Les Autels-Saint-Bazile

 

 

Les Autels-Saint-Bazile

 

Les Autels et Saint-Bazile

En 1831, Saint-Bazile (86 habitants) absorbe Les Autels-en-Auge (89 habitants)


Sur Geoportail

 

En ancien français, les autels (ou plus communément en Normandie les authieux) désignaient un lieu de culte muni de plusieurs autels, mais de faible importance (wikipedia)

Les Autels, Sanctus Georgius de Altaribus, Altaria in Alga.
St-Basile, Sanctus Basilius, ecclesia Sancti Basilii.

 

Fief de Saint-Basile et Fief des Authieux (Autels) tous deux dépendant de la famille Gaultier :

"Le fief de St-Basile, dit M. de Neuville, était dès le XVIe siècle le patrimoine de la famille Gaultier, qui en a pris le nom et qui a conservé cette terre jusqu'à la Révolution. Cette seigueurie était mouvante du fief voisin de Launay-Bernard. Ce dernier fief, dont le nom a été altéré par l'usage eu celui de Launay-Besnard, était autrefois situé dans les limites de la paroisse de Montpinçon ; mais son territoire en a été postérieurement distrait et incorporé à la paroisse de St-Basile..." (A de Caumont 5-636)

"Il y avait dans cette paroisse un fief noble, dit le fief des Authieux, qui appartenait, au siècle dernier, à une branche de la famille Gaultier" (A de Caumont 5-637)

 

Eglise Saint-Bazile

XVIe et XVIIe siècles

"Comme dans les autres églises du pays, la nef et le choeur sont rectangulaires ; mais les murs de la nef sont en pierre jusqu'à une certaine hauteur, en bois et en clayonnage à la partie supérieure. Celle-ci repose sur des poteaux intérieurs qui supportent la charpente. Nous avons déjà vu de semblables poteaux à Livaye, et on les retrouve dans plusieurs autres églises; il est curieux d'examiner ce système de construction, dans lequel les charpentes jouent un si grand rôle. L'église de St-Basile nous le montre tel qu'on l'a employé encore quand on a reconstruit les églises du Pays-d'Auge vers le XVIe siècle ; mais je ne doute pas que dans les premiers temps beaucoup d'églises ne fussent tout-à-fait en bois. Que l'on supprime donc, par la pensée, le mur en pierre qui forme les deux tiers de l'élévation des murs de la nef; que l'on y substitue un remplissage en bois et en mortier, et l'on aura l'image d'une église telle qu'elles devaient exister en grand nombre autrefois dans la contrée." (A de Caumont 5-634)

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

Les Autels-Saint-Bazile : Eglise Saint-Bazile

 

Autel de l'église des Autels

" Cette église n'a pas été conservée après la fusion des communes. Il en reste quelques traces au sud-ouest du village des Autels et son autel en pierre a été installé à découvert en face de la mairie."

Arcisse de Caumont écrivait vers 1850 :
"L'église des Autels est en grande partie démolie : il ne reste plus qu'une partie du choeur, qui ne doit pas remonter au-delà de la fin du XVIe siècle, d'après le témoignage de M. de Saint-Basile.
Elle était sous l'invocation de saint Georges...
Cette paroisse est réunie, pour une partie, à celle de Montpinçon ; le reste dépend de St-Basile et fait partie du canton de Livarot." (A de Caumont 5-607)

 

Manoir de Mesnilval

"La mère de Charlotte Corday est née ici, paroisse « Les Autels - Les Authieux-en-Auge », diocèse de Lisieux, son nom de baptême étant Charlotte-Jacqueline-Marie de Gautier des Authieux et du Mesnilval.
Charlotte est-elle venue dans ce manoir où habitaient ses grands-parents maternels ? Il faut se souvenir que le contrat de mariage donnait l'obligation de versement d'une dot de 10.000 livres par la mère de la jeune mariée (le père étant décédé), puis d'une rente annuelle de 500 livres par les 2 frères. Cette rente ne fut pas payée, d'où un procès interminable du père de Charlotte contre la famille Gautier." (c.corday.free.fr)

"Il y avait dans cette paroisse un fief noble, dit le fief des Authieux, qui appartenait, au siècle dernier, à une branche de la famille Gaultier : M. de Gaultier de Hauteserre est encore possesseur du manoir des Autels. Cette famille a donné naissance à Marie-Charlotte-Antoinette de Gaultier des Authieux, mariée à Jacques-François de Corday d'Armont et mère de la célèbre Charlotte Corday. C'est au manoir du Mesnil-lmbert, situé à une demi-lieue des Autels, dans le département de l'Orne, que la famille de Corday d'Armont faisait sa résidence et que l'héroïne a passé la plus grande partie de sa jeunesse" (A de Caumont 5-637)

Le Manoir des Autels (48°56'25.2"N 0°05'47.3"E) ou Ferme de Mesnilval (48°56'16.6"N 0°04'07.0"E) ?

 

Voir aussi :

- Manoir Saint-Bazile (48°56'58.4"N 0°06'37.3"E)

- Domaine de Saint-Bazile (48°57'00.8"N 0°06'07.8"E)

 

 

Liens :