Esquay-sur-Seulles

 

 

Sur D126, direction Bayeux : A gauche, l'église Saint-Pantaléon ; à droite, l'entrée du château d'Esquay

 

Eglise Saint-Pantaléon

XIIIe siècle.
"Edifiée au XIIIe siècle, l'église a fait l'objet de nombreux remaniements dont la construction d'une sacristie de forme semi-circulaire en 1744, et la modification profonde du clocher au XIXe siècle, sous la direction de l'architecte Michel Pelfresne. Un cadran solaire est placé au sommet d'un des contreforts de la façade méridionale."

"L'église d'Esquay appartient au XIIIe. siècle dans toute la partie ancienne ; mais la nef a été tout récemment allongée d'une travée, en avant de laquelle M. Pelfresne, architecte, membre de la Société française d'archéologie, a élevé une tour en pierre, couronnée par une flèche. Dans leur état primitif, la nef et le choeur se composaient chacun de deux travées ; le choeur était voûté et garni d'arceaux croisés ; la nef n'avait pas de voûtes. Un lambris de bois en tenait lieu.
Les quatre fenêtres du choeur ont été refaites au siècle dernier, aussi bien que celles de la nef, orientées au Sud; mais les fenêtres du Nord ont été conservées : ce sont des lancettes assez longues, sans colonnes, et l'on peut être certain que toutes celles qui ont été remplacées par des ouvertures modernes étaient de même forme.
Des portes, qui existaient, du côté Sud, au choeur et à la nef et qui correspondaient à la première travée de chacune de ces parties, ont été murées ; au Nord, une porte a été ouverte pour accéder au choeur. A la même époque, vraisemblablement, a été construite la sacristie; elle est semicirculaire et s'applique sur le chevet comme une abside. Une lucarne, qui s'élève au centre du toit, porte la date 1744...
La flèche, en pierre, est octogone comme les flèches de l'époque. Quatre clochetons s'élèvent sur les angles delà tour. Quatre lucarnes étroites existent sur les quatre autres faces de la pyramide octogone." (A de Caumont 3-510)

Sur D126 : 49°16'19.6"N 0°37'08.2"W

Esquay-sur-Seulles : Eglise Saint-Pantaléon

 

Château d'Esquay

XVIIe siècle. MH
ancienne demeure de la famille d'Esquay, passée à celle de Pierrepont vers 1529.

"Le château d'Esquay est un des plus complets et des mieux conservés de ce style que je connaisse dans le Calvados... il doit dater du XVIIe. siècle, du règne de Louis XIV, et peut-être des derniers temps du règne de Louis XIII.
Le perron, qui existe encore, du côté de la cour, est magnifique et mériterait d'être étudié et dessiné par les architectes. Les consoles qui, aux deux bouts du château, supportent la corniche, entre les deux pavillons, ont une grande saillie et forment des espèces de mâchicoulis dont quelques uns sont ouverts et auraient pu servir à la défense. On voit là une de ces réminiscences des deux siècles précédents dont le XVIIe. siècle nous offre encore quelques exemples.
Le château d'Esquay appartenait, avant la Révolution, à M. le marquis de Briqueville. M. Le Creps, qui l'a possédé ensuite, l'a vendu, il y a quelques années, au séminaire de St.-Sulpice." (A de Caumont 3-512)

Sur D126 : 49°16'22.8"N 0°37'01.7"W

Esquay-sur-Seulles : Château d'Esquay

Esquay-sur-Seulles : Château d'Esquay

Esquay-sur-Seulles : Château d'Esquay

 

 

Liens :

 

http://www.bayeux-intercom.fr/tourisme/patrimoine/esquay-sur-seulles/