Les Moutiers-Hubert

 

 

"Le nom de cette paroisse indique une origine monastique; et peut-être faut-il regarder comme le continuateur du monastère mérovingien ou carlovingien, l'humble prieuré de Notre-Dame-des-Houlettes, dépendant de l'abbaye de Hambie, qui subsistait encore à la fin du dernier siècle sur la lisière du Buisson-Pesnel, autrement foret de Moutiers-Hubert." (A de Caumont 5-740)

 

Campagne sur D110

Arrivée par l'ouest (Bellou) sur la D110 : 48°58'29.1"N 0°15'15.1"E

Les Moutiers-Hubert

 

Lavoir

Lavoir : 48°58'28.9"N 0°15'40.9"E

Les Moutiers-Hubert

Les Moutiers-Hubert

 

La Touques

La Touques pénêtre dans le département du Calvados aux Moutiers-Hubert : voir ma page

Pont sur la Touques : 48°58'30.2"N 0°15'48.6"E

Les Moutiers-Hubert : La Touques

Les Moutiers-Hubert : La Touques

 

Eglise Saint-Martin

Reconstruction
"Cette église construite entre 1955 et 1958 remplace l’édifice roman détruit le 14 août 1944 par un bombardement." (moutiers-hubert.paysdelivarot.fr)

"Les Moutiers-Hubert est libéré dans la journée du 21 par les Canadiens." (normandie44lamemoire.com)

Sur D64 et D110 : 48°58'34.8"N 0°16'00.3"E

Les Moutiers-Hubert : Eglise Saint-Martin

Les Moutiers-Hubert : Eglise Saint-Martin
2017-05-26

 

Ancienne église Saint-Martin

L'ancienne église telle que la décrivait Arcisse de Caumont :

L'église paroissiale, sous l'invocation de saint Martin, remonte à la période romane pour tout le gros oeuvre. Au sud comme au nord, au choeur comme à la nef, on constate parfaitement les caractères de cette époque: appareil en feuilles de fougère, contreforts plats. Toutefois, aucune des ouvertures ne date de la construction primitive. La fenêtre du chevet est à lancette. Les fenêtres latérales du choeur sont modernes. Pour la nef, au nord, l'unique fenêtre est une baie carrée du XVIe siècle. Les ouvertures pratiquées dans le mur du sud sont ogivales flamboyantes. Les contreforts ont été ajoutés en même temps. La partie supérieure du portail, à l'ouest, est revêtue d'cssente. La base seule est en pierre, et tous les caractères accusent le XVIe siècle. Le clocher est assis à l'extrémité orientale de la nef. Il doit dater du XVe ou XVIe siècle.
On le voit, cette église est petite et fort ordinaire à l'extérieur ; mais l'intérieur présente un grand intérêt. Elle est la seule que nous connaissions jusqu'à présent dans l'arrondissement de Lisieux, où l'on trouve des vestiges bien conservés de peintures murales anciennes." (A de Caumont 5-740)

 


Sur Pignard-lachaize.fr


Sur Pignard-lachaize.fr


Sur Base Mérimée

 

Manoir de Chiffretot et son colombier

XVIIe siècle. MH, wikipedia

"Le manoir de Launay-Chiffretot subsiste encore, c'est une construction en bois à laquelle une tourelle ronde donne un aspect pittoresque ; elle est d'ailleurs peu ancienne : cette terre a appartenu, pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, à une branche de la famille Deshayes. Jean-Baptiste Deshayes, sieur de Launay, fit preuve de noblesse à Moutiers-Hubert dans la recherche de 1666." (A de Caumont 5-746)

A 500 mètres au sud-ouest de l'église, route en face du lavoir : 48°58'22.0"N 0°15'42.5"E


Sur Pignard-lachaize.fr

 

Ancien château-fort des Paynel

"Cette commune, dit M. de Neuville, aujourd'hui peu importante, l'a été beaucoup plus au moyen-âge. Elle était alors le siège d'une importante baronnie ; il s'y trouvait aussi un bourg et un tabellionage royal.
La baronnie de Moutiers-Hubert appartenait, au XIe siècle, à la puissante famille Paynel, qui possédait dans le Cotentin les baronnies de Hambye, Moyon, Bréhal, la Haye-Paynel et autres. La terre de Moutiers-Hubert paraît avoir été son berceau, et son nom s'est conservé dans celui du Buisson-Paynel, sous lequel on connaît la forêt qui couvre une partie considérable du territoire de cette commune. Guillaume Paynel était contemporain de Guillaume-le-Conquérant...
L'emplacement de l'ancien château-fort des Paynel est encore reconnaissable. Un monticule, de forme circulaire, situé sur le bord de la Touque et élevé de 3 mètres environ au-dessus du sol voisin, en dessine l'enceinte ; mais il n'y reste aucune trace de maçonnerie ni de fossés. Cette vieille motte est aujourd'hui vouée à la destruction, les terres qui la composent ayant été jugées utiles à des remblais voisins, et dans peu d'années on cherchera en vain le lieu où s'élevait cette antique forteresse." (A de Caumont 5-745)

 

Prieuré de Notre-Dame-des-Houlettes

"La paroisse de Moutiers-Hubert possédait autrefois, sur son territoire, le prieuré de Notre-Dame-des-Houlettes, dépendance de l'abbaye de Hambye, et comme elle fondé par un Paynel. Ce prieuré occupait l'extrémité solitaire d'un petit vallon qu'entoure la forêt ; aucun lieu ne pouvait offrir un séjour plus retiré et plus digne d'être la demeure d'un ermite. La chapelle des Houlettes a été détruite, de même que le prieuré, pendant la Révolution ; mais le sol qu'elle occupait est encore l'objet de la vénération du peuple des campagnes voisines." (A de Caumont 5-746)

Lieu-dit Les Houlettes : à l'ouest, sur D110 : 48°58'32.3"N 0°15'04.5"E

 

 

Liens :

 

Pignard-lachaize.fr - Les Moutiers Hubert

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6430
CYPRIEN Philippe : Ancienne et nouvelle église des Moutiers-Hubert – Bulletin de la Société Historique du Canton de Livarot. N°9, juin 2003