Magny-la-Campagne

 

 

Limite de trois diocèses :

"Cette commune et celle de Vaux, désignées dans quelques chartes comme dépendant de l'Hiémois in oximino, formaient de ce côté l'extrême limite du diocèse de Séez ; les paroisses voisines sont les unes du diocèse de Lisieux (Canon, Le Breuil), les autres de celui de Bayeux (Oisy, Cesny, Airan). Magny, Vaux et Vieux-Fumé se trouvaient ainsi au point de jonction de trois diocèses différents, comme elles sont encore aujourd'hui au point de jonction de trois arrondissements (Falaise, Caen et Lisieux)." (A de Caumont 2-289)

 

Vaux-sur-Laison ou Vaux-la-Campagne

En 1811, Magny La Campagne et Vaux La Campagne, désignée également sous le nom de Vaux sur Laizon fusionnent (cc-vallee-auge.fr)

 

Familles de Courcy, Caourche et Picot

Famille de Courcy (wikipedia)
"La branche de Magny-la-Campagne
Issue de Guillaume VII, cette branche commence avec son fils Pierre, qui a hérité de son oncle Robert la seigneurie de Magny-la-Campagne (*). Cette seigneurie est, comme Courcy, dans la région de Saint-Pierre-sur-Dives. Ruinée par l'inconséquence de Thomas de Courcy, la branche de Magny va peu à peu se relever grâce à de solides alliances, jusqu'à briller à la cour de Versailles sous Louis XVI...
(*) Les Caourches et à leur suite les Picot, seigneurs en partie, ont longtemps disputé la préséance aux Courcy, avant qu'un arrêt du parlement ne tranche en faveur de ces derniers (Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, vol. IV, p. 573, et P. Champy, op. cit., p. 87-88) (fausse référence sur wikipedia)

"Le fief de Magny appartient jusqu’au XVème siècle à la famille de Caourches. A partir du XVIème siècle, il passe par mariage à la famille Picot, qui le conserve jusqu’au XIXème siècle." (mva14.fr)

"On voit par d'anciens avoeux dont M. Du Feugray m'a donné communication () que de 1464 à 1472, la seigneurie de Magny appartenait à noble homme Richard de Caourches, et qu'en 1502 elle était aux mains de noble homme Picot, prestre, curé de Bissières, qui prenait aussi le titre de seigneur temporel de Norey. Ainsi, c'est entre 1472 et 1502, sans que je puisse l'indiquer plus précisément, que la seigneurie de Magny passa de la famille des Caourches à celle de Picot, par l'alliance d'une demoiselle de Caourches et d'un de Picot. Depuis cette époque jusqu'à la révolution de 89 elle est restée aux de Picot, seigneurs de Magny, et je les vois figurer comme tels dans divers actes depuis 1502 jusqu'à nos jours.
Jean-Charles-Guillaume de Picot, chevalier, seigneur et patron en partie de Magny-la-Campagne, y demeurait en 1772, mais Charles-Jean de Piquot, son fils, habitait le château de Rapilly. M. de Magny de Rapilly, membre de la Société pour la conservation des monuments, qui descend de ce dernier, habite toujours Rapilly : la terre de Magny a été vendue par la famille de Picot vers 1799.
Le château, qui a peu d'apparence, appartient à M. Rivière." (A de Caumont 2-289)

- Voir plus bas : Château de Magny-la-Campagne

 

Eglise Notre-Dame (2ème)

2ème moitié du XIXe siècle, XXe siècle. Sur Base Mérimée
"Construite après 1850, en remplacement de l'ancienne église paroissiale située au centre du village ; tour vers 1955"

Entre rue de l'Eglise Saint-Clair et rue Notre-Dame des Anges : 49°03'04.7"N 0°06'12.8"W

Magny-la-Campagne : Eglise

Magny-la-Campagne

Magny-la-Campagne : Eglise

 

Clocher-tour de l'ancienne église Notre-Dame

XVIIIe siècle (1738). Sur Base Mérimée
"Ancien diocèse de Sées, petit édifice avec chevet à abside et contreforts figurant sur cadastre 1808 ; détruit vers 1860 ; seul vestige, la tour construite en 1738"

"L'église de Magny est moderne et de petite dimension. La tour est un de ces petits dômes en pierre surmonté d'une lanterne, dont nous avons déjà trouvé un grand nombre et qui datent tous du XVIIIe. siècle : elle a été construite en 1738." (A de Caumont 2-289)

Rue de l'ancienne église : 49°02'56.0"N 0°06'07.4"W

Magny-la-Campagne : Clocher-tour de l'ancienne église Notre-Dame

Magny-la-Campagne : Clocher-tour de l'ancienne église Notre-Dame

 

Château de Magny-la-Campagne

XIXe siècle. Sur Base Mérimée
"Château construit début 19e siècle pour Picquot-de-Magny, remanié"

Près de l'ancienne église : 49°02'53.9"N 0°06'06.8"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Vaux-la-Campagne

Vaux-sur-Laison ou Vaux-la-Campagne, Vallis in campania, Vallis in oximino, Vais.

En 1811, Magny La Campagne et Vaux La Campagne fusionnent.

 

Château de Vaux-la-Campagne

XVIIIe (1771), XIXe (1824). Sur Base Mérimée
"Château construit en 1771 pour Robert de Cairon, seigneur de Vaux. Parc créé en 1824 par Rioult de Vallaunay (tour observatoire édifiée par Ballot, maçon, située sur la commune de Vieux-Fumé) ; Propriété d'Arcisse de Caumont en 1842. Colombier appartenant à l'ancien manoir de Vaux figuré sur le cadastre de 1810, détruit."

"La terre de Vaux a appartenu – en partie – aux De Marguerye (ou Marguerie)...
En 1804, le château de Vaux-la-Campagne est racheté par Isaïe Rioult d’Avenay (ou Villaunay)...
Leur fille, Aglaé Louise épouse de Caumont, hérite donc du château de Vaux. Le couple Arcisse de Caumont et Aglaé Louise de Villaunay n’a pas de descendance. Le château de Vaux revient alors à la soeur d’Arcisse de Caumont après le décès de celui-ci en 1873...
Le château appartient encore aux descendants..." (mezidonhistoire.canalblog.com - photos)

"Le château de Vaux est moderne et peu considérable, il a été construit en 1771 par M. Robert de Cairon qui possédait aussi les fiefs de Caourches, à Condé-sur-Laison, et de Fontenay à Vaux, ainsi que le prouvent plusieurs actes que j'ai eus en ma possession, et l'inscription gravée sur le tombeau de sa femme (1).
Le château de Vaux et la terre qui en dépend furent achetés en 1804 par M. Rioult d'Avenay, chevalier de Saint-Louis, ancien gouverneur de la ville et château de Falaise et seigneur d'Avenay, dont nous avons parlé dans le 1er. volume de la Statistique (p. 129) ; il le céda à son fils, M. Rioult de Villaunay, qui a créé le parc et fait la plus grande partie des plantations.
J'en suis devenu propriétaire en 1842.
(1) La famille de Cairon est ancienne; nous avons déjà vu que le dernier abbé de Barbery était un Cairon. Les Cairon, de Vaux, avaient auparavant habité St.-Germain-d'Hectot, arrondissement de Bayeux..." (A de Caumont 2-286)

Route du Château de Vaux : 49°03'27.8"N 0°06'31.8"W

 

Eglise Notre-Dame et Saint-Clair de Vaux-la-Campagne

Eglise détruite (date inconnue). Sur Base Mérimée

Sûrement au cimetière de Vaux-la-Campagne : 49°03'28.0"N 0°06'23.2"W

 

Tombeau de la famille de Marguerye :

XVIIIe siècle (1784). Sur Base Mérimée
"Tombeau de Charles-Louis de Marguerye mort en 1784, Madeleine Courcoul son épouse morte en 1818, Louis François mort en 1827, tous seigneurs de Vaux"

 

Croix monumentale :

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

 

Tour d'observation du château de Vaux

L'ancienne tour d'observation du Château de Vaux, très proche du bourg de Vieux Fumé

"Le parc s'étend sur Vieux-Fumé il est traversé dans toute sa longueur par le Laison qui sert de limite entre les deux communes; à l'extrémité du coteau situé sur Vieux-Fumé, est une tour de 60 pieds d'élévation d'où l'on découvre un grand nombre de communes et les coteaux du Pays-d'Auge, depuis Dives jusqu'aux confins du département de l'Orne." (A de Caumont 2-288)

Proche de D40A : 49°03'22.9"N 0°06'56.0"W

Tour d'observation du château de Vaux - Tour d'observation du château de Vaux

 

Voir aussi :

- 1ère Maison (XVIIIe siècle). Sur Base Mérimée

- 2ème Maison (XVIIIe siècle). Sur Base Mérimée

- Maisons et fermes à Magny-la-Campagne sur Base Mérimée

- Maison (XVIIIe siècle). Sur Base Mérimée

 

 

Liens :