Lisores

 

 

"Lisores est une des localités du canton de Livarot les plus anciennement mentionnées, puisque, dès la première moitié du XIe siècle, nous trouvons que la moitié de la seigneurie, avec les biens et droits qui en dépendaient, fut donnée à l'abbaye de Montivilliers" (A de Caumont 5-657)

 

Campagne

En arrivant sur Lisores par Saint-Germain-de-Montgommery

Lisores

Lisores

Lisores : Eglise Saint-Vigor

 

Eglise Saint-Vigor

XVe, XVIe siècle.

"L'église, placée sous l'invocation de Saint Vigor, s'élève d'une manière pittoresque sur un coteau et domine un joli vallon, lequel va se perdre dans la vallée de la Vie, à Ste-Foy-de-Montgommery.
La nef, sans contreforts, remonte à la période romane..." (A de Caumont 5-654)

Le clocher a été édifié au XIXe siècle :
"La nef, sans contreforts, précédée d'un clocher en briques édifié au XIXe siècle, remonte à la période romane"(paroisse.saintbenoitenauge.cef.fr)

Lisores : Eglise Saint-Vigor

Lisores : Eglise Saint-Vigor

 

Chapelle funèbre de la famille Laniel

XIXe siècle.

La chapelle des Laniel, un lieu chargé d’histoire (sur ouest-france.fr)
"La famille Laniel a donné quatre parlementaires à la République française. Ils reposent dans la chapelle familiale, située à côté de l’église...
À droite de l’église, une chapelle de belle taille témoigne de la réussite industrielle des Laniel. En 1844, les trois frères, Alexandre, Alphonse et Eugène, montent un atelier de tissage à Beuvillers.
Henri Laniel est député du Calvados de 1893 à 1932, il décède en mai 1936. Son fils Joseph reprend le flambeau. Il a été deux fois ministres et aussi président du conseil en 1954..."

Lisores : Chapelle funèbre de la famille Laniel

 

Ferme-musée Fernand Léger

La ferme-musée Fernand Léger, aménagée dans la demeure du peintre.
"Natif d'Argentan, le peintre Fernand Léger a vécu à Paris mais n'a jamais oublié ses origines normandes. Il venait se ressourcer dans une ferme du Pays d'Auge que lui avait léguée sa mère." (france3-regions.francetvinfo.fr)

 

Voir aussi :

Manoir de Lisores. - L'ancien manoir, converti en presbytère, se compose d'un rez-de-chaussée en bois avec tuiles entre les colombages, surmonté d'un étage en encorbellement." (A de Caumont 5-657)

 

 

Liens :