Brocottes (Hotot-en-Auge)

 

 

Cadastre de 1811

Sur archives.calvados.fr


agrandir sur archives.calvados.fr

 

Eglise Saint-Ouen

XIIIe, rénovée au XVIIIe siècle.

"L'église de Brocotte est, en grande partie, du XIIIe. siècle. On voit encore une fenêtre étroite en forme de lancette dans la première travée de la nef, dont le mur latéral nord conserve l'ancienne corniche en dents de scie. Le chevet, masqué par une sacristie moderne, montre une fenêtre en lancette.
De larges fenêtres en cintre surbaissé, de proportions disgracieuses, sont ouvertes au nord et au sud.
Le choeur et la nef sont voûtés en bois.
La tour, moderne (probablement du siècle dernier) forme un appendice sur la façade occidentale. Elle renferme la porte et un vestibule; elle se termine par un étage octogone en bois, surmonté d'un toit conique à huit pans; le tout recouvert d'ardoise." (A de Caumont 4-137)

Sur D80 : 49°11'23.2"N 0°04'25.1"W

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

 

Intérieur

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

Brocottes : Eglise Saint-Ouen

 

Manoir de Langle dit Le Vieux Manoir

XVIe siècle, avec un puits couvert inscrit aux Monuments historiques. MH. wikipedia. Sur Base Mérimée

Il a été victime d'un incendie causé par la foudre dans la nuit du 26 au 27 mars 2003 :
Septembre2003 : Patrimoine-normand.com - Hotot-en-Auge, C’était un manoir normand…
"On l’appelait le Manoir de Langle, le Manoir du Lieu Gervais, ou tout simplement le Vieux Manoir. Dans la nuit du 26 au 27 mars, la foudre a transformé en un amas de ruines, de cendres et de bois calciné, cette habitation rurale, construite par la famille de la Rivière à la fin du XVe siècle."


Sur Patrimoine-normand.com

Au sud-est de l'église de Brocottes : 49°11'13.5"N 0°04'05.7"W (Invisible)


Sur J.Y. Merienne

 

Manoir de la Chapelle

XVIIe ou XVIIIe siècle. MH. Wikipedia. Sur Base Mérimée
"Le logis du manoir est typique du 17e siècle et conserve, dans la chambre de l'étage, le plus bel et complet exemple de décor peint du Pays d'Auge. Les rinceaux de feuillage, centrés sur de grands cartouches circulaires, agrémentés de fleurs et de fruits, se déploient au-dessus d'un soubassement traité en larges stries et mouchetures. Le décor des poutres et solives fait alterner paniers de fleurs et bouquets. Une modification a consisté à peindre des paysages naïfs sur le faux marbre des cartouches. Au centre de la façade postérieure, une tourelle a été construite à la place d'un appentis.
Eléments protégés : Le manoir en totalité, à l'exception de la tourelle ajoutée (cad. 108B 101) - La grange en totalité ; les sols de la cour plantée et du potager à fossé "

Avec les photos aériennes de 1950, on voit que très peu de bâtiments existaient à l'époque.

Derrière l'église : Chemin de l'Acculas, entre le Ham et Brocottes : 49°11'22.8"N 0°05'45.0"W (invisible)


Sur Google Maps

Le seul bâtiment visible est une grange :

Brocottes : Manoir de la Chapelle
2020-07-20


Sur Google Street View

 

Manoir du Jaillon

Manoir de Vallemont ?

Sur D80 : 49°11'22.1"N 0°04'39.1"W

Brocottes : Manoir de Jaillon
2017-10-27

 

Recherche de Montfaut :

Recherche de noblesse : voir ma page Histoire

"En 1463, Montfaut trouva à Brocotte Guillaume de La Rivière.
Michel de La Rivière, sieur de Brocotte, fournit ses preuves de noblesse aux élus de Lisieux en 1540." (A de Caumont 4-138)

 

 

Liens :