sec. En face le Manoir dit Clos de Mondeville : 49°18'37.0"N 0°32'58.0"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Ferme du Colombier

XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Ferme dite du Colombier qui dépendait dans la 1ère moitié du 19e siècle du manoir de Mathan ; colombier construit en 1663, date sur le linteau, aujourd'hui remployé, de la porte ; grange et aile du logis édifiées au 18e siècle, date 1764 (?) sur lucarne ; 1ère moitié 19e siècle construction du fournil, colombier transformé en grange ; 4e quart 19e siècle reconstruction des ailes sud et ouest ; 1876, la ferme, comprenant 60 hectares, reçoit une récompense au concours agricole de Bayeux"

Près du Manoir de Mathan : 49°18'41.5"N 0°33'11.2"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

Crépon : Ferme du Colombier

 

Ferme des Fontaines

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Ferme dite " des Fontaines ". Pourrait être aussi l'ancien manoir des Hue, seigneurs de la Fontaine, mentionnés à Crépon en 1613 et 1671. 1ère moitié 18e siècle : construction du logis, reste inachevé, et de la grange. Pignon sud du corps de l'ancien pressoir portant l'inscription " I. 1759. L.M. ". Avant 1809, adjonction d'une étable à chevaux à l'extrémité est de la grange. 19e siècle : reconstruction et agrandissement du pressoir, à l'exception du pignon daté, pour l'aménager en étable, adjonction de l'aile de la laiterie et du corps du poulailler. 20e siècle : édification d'un hangar au sud du logis"

Près de la Ferme des Colombiers : 49°18'40.6"N 0°33'06.8"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Ferme rue de l'Eglise

XVIIe, XVIIIe siècles. Sur Base Mérimée
"Ancienne ferme du château mitoyen ; 17e siècle construction de la grange, du portail et du pressoir à cidre ; charretterie et logis édifiés au 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle remaniement du logis, construction de l'étable et du fournil ; fin 19e ou début 20e siècle destruction de l'arc du passage charretier du portail"

Rue de l'Eglise : 49°19'00.7"N 0°32'56.9"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Baronnie et fiefs :

Arcisse de Caumont cite la famille de Malesmains.

"La baronnie de Crépon est ancienne, et ceux qui la possédaient ont joué un certain rôle sous nos ducs de Normandie. Sous Philippe-Auguste, elle appartenait à la famille Malesmains. Agnès Malesmains était fille de Guillebert, baron de Crépon, mort sans enfants. Sa tante, Jeanne Malesmains, épouse d'Olivier, sire de Montauban, porta la baronnie dans cette dernière famille en 1373 (Voyez Notes manuscrites de M. l'abbé De La Rue).
Au siècle dernier, la baronnie appartenait, comme nous l'avons dit, au marquis de Saint-Suplix.
Plusieurs fiefs existaient à Crépon, notamment ceux de la famille Huë de Mathan et de la famille Huë de LHérondel (2)
(2) La lerre patrimoniale de la famille Huë de Mathan est partagée à présent entre M. de Rochefort et moi, du chef de nos mères qui étaient des demoiselles Huë de Mathan. M. de Rochefort possède l'habitation avec le parc entouré de murs et la ferme qui en dépend; elle ne remonte pas au-delà du règne de Louis XIV et n'a rien d'important. Je possède la seconde ferme dans laquelle il existe un beau colombier cylindrique que l'on a utilisé et qui ne sera pas démoli."
(A de Caumont 3-557)

 

 

Liens :