Vieux - Vieux-la-Romaine

 

 

 

"Vieux, à cause de son origine incontestablement romaine, mérite un article plus étendu que les autres communes rurales." (A de Caumont 1-131)

 

Eglise Notre-Dame

Appelée à tort Eglise Saint-Laurent sur Wikipedia.

XIIe au XIXe.

Les bombardements de 1944 ont partiellement touché l'église qui nous offre aujourd'hui encore une nef romane. Le choeur gothique avait déjà été remanié au XIXe, lors de son agrandissement dans un style néo-roman, ce qui provoqua à l'époque l'indignation...

Sur D212 : 49°06'21.7"N 0°26'09.5"W

Vieux : Eglise Notre-Dame

Vieux : Eglise Notre-Dame

"La nef de l'église présente au sommet des murs latéraux, des modillons à figures grimaçantes (wikipedia). Les murs ont été repris en sous-oeuvre dans quelques parties, et des fenêtres arrondies au sommet ont été repercées du côté du midi, dans le siècle dernier, selon toute apparence. La porte occidentale a été refaite dans le même style.

Le choeur est moins ancien que la nef, et les chapiteaux des colonnes qui supportent l'arcade par laquelle on y entre paraissent du XIIIe. ou du commencement du XIVe. Une fenêtre bouchée au chevet annonce aussi la même époque. Hormis ces détails, il n'y a rien à remarquer dans le choeur de Vieux dont les murs latéraux ont été retouchés et modifiés par l'ouverture de fenêtres arrondies pareilles à celles de la nef.

La tour latérale au nord, à l'entrée du choeur, est terminée par un toit à quatre pans en ardoise. Il est d'autant plus difficile de se prononcer sur son âge qu'elle a subi une réparation considérable dans le siècle dernier. Les parties les plus anciennes devaient être de beaucoup postérieures au choeur."
(A de Caumont 1-131)

Vieux : Eglise Notre-Dame

Vieux : Eglise Notre-Dame

 

Manoir de la Pallu

Construit aux alentours de 1610, il doit son nom à de nobles propriétaires avant la Révolution. Au XVIIIe est rapporté un petit corps de bâtiment en raison du faible nombre de pièces habitables.

Au centre du village, rue Saint-Laurent : 49°06'27.5"N 0°26'02.1"W

Vieux  : Manoir de  la Pallu

 

Portail monumental

Propriété Fontaine, portail monumental des années 1900 avec son allée de tilleuls plantée à la même époque conduisant à la propriété de la Fontaine, charmante "folie" du XVIIIe.

Au centre du village, rue Saint-Laurent, en face du Manoir de la Pallu : 49°06'25.3"N 0°26'04.0"W

Vieux : Portail monumental

 

Château de l'Etang

Route de Bully (route sur la droite juste après l'entrée du musée) : 49°06'36.0"N 0°25'30.2"W

Vieux : Château de l'Etang

 

"Le domaine de l'étang, un fief du XVe.
Il comportait un étang, un manoir, une ferme et la chapelle dont les vestiges sont encore visibles.
Jean de Vieux, seigneur de Vieux est privé de ses biens par le Roi d'Angleterre en 1418 pour être resté fidèle au Roi de France lors de l'invasion anglaise. Sa fille Ysabeau épouse un écuyer anglais pour récupérer l'héritage paternel. Le fief devient alors celui des Jacquesson (prononcez Jackson) "

Vieux : Le Domaine de l'Etang

 

Chapelle Saint-Jean-Baptiste-du-Clos

En ruine, XIIIe siècle. MH, wikipedia

"une chapelle, dédiée à St. Jean l'Évangéliste existe encore à quelque distance du village, au N. E." (A de Caumont 1-133)

Route de Bully (route sur la droite juste après l'entrée du musée) : 49°06'34.4"N 0°25'24.3"W

Vieux : Chapelle Saint-Jean-Baptiste-du-Clos - Vieux : Chapelle Saint-Jean-Baptiste-du-Clos

 

Vieux-la-Romaine

"Le village de Vieux occupe l'emplacement de la ville romaine d'Aregenua, qui fut la capitale des Viducasses, un peuple installé sur un petit territoire couvrant l'actuelle Plaine de Caen. Cette agglomération identifiée au XVIIe siècle a fait l'objet de fouilles dès 1697." (vieuxlaromaine.fr)

Monumentum.fr - Vestiges archéologique

Monumentum.fr - Théâtre gallo-romain

 

Voies romaines

Plusieurs voies romaines partent ou passent par Vieux :

- de Vieux à Jort :

Elle commence à Bretteville-sur-Odon, passe par Baron-sur-Odon où elle prend le nom de Chemin Haussé. Elle poursuit sa route au sud de Caen : Cauvicourt, Estrée-la-Campagne, etc. jusqu'à Jort

VR 19: de Vieux au Mans (itineraires-romains-en-france.pagesperso-orange.fr)

"de Vieux au Mans : Entre Vieux et Laize-la-Ville, l'itinéraire ancien traversait l'Orne près de la belle église de Bully..."
(itineraires-romains-en-france.pagesperso-orange.fr)

 

- de Vieux à Jublains :

Voir : Voies antiques. Les relations entre Jublains et Vieux - G. Hubert : persee.fr

"... au village du Pissot, était une croix de carrefour, récente, mais en remplaçant une autre plus ancienne. Elle a été démolie lors des bombardements de Domfront en 1944, puis remplacée (hélas) par une croix en ciment armé.
A partir de cet endroit, elle suit quelque temps le même (ou à peu près) tracé que la R.N. 162, puis s'infléchit à droite, toujours en conservant sa rectilignité vers le N. C'est alors le chemin dit des Balhères. Elle passe au Val-Nicole et arrive au village du Pont-de-Caen. Entre le Pissot et le Pont-de-Caen, cette voie n'est plus qu'un chemin plus ou moins large, bordé de ronces, très raviné par les eaux pluviales et souvent très profond, surtout à son arrivée au Pont-de-Caen. La voie traverse la rivière à gauche et très près du pont actuel. L'entrée et la sortie du gué sont très visibles. Elle entre alors dans le territoire de la commune de La Haute-Chapelle.
Depuis le Pont-de-Caen jusqu'au village des Bordeaux (48°41'21.3"N 0°41'50.9"W), soit sur une distance d'environ 11 kilomètre, cette voie porte le nom de Chemin-Grippon. Sans aucun souci de la déclivité, elle gravit une pente abrupte, passe près de la Guyardière, du Defait, traverse le ruisseau de Beaudouet (dont cette partie porte le nom de ruisseau de Choisel), et qui forme limite entre la Haute-Chapelle et Lonlay...

... Près de la Vesquière (48°38'56.1"N 0°40'03.1"W), on rencontre Le Champ de la Pierre Plate (menhir disparu, borne, dolmen. rien ne subsiste)...
La voie antique traverse ensuite la route de Lonlay-l'Abbaye à Saint-Clair-de-Halouze (48°39'49.0"N 0°40'21.5"W), laissant à l'E. à environ 1200 mètre de là, le carrefour de voies anciennes de l'Epine-Orbière, dont j'ai déjà parlé. Elle reçoit un peu plus haut la voie N°11, arrive au village des Bordeaux et entre alors dans le territoire de Larchamp.
Pendant un assez long trajet, elle sert de limite entre les commune de Larchamp, Beauchêne, Chanu, Saint-Cornier-des-Landes, Landisacq et Tinchebray et porte, dans les Cadastres de ces différentes communes le nom de Chemin de Domfront à Tinchebray."

"La voie entre dans le territoire de Chanu au village des Forgettes (Sur D22 : 48°42'10.2"N 0°42'32.7"W, en limite avec Saint-Cornier-des-Landes)...
Près de Préaux, la voie est intacte : elle passe près de l'ancien télégraphe de Saint-Cornier (aucun vestige de cette station : claudechappe.fr), de la Coignetterie (48°43'35.9"N 0°42'19.5"W), de la Guilotière (Sur D225 : 48°44'11.3"N 0°41'41.9"W), de Blanche Lande (Sur D54 : 48°45'26.1"N 0°41'39.9"W) où la voie N°1 la rejoint, et traverse la route de Flers à Tinchebray près du village de la Brigaudière (Sur D924 : 48°45'40.5"N 0°41'07.7"W)
()
C'est ensuite un grand chemin rectiligne qui, dans sa traversée du territoire de Fresnes, passe près de la Brigaudière, de la Motte-Bigot, de la Rosée, coupe la route de Montsecret à Flers et arrive à la Moisandière (48°47'56.0"N 0°39'25.8"W)

On perd toute trace de la voie près de la Moisandière, après son passage sous le pont de chemin de fer. Pendant quelques centaines de mètres, il ne reste aucun vestige tangible de la voie. Or, il y avait certainement un gué sur le Noireau. Suivait-elle, quelque temps, parallèlement, le cours du Noireau, puis, passait-elle près du pont en ciment jeté sur la rivière et près duquel se voit un plan d'eau rehaussé de pierraille ? Mais en cet endroit on ne voit aucune trace de voie de part et d'autre de la rivière...
Elle passait certainement au pied du Mont de la Rochette (48°48'11.5"N 0°39'36.8"W) sur lequel se voient les traces d'un retranchement antique. Elle arrivait au Pont-d'Hienne et franchissait la route de Condé (Sur D911 : 48°48'23.3"N 0°39'31.8"W). De l'autre côté de la route existe un chemin, large d'environ 3 m 50 à 4 m., conduisant directement du Pont-d'Hienne au village de la Lande (GR 226, La Londe : 48°49'27.0"N 0°38'54.4"W)

Après le village de la Lande, la voie passe aux-Troix Croix (Moncy, Carrefour des quatre Croix : 48°49'38.3"N 0°38'43.8"W), après avoir servi, pendant 5 à 600 mètres, de limite entre Saint-Pierre-d'Entremont et Caligny : puis elle monte directement vers Pontécoulant, laissant à sa droite le village de Gouvix (48°50'35.5"N 0°37'42.0"W), passe près du hameau de Vieuville (48°51'17.1"N 0°37'04.7"W), puis près de l'ancien château de Saint-Germain-du-Crioult, traverse le ruisseau du Tortillon (48°52'36.1"N 0°35'31.7"W), passe à Pontécoulant, puis sert de limite entre Pontécoulant et Proussy.

Elle monte ensuite en ligne droite vers le N. passant entre la Villette à l'E. et Saint-Pierre-la-Vieille à l'W. passe à Rousseville, à la Bertherie, à Cauville, aux Mazures. Elle laisse à l'W. le Plessis-Grimoult, de même que les deux camps antiques du Plessis et de Campandré. Elle traverse le carrefour de voies antiques de la Maison-des-Champs, passe au N.W. des Trois-Maries (tumulus), traverse la route de Thury-Harcourt à Aunay, passe au pied de l'église de Hamars, puis à Méhédiot, à la Maladrerie de Curcy, au Val-de-Curcy.

Au N. du Val-de-Curcy, la voie s'infléchit vers l'E., passe près du Grand-Aunay, sert pendant quelque temps de limite entre les communes d'Ouffière et la Caine, passe à la Bijude, au calvaire de Trois-Monts, aux Perrées, près du Grand Mesnil (au N.-E. duquel la carte d'état-major indique un camp romain ?), aux Hauts-Vents, près de Brucourt, sert de limite entre Amayé et Avenay et arrive à Vieux. Dans le Haut-d'Amayé, cette voie porte la dénomination de Chemin de Guillaume le Conquérant."

 

 

Liens :