Escures-sur-Favières (Vendeuvre)

 

 

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

XIIIe siècle.

L'église Notre-Dame de Favières a été détruite

"L'église d'Escures se compose d'un choeur, d'une nef et d'une tour ajoutée à l'extrémité occidentale, et sous laquelle s'ouvre la porte principale. Cette tour du siècle dernier, est couverte d'une calotte à pans coupés en forme de cloche, sans élégance, au sommet de laquelle une petite lanterne sert de pivot à la croix terminale.
La nef a été reconstruite avant la tour, je crois, mais on a conservé dans la maçonnerie, des contreforts qui peuvent remonter au XVe. siècle.
Le choeur, à chevet droit, est la seule partie qui mérite l'attention ; il remonte à la fin du XIIe. siècle ou aux premières années du XIIIe. : cette date est indiquée par des lancettes dont l'archivolte est portée de chaque côté sur une colonnette de transition; par la porte bouchée du même style qu'on voit du côté du nord, enfin par la corniche bordée de moulures en létes de doux. Des fenêtres nouvelles ont été ouvertes du côté du sud, mais l'appareil n'a point été altéré ; il se compose de pierres de taille de moyenne grandeur.

Le cimetière renferme plusieurs tombes : la plupart se rapportent à une famille de Malherbe, qui possédait encore il y a quelques années le château d'Escures"" (A de Caumont 2-353)

A l'écart de la D253A (49°01'42.3"N 0°04'58.6"W)

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

 

Château d'Escures

"M. Galeron place à Escures le berceau de la famille de ce nom qui eut une certaine importance à la fin du XIe. siècle, au XIIe. et au XIIIe...
Raoul d'Escures obtint des fiefs en Angleterre, de Guillaume-le-Conquérant; il se fit ensuite religieux et devint abbé de St.-Martin de Séez : il quitta plus tard ce monastère, passa en Angleterre où il possédait des biens considérables..." (A de Caumont 2-355)

"La seigneurie d'Escures appartenait à une ancienne famille de Malherbe : la terre et le château ont élé vendus, il y a quelques années, par cette famille, à M. de Laise, officier supérieur de cavalerie, officier de la légion d'honneur, qui l'habite durant l'été.
L'ancien manoir seigneurial est occupé par le fermier ; il avait été entouré de fossés. On y voit des tours rondes à toits coniques, et il peut dater de la fin du XVIe. siècle. Le château actuel a été construit au-dessous de l'ancien ; il est entouré de jardins et de plantations." (A de Caumont 2-356)


Sur J.Y. Merienne

 

Voie romaine :

"A l'est d'Escures, au pied de l'éminence qui porte l'église et le village, passe une voie qui vient directement de Percy et se rend à Grisy, à Vendoeuvre et à Jort... C'est sur les territoires d'Escures et de Grisy que cette chaussée m'a présenté le plus de caractère ; elle conserve presque constamment dans ce parcours un niveau plus élevé que le sol environnant...
Elle se compose de pierres calcaires d'une petite dimension comme le chemin haussé de Vieux à Exmes () et dont cette route ne paraît d'ailleurs qu'un embranchement, puisqu'elle opère, à Jort, sa jonction avec le chemin haussé dont nous parlons..." (A de Caumont 2-354)

"Le voisinage du chemin haussé que nous venons de signaler, et qui passe tout près de la colline, donne quelque vraisemblance à l'opinion précédente. Il y a eu, comme je l'ai dit, des habitations gallo-romaines dans la plaine, entre Magny et la butte d'Escures ; ce point culminant a pu, dans des temps de trouble, être choisi pour refuge." (A de Caumont 2-355)

 

 

Liens :