Asnières-en-Bessin

 

 

Eglise Saint-Vigor

XIIIe siècle. MH, wikipedia

"L'église d'Asnières est intéressante ; c'était d'abord une église romane dont on a refait, au XIIIe. siècle, des parties considérables, notamment la plus grande partie du choeur, et au centre de laquelle on a élevé une élégante flèche à pyramide octogone qui se trouve au centre d'un transept.
La nef, qui est restée romane, présente, à l'Ouest, une porte cintrée à deux archivoltes : l'archivolte extérieure est remarquable par les figures grossières en méplat qui ont été sculptées sur les claveaux ; l'archivolte intérieure est ornée de têtes-plates.
Les murs latéraux de la nef conservent des corbeaux grimaçants fort bizarres, qui mériteraient d'être dessinés.
Dans la partie de l'église qui remonte au XIIIe. siècle, on paraît avoir conservé des portions de murs plus anciens, car après l'exhaussement de ces murs et leur liaison à ceux du XIIIe. siècle, on a laissé d'anciens modillons qui se trouvent aujourd'hui fort au-dessous de l'entablement.
Le choeur présente, du reste, une ordonnance évidemment caractéristique du XIIIe. siècle, et que nous avons trouvée dans bien des églises déjà ; les voûtes ogivales sont garnies d'arceaux toriques qui viennent reposer sur des colonnettes à chapiteaux parfaitement caractérisés" (A de Caumont 3-775)

"En 1835, des lambris neufs munis de sièges ont été placés dans le choeur de l'église d'Asnières, et l'on a coupé, pour placer ces pauvres lambris, d'élégants faisceaux de colonnes du XIIIe. siècle qui supportaient les arceaux de la voûte, de sorte que là, comme dans beaucoup d'autres églises, où l'on a procédé avec la même barbarie, la partie supérieure des colonnes se trouve former encorbellement. Le travail était terminé quand je visitai Asnières, en octobre 1835. Je ne pus que m'élever de toutes mes forces contre un projet qui consistait à masquer le fond de l'église, qui est très-intéressant par ses voûtes dont les arceaux décrivent des courbes fort harmonieuses au chevet, par un autel dont le baldaquin devait être porté sur quatre colonnes d'ordre toscan : cet autel aurait occupé tout le fond du choeur. J'ai lieu d'espérer que l'on aura renoncé à cette idée, d'après les promesses qui me furent faites alors; je n'oserais pourtant l'affirmer, n'ayant pu retourner à Asnières pour m'en assurer." (A de Caumont 3-776)

Au croisement de la D194 et D198 (49°22'02.9"N 0°56'18.9"W)

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor - Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

Asnières-en-Bessin : Eglise Saint-Vigor

 

Château d'Asnières-en-Bessin

XVIIe, XVIIIe siècle (construit en 1693, remanié en 1783)

Construit en 1693, puis remanié en 1783, le château se trouve dans un ravissant petit village de 75 habitants, entouré d’herbages et de fermes. Il est situé à 3 km de la plage d’Omaha Beach. (bienvenueauchateau.com)

"Le château d'Asnières appartenait, au siècle dernier, à M. de Beaudre. Par suite du mariage de sa fille avec M. le comte de La Villarnois, le château d'Asnières a passé dans cette famille ; il a été vendu, il y a quelques années, et acheté par M. Le Charlier, membre du Conseil général, maire d'Isigny."
(A de Caumont 3-777)

Au sud, sur D198 (49°21'52.3"N 0°56'22.9"W) Invisible mais proche de la route


Sur Google Street View


Sur Bienvenueauchateau.com

 

 

Liens :