Pierrefitte-en-Cinglais

 

 

"Pierrefitte s'étend sur un versant orienté au sud, depuis l'Orne au sud-est jusqu'au bois de Saint-Clair au nord, avec un dénivelé important pour la Normandie de 255 m (45 à 300 m). Elle est délimitée par deux ravins au sud et à l'est, respectivement ceux du ruisseau du Val de la Hère et du ruisseau d'Orval." (wikipedia)

 


Sur Geoportail

 

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul

(reconstruite en 1759). Sur Base Mérimée
Un baldaquin monumental (également du XVIIIe) y surmonte le maître-autel. Il provient de l'ancienne abbaye du Val à Saint-Omer et est classé à titre d'objet aux MH

"L'église de Pierrefitte fut reconstruite au siècle dernier, en 1759; elle n'offre donc rien d'intéressant à notre point de vue. La tour carrée est placée à l'extrémité occidentale.
L'autel, orné de colonnes, est en grande réputation dans la contrée ; on dit qu'il a été apporté de l'abbaye du Val" (A de Caumont 2-552)

Au croisement D167 et D133 : 48°54'11.0"N 0°23'15.2"W

Pierrefitte-en-Cinglais : Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul

Pierrefitte-en-Cinglais : Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul

Baldaquin :


Sur Maville.com

 

Manoir de Mathan

XVe ou XVIe siècle, transformé au XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée
"Edifice 15e ou 16e siècle ; transformé au 18e siècle " en 1762 la seigneurie de Pierrefitte était dans la maison de Mathan qui la possédait depuis plus de 300 ans " (Caumont), en cours de restauration"

"...Sur la route, en direction de St-Clair, dans un paysage encore plus merveilleux que celui du château des Cours, se trouve le manoir de Mathan. Cette habitation très surélevée et précédée d'une grande cour très dégagée faisait certainement figure de château au Moyen Age. De ce manoir partit une famille dont les ramifications furent grandes. La famille de Mathan était connue et réputée. Les plus célèbres furent Claude de Mathan qui, en 1726, épousa une dame de Corday et en eut un fils, Pierre, chevalier, seigneur de Pierrefitte, comte de Mathan. Ce Pierre de Mathan fit construire à grands frais, vers 1760, le château de Carabillon, auprès de Falaise. Il mourut peu avant la Révolution, sans enfant, et couvert de dettes, de sorte que son château, ne trouvant pas acquéreur, fut vendu et dévasté." (Valdorne.eklablog.com)

N'est pas au sud comme l'indique Arcisse de Caumont :

"Le bourg de Pierrefitte est situé sur une hauteur.
Deux châteaux existent sur le territoire de la commune ; l'un, près du bourg, est habité par M. de Pierrefitte ; l'autre, plus loin, vers le sud, s'appelle le manoir de Mathan, c'est le plus ancien." (A de Caumont 2-553)

Au nord, vers Saint-Clair : 48°54'33.3"N 0°23'29.6"W

 

Château lieu dit Les Cours

XVIe siècle ? XVIIe et XIXe siècle. Sur Base Mérimée
"Pavillon 16e siècle ?, remanié ; communs 17e siècle ; très remaniés 19e siècle ; nouveau logis postérieur à 1838 ; propriété d'une famille du nom de Pierrefitte en 1828 (Galeron)"

Au nord-est, près d'un haras : 48°54'28.8"N 0°22'44.1"W


Sur J.Y. Merienne

 

Château de la Milvaudière

XIXe siècle. Considéré comme maison sur Base Mérimée

Au sud-est : 48°53'36.5"N 0°22'39.6"W


Sur Geoportail


sur Base Mérimée


Sur J.Y. Merienne

 

Maisons au lieu dit La Goujardière

Au sud-est du village.

Maison 1. XVIe, XIXe siècle. Sur Base Mérimée

: 48°53'45.7"N 0°22'50.4"W

Maison 2. XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

: 48°53'44.5"N 0°22'49.9"W

 

Maisons au bord de l'Orne

Très proche de l'ancien village de Saint-Christophe réuni à Pont-D'Ouilly

Sur la D23 : 48°53'15.1"N 0°24'50.8"W

Pierrefitte-en-Cinglais : Maisons au bord de l'Orne

Pierrefitte-en-Cinglais : Maisons au bord de l'Orne

 

Ferme à Cauville

XVIIIe siècle (1781). Sur Base Mérimée

Lieu-dit Cauville : 48°53'23.3"N 0°24'06.8"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Voir aussi :

- Moulin Potet, filature. XIXe siècle. Sur Base Mérimée

- maison seigneuriale au lieu dit la Boisaye. : 48°55'21.2"N 0°23'23.5"W approx.
"Quittons le lieu de Mathan et poussons un peu plus loin, sur la route qui va de St-Clair à Bonnoeil. Là encore on retrouve une maison seigneuriale au lieu dit la Boissée. Les armoiries sont encore sur la façade et sur la cheminée à l'intérieur de la maison actuellement habitée par M. Lebailly. La maison voisine, qui appartient à M. Nérou, possède elle aussi des vestiges fastueux, qui montrent que l'origine en est seigneuriale : lambris, vastes salles maintenant coupées par des cloisons, plafonds somptueux." (Valdorne.eklablog.com)

- Maison de la Forestelle : 48°54'18.3"N 0°22'20.2"W

- Maisons et fermes sur Base Mérimée

 

 

Liens :