Saint-Martin-l'Aiguillon

 

 

Arrivée par D555

 

Saint-Martin-l'Aiguillon : Arrivée par D555

 

Maison du bourg et plaque de cocher

Photo sur Perche-gouet.net

Saint-Martin-l'Aiguillon : Maison du bourg et plaque de cocher

Saint-Martin-l'Aiguillon : Maison du bourg et plaque de cocher

 

Eglise Saint-Martin

reconstruite aux XVIIe et XIXe siècles. Elle abrite un orgue de chœur, datant du XIXe siècle.

 

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin - Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

 

Intérieur

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin - Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin - Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

Saint-Martin-l'Aiguillon : Eglise Saint-Martin

 

Maison natale d'Isidore Guérin

 

Saint-Martin-l'Aiguillon : Maison natale d'Isidore Guérin

 

Maison

 

Saint-Martin-l'Aiguillon : Maison

 

Croix sur D555

Une croix brisée en très mauvais état. Espérons qu'elle ne disparaitra pas !

Sur D555. Direction Sainte-Marie-la-Robert, sur la gauche : 48°37'18.8"N 0°10'16.4"W

Saint-Martin-l'Aiguillon : Croix sur D555

Saint-Martin-l'Aiguillon : Croix sur D555

 

 

Voir aussi :

- "Ancien « moulin de Crochet » (moulin à farine) attesté dès 1450 (Jean Bisson, écuyer, en est propriétaire) ; racheté par le vicomte Le Veneur (cf famille le Veneur de Tillières), seigneur de Carrouges, il est reconstruit au début du XIXe siècle et cesse ses activités à la fin du même siècle."

- "Affinerie dite « forge de Carrouges » (lieu-dit la Forge) créée vers 1540 par Le Veneur (en complément du fourneau situé sur la commune actuelle de Sainte-Marguerite-de-Carrouges qui produit la fonte au charbon de bois). Elle utilise — comme au Champ de la Pierre et à Rânes — la force hydraulique de cours d'eau barrés par des digues (retenues aujourd'hui appelées couramment « étangs »). L'activité cesse vers 1850, face à l'épuisement du minerai de fer de Rânes, au passage à la fonte au coke largement utilisée par les Anglais."

 

 

Liens :