Cairon

 

 

Cairon-le-Vieux et Cairon-le-Jeune

"La tradition du pays est qu'autrefois, sans doute après une première migration inexpliquée, qui fit d'abord abandonner Cairon-le-Vieux, le plus grand nombre des habitants de la paroisse s'étaient groupés autour de leur clocher. Ce fait est justifié par les fondations de maisons et les traces d'habitations dont on a pu constater l'existence dans les champs environnant l'église. Mais une peste qui ravagea le pays fit abandonner le village infecté, et Cairon-le-Jeune fut bâti au pied de la colline, sur les bords de la Mue." (patrimoine-de-france.com) Source : Mémoires par Société des antiquaires de Normandie 1869.

Au sud : Cairon-le-Vieux
A l'ouest : le menhir
Au nord : Cairon-le-Jeune (Eglise et château)

Les rivières : La Mue et son affluent le Vey


Sur Google Maps

 

Eglise Saint-Hilaire

fortifiée, XIIIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée. Photos sur Base Mérimée

"L'église est située sur une hauteur, elle fut un point stratégique durant la guerre de Cent Ans. Sa situation excentrée au nord du village serait due à la peste qui aurait ravagé le village autour d'elle. Les habitants se seraient alors déplacés dans le vallon de la Mue." (wikipedia)

"L'ancienne paroisse des Bissons était annexée à celle de Cairon dès avant la Révolution. On dit que cette réunion eut lieu à la suite d'une peste qui ravagea tout le pays. Le curé des Bissons ayant eu la lâcheté d'abandonner ses paroissiens, fut suppléé, avec autant de dévouement que d'activité, par le curé de Cairon ; depuis, les deux paroisses, qui relevaient du même patron (au temps du Livre Pelut c'était le duc de Normandie), demeurèrent unies. Les Bissons conservent encore leur coquette petite église, au milieu de son cimetière; mais ils l'ont partie de la paroisse du bon pasteur qui sut offrir sa vie pour ses brebis." (patrimoine-de-france.com) Source : Mémoires par Société des antiquaires de Normandie 1869.

"L'église de Cairon se compose de deux parallélogrammes, l'un formant la nef, l'autre le choeur.
La nef est romane, les murs ont conservé leurs modillons à figures ; mais quelques parties ont été reprises en sousoeuvre et refaites : la porte latérale au sud a été retaillée intérieurement ; la porte occidentale est moderne.
Le choeur appartient au premier style ogival, à ce style de transition dont les exemples sont plus nombreux, je crois, dans le Calvados que dans aucun autre département de la France. On y remarquera les fenêtres cintrées aux archivoltes ornées de canelures, reposant sur des colonnettes et les modillons trilobés et très-délicats de la corniche : cette partie de l'église est voûtée en pierre comme beaucoup d'églises du commencement du XIIIe. siècle que nous trouvons dans nos campagnes.
La tour entre la nef et le choeur est du même style que celui-ci, dans sa partie inférieure ; mais elle est moderne dans toute la partie qui surmonte le toît de l'église. Elle est carrée, massive et surmontée d'une pyramide à quatre pans." (A de Caumont 1-343)

Au nord. Sur D22 : 49°14'33.5"N 0°27'17.0"W

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

Cairon : Eglise Saint-Hilaire

 

Château de Cairon

XVIIIe siècle, colombier aux MH, wikipedia. Sur Base Mérimée

"Pendant la Seconde Guerre mondiale, il servit d'hôpital, de résidence aux Allemands, puis aux Alliés. On peut encore y voir des trous d'hommes et des trous de chars, où les soldats se tapissaient pour éviter les éclats d'obus horizontaux. Il accueillit ensuite le Général de Gaulle." (wikipedia)

Au sud. Sur D22 : 49°14'20.2"N 0°27'08.6"W

Château de Cairon

Château de Cairon

Château de Cairon


Sur Google Maps


Sur Wikimedia.org par Roi.dagobert

 

Maisons rue de la Cachette

De belles maisons au 17, 19 et 21 rue de la Cachette

A l'ouest de la D22 : 49°13'48.5"N 0°26'36.5"W


Sur Google Street View


Sur Geoportail

 

Dolmen de la Pierre Tourneresse

MH, wikipedia

"monument mégalithique implanté sur une terrasse surplombant la petite vallée du Vey. Selon la légende, la pierre aurait le pouvoir de tourner sur elle-même. Le nom de la commune pourrait venir de là, karn signifie pierre en celtique. Des fouilles ont été réalisées par Cyril Marcigny et Emmanuel Ghesquière de 1996 à 1999, des restes humains ont été retrouvés dans la chambre funéraire. Aujourd'hui, le dolmen est restauré et ouvert au public." (wikipedia)

A l'est de D22, par Chemin Notre-Dame des Marais : 49°14'06.7"N 0°26'28.4"W

 

Voir aussi :

- Lavoir sur le Vey,
- Lavoir sur la Mue

 

 

Liens :

 

Patrimoine-de-france.com - Patrimoine historique de Cairon