Blangy-le-Château

 

 

"Ce bourg est assis à la jonction de deux frais vallons et dominé par l'église, qui est bâtie sur une des pentes du coteau." (A de Caumont 4-382)

 

Bourg

 

Eglise Notre-Dame

XVe siècle. Clocher aux MH, wikipedia
construite en remplacement d'un édifice roman détruit pendant la guerre de Cent Ans. Elle abrite quelques œuvres classées à titre d'objets (maitre-autel, retable, statues, vitraux…)

"Cette Eglise fut détruite pendant la Guerre de 100 ans et, en 1450, elle était en ruines ; elle sera reconstruite entre 1450 et 1500. 200 ans plus tard, la nef qui avait beaucoup souffert sera restaurée …
Le clocher de 3 étages servait de porche et les 2 portes latérales permettaient aux notables de descendre de leur voiture hippomobile à l'abri pour rentrer dans l'Eglise. " (blangy-le-chateau.fr)

"Rien, dans l'architecture de cet édifice, ne paraît antérieur à la dernière période ogivale. La tour et le choeur, qui forment les deux extrémités, sont de cette époque ; mais la nef est moderne, sans style, et l'on y lit la date 1708.
La tour, assez élevée, est partagée dans sa hauteur en deux étages. Les murs sont en pierre de grand appareil. Deux larges contreforts buttent chacune des faces. Le rez-de-chaussée est percé de deux portes latérales, l'une au nord, l'autre au midi, ce qui fait de la base de la tour un porche fermé, qui précède la porte de la nef.
L'étage intermédiaire est éclairé, sur chaque face, de trèspetites ouvertures cintrées. Les quatre fenêtres de l'étage supérieur sont partagées par un meneru avec traceries flamboyantes : ce sont des ogives. Le tout est couronné par un toit à double épi, en ardoise.
Il est à remarquer que, malgré l'époque récente de sa construction, le mur du nord de la nef n'est percé d'aucune ouverture, disposition que l'on retrouve dans les églises romanes primitives. La configuration du sol explique cette particularité.
Le choeur n'est éclairé au nord que par une petite fenêtre à plein-cintre, subtrilobée, ouverte à l'extrémité orientale, de manière à répandre la lumière sur l'autel.
Au midi s'ouvrent deux fenêtres ogivales flamboyantes, qui ont conservé quelques fragments de vitraux coloriés. Ces deux fenêtres sont subdivisées par un meneau. Ensuite vient une porte ogivale à tympan plein que surmonte une petite ouverture cintrée, semblable à celle du nord. Le mur en pierre de taille est soutenu par trois contreforts, le dernier à l'orient, placé sur l'angle.
Le chevet est droit et, au, centre, se développe une magnifique fenêtre à deux meneaux qui heureusement n'a point été bouchée au XVIIe. siècle, comme il arrivait trop souvent...
La sonnerie de Blangy se composait, avant la Révolution, de trois cloches. La grosse pesait 1,800 livres. Elles avaient été fondues, en 1625, par le fameux Jean Aubert. On les a détruites en 1832 pour composer la sonnerie actuelle. " (A de Caumont 4-383)

Sur D98 : 49°14'44.7"N 0°16'38.8"E

Blangy-le-Château : Eglise Notre-Dame

Blangy-le-Château : Eglise Notre-Dame - Blangy-le-Château : Eglise Notre-Dame

Blangy-le-Château : Eglise Notre-Dame

Blangy-le-Château : Eglise Notre-Dame

 

Confrérie de charité

blangy-le-chateau.fr - La confrérie de charité
"La confrérie de Blangy le Château a été créée en 1435, sous le patronage de Saint Martin...
... Les Charités remontent à l’époque de la grande peste noire venue de Chine, grande épidémie très meurtrière. Les mesures minimales d’hygiène sont inconnues, les cadavres restent dans les maisons ou jonchent les rues. C’est alors que des hommes, bravant le danger, se dévouent pour les enterrer, au risque de succomber, eux-mêmes contaminés. Les inhumations ont lieu généralement la nuit, à la lumière des torches, avertissant les éventuels passants en faisant tinter leurs cloches. Ainsi s’explique la présence des torchères et des tintennelles dans les cortèges de Charité actuels.
Dans l’église Notre Dame de Blangy, les Torchères de Charité ornent les stalles du Chœur : elles sont au nombre de 14 et sont en bois sculpté"

 

Château de Blangy

A côté de la Gendarmerie. En face la Mairie :


Sur J.Y. Merienne

 

Gendarmerie

 

Manoir

XVIIe siècle. MH

"Ce manoir probablement construit vers 1620-1650 par Robert du Breuil entra en 1659 dans la famille Le Viconte par le mariage d’Anne Claude du Breuil avec Antoine Le Viconte. Le manoir est bâti de briques et de pierres de taille on note sur trois façades la présence de dessins en forme de croisillons et losanges formés par des briques noires." (blangy-le-chateau.fr)

 

Ancienne Auberge du Coq Hardi

XVIe siècle. MH, wikipedia

Dans le bourg : 49°14'37.3"N 0°16'22.1"E


Sur Wikimedia.org par Uwe Barghaan

 

Donjon en ruine du château du XIe siècle

"Blangy possédait un château-fort dont il reste encore quelques pans de murs. La construction consiste dans un blocage de moellons, régulièrement taillés pour faire parement. On n'y retrouve aucune moulure, aucune ouverture, et, dans un tel état de choses, il est impossible de préciser une date. C'est un reste du donjon, qui paraît avoir été carré." (A de Caumont 4-383)

Plus d'information sur : Blangy-le-chateau.fr


Sur Blangy-le-chateau.fr

 

 

Liens :

 

http://www.blangy-le-chateau.fr/tourisme-et-culture