Ouilly-le-Vicomte

 

 

"Les Romains ont laissé des traces de leur passage sur le territoire de cette paroisse. On y voit encore, sur la rive gauche de la Touque, un camp retranché... Camp du Mont-Hélery, sur la Touque..." (A de Caumont 5-2)

 

Bouttemont et Saint-Jacques :

En 1824, Ouilly-le-Vicomte (339 habitants en 1821) absorbe celle voisine de Bouttemont (94 habitants), au nord de son territoire.
En 1960, Ouilly-le-Vicomte reprend une partie de la commune de Saint-Jacques dont le territoire communal est aussi réparti entre les communes de Beuvillers, Hermival-les-Vaux, Lisieux et Rocques

 

Eglise Notre-Dame

Xe, XIe siècle, MH, wikipedia

"une des églises les plus anciennes de tout l'arrondissement de Lisieux. En préciser la date est difficile : elle présente cependant des caractères que l'on retrouve aux églises de Savenières, près Angers, de Grenoux, près Laval, de St.-Alarlin d'Angers, que l'on regarde comme des VIIe., VIIIe. ou IXe. siècles ; elle offre aussi de grands rapports avec celle de Vieux-Pont-en-Auge, que l'on reporte à ces siècles reculés...
Elle fut assise sur l'ancien chemin de Pont-l'Évêque, que l'on a quelques raisons de regarder comme étant d'origine romaine, et dont le chemin de fer a usurpé l'emplacement dans un grand nombre d'endroits...
... Un porche considérable, de forme irrégulière, protège la porte d'entrée, pratiquée dans le pignon occidental au XVIe. siècle seulement. Auparavant elle s'ouvrait à l'extrémité du mur du sud : on distingue encore dans la maçonnerie une partie des claveaux. Le porche est encore en partie pavé de carreaux éinaillés." (A de Caumont 5-2)

Ouilly-le-Vicomte : Eglise Notre-Dame

Ouilly-le-Vicomte : Eglise Notre-Dame

Ouilly-le-Vicomte : Eglise Notre-Dame

Ouilly-le-Vicomte : Eglise Notre-Dame

Ouilly-le-Vicomte : Eglise Notre-Dame

 

Château des Mathurins

On l'appelle aussi Château d'Ouilly.
Il en manque une partie par rapport aux anciennes cartes postales.

(49°10'06.6"N 0°13'47.1"E)

Ouilly-le-Vicomte : Château d'Ouilly

Ouilly-le-Vicomte : Château d'Ouilly


Sur Delcampe

 

Manoir des Parcs

XVIIIe siècle.

"Le Manoir des Parcs est un manoir du XVIIIème siècle. Ancienne résidence des Évêques-Comtes de Lisieux, ce superbe bâtiment bénéficie d’un cadre raffiné avec son parc de 2,9 hectares donc certains arbres ont plus de 250 ans." (lisieux-tourisme.com)

Site officiel (attention au son !)
http://lemanoirdesparcs.eu/

Sur D579, route de Lisieux (49°10'18.7"N 0°13'29.1"E)


Sur lemanoirdesparcs.eu

 

Bouttemont

"L'église et le château de Bouttemont s'élevaient sur la rive droite de la rivière de Touque, au pied du coteau sinueux qui circonscrit la vallée. L'église a disparu; on retrouve à peine quelques restes de son mobilier épars dans les églises voisines. C'était d'ailleurs une construction fort peu importante...
Comme circonscription civile, Bouttemont n'a pas non plus une grande antiquité. Aux XVe. et XVIe. siècles, c'était une annexe de la paroisse de Norolles; c'est encore au XVIIIe. siècle seulement qu'elle figure comme paroisse, dépendant de la sergenterie de Moyaux, élection de Lisieux. On y comptait 10 feux. Elle a perdu de nouveau cette prérogative, seulement c'est Ouillie et non Norolles qui s'est accru de son territoire." (A de Caumont 5-10)

 

Château de Bouttemont

XVIe, MH, wikipedia

"Boutemont (ou Bouttemont) était un fief important qui relevait de la baronnie de Fauguernon. Il possédait une place forte, dont la motte de terre se voit encore aujourd’hui, à peu de distance du château actuel. Cette motte féodale, placée à la base du coteau, était une place forte de la vallée, ce qui atteste une haute antiquité. Dans le Pays d’Auge, un très grand nombre de fortifications sont implantées au fond des vallons. La « motte » de Boutemont commandait la vallée de la Touques et assurait le contrôle de la route de Lisieux à Pont-l’Evêque qui passait à sa base… Non loin de cette motte, tout près du château actuel, s’élevait l’église paroissiale de Boutemont dédiée à Saint Lubin..." (ouillylevicomte.com)

"Le château subsiste encore, du moins dans sa plus grande partie. Des fossés, qu'alimentaient autrefois les eaux d'un petit ruisseau, forment une enceinte à peu près carrée. Les bâtiments étaient distribués de manière à laisser une cour intérieure. Ceux qui garnissaient le côté voisin de la vallée ont disparu. L'entrée regarde le nord. C'est un gros pavillon dont la base est construite en pierre de taille; l'élage supérieur est en briques avec chaînes de pierre. Un pont de maçonnerie, jeté sur le fossé, conduit à la porte cintrée, qu'accompagne une petite poterne fort étroile. Ce pont a remplacé un pont-levis, et l'on voit encore dans les murs les Irois enrayures destinées au passage des chaînes..." (A de Caumont 5-11)


Voir aussi sur J.Y. Merienne

 

Voir aussi l'ouvrage de Philippe Déterville : Ouilly-le-Vicomte, hier et aujourd’hui
"... le château des Mathurins, celui de Boutemont et ses magnifiques jardins, les manoirs de la Planche aux Hards, des Mathurins, de la Coudrairie et du Parc.

 

 

Liens :