Grandouet (Cambremer)

 

 

Grandouet, Grandis ductus, ecclesia de Grandi ductu.

Au nord-est de Cambremer

 

Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien

XIIIe, XVe siècles. MH, wikipedia

"L'église de Grandouet appartient au premier style ogival des campagnes du Pays-d'Auge. La nef et le choeur se composent chacun de deux travées ; les murs sont couronnés d'une corniche en pierre et de modillons à figures qui, tous, ont été mutilés intentionnellement au marteau à une époque qui ne paraît pas ancienne. Le choeur est en retrait sur la nef. Le chevet, droit, était percé de trois lancettes étroites et longues, dont une, celle du milieu, est plus élevée que les autres; elles ont été bouchées par suite de l'établissement de l'autel, mais on les voit très bien dans la sacristie, addition moderne à pans appliquée sur ce chevet. Les fenêtres primitives des murs latéraux étaient toutes en forme de lancettes, étroites comme des meurtrières; plusieurs existent encore dans le mur septentrional; d'autres, quoique bouchées, peuvent encore être reconnues dans le mur du midi. De ce dernier côté, quatre fenêtres ont été substituées aux anciennes : deux pour la nef, deux pour le choeur. Trois de ces fenêtres sont ogivales, subtrilobées au sommet, et paraissent de la fin du XIVe. siècle ou du XVe. La quatrième est moins ancienne, probablement du XVIIe., et arrondie au sommet.
On accède au choeur, du côté du sud, par une porte à plein-cintre, garnie de moulures toriques. Cette archivolte reposait, de chaque côté, sur une colonne à chapiteaux allongés du XIIIe. siècle.
Le portail occidental, ou entrée principale de l'église, est précédé d'un porche dont la charpente est intéressante, et probablement du XVe. siècle. Les panneaux de la porte sont eux-mêmes de cette époque ; ils occupent une baie à cintre surbaissé, surmonté d'un arc de décharge de forme ogivale : le tout sans ornements ni colonnes.
La tour, en bois et couverte en ardoise, se compose, comme la plupart de celles du pays, d'une flèche à base octogone reposant sur un carré.
Le pignon occidental de la nef a dû être réparé à diverses époques ; le pyramidion en pierre qui le surmonte porte la date 1700." (A de Caumont 4-175)

Par D101 : 49°09'32.3"N 0°04'00.6"E

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet - Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

Cambremer : Eglise Saint-Germain-et-Saint-Sébastien de Grandouet

 

Manoir de Grandouet

XVIe siècle.

Producteur cidricole :
http://www.manoir-de-grandouet.fr/

"Tout a commencé par un manoir en ruine, entouré d'un sublime corps de ferme à pans de bois datant du XVIe siècle, à 2 km de Cambremer. « Quand mon grand-père, Yvon, est rentré de la guerre, où il avait été fait prisonnier, il s'est installé ici, avec ma grand-mère, Geneviève », relate Stéphane Grandval. Les jeunes mariés, nés à quelques kilomètres de là, « ont totalement fait reconstruire l'ancien manoir à colombages »." (ouest-france.fr)

"Le manoir seigneurial, occupé par des fermiers, se voit tout près de l'église, au sud; il se compose d'un groupe de bâtiments en bois, et l'on voit encore des douves pleines de roseaux qui servaient de clôture.
Hugues de Grandouet, chevalier, vivait en 1196.
Il faut passer au XVIIe. siècle pour retrouver les noms des seigneurs de Grandouet.
Pierre de Grieu, seigneur de Grandouet, vivait en 1642 et 1651, suivant des aveux originaux.
Il eut pour successeur un autre Pierre de Grieu, escuyer seigneur de Grandouet, Fontenelles, Savières et autres terres, qui vivait en 1685.
Messire François de Grieu, chevalier, seigneur de Grandouet, seigneur et patron de Fontenelles et du Breuil-sur-Dive, reçut des aveux en 1729.
Messire Joseph-Laurent de Grieu, chevalier, seigneur de Grandouet, Fontenelles et autres terres, vivait en 1736.
La seigneurie du Breuil-sur-Dive a passé, par héritage, à la famille de Revilliasc.
Le château du Breuil, dont nous parlerons plus tard, appartient encore à Mme la comtesse Du Moncel, née de Revilliasc." (A de Caumont 4-177)

Arcisse de Caumont évoque le Breuil-sur-Dive sur la commune de Mézidon-Canon

Près de l'église : 49°09'31.3"N 0°03'54.2"E

Cambremer : Manoir de Grandouet

Cambremer : Manoir de Grandouet

Cambremer : Manoir de Grandouet

 

 

Liens :