Saint-Germain-d'Aunay

 

 

Eglise Saint-Germain l'Auxerrois

XVIIIe siècle.

"Construite en silex avec parement de briques, l'église de Saint-Germain-d'Aunay est l'une des plus petites de la paroisse. La façade occidentale est revêtue dans sa partie supérieure d'ardoises et est éclairée par une fenêtre cintrée bordée de briques. Placé au-dessus de la travée de la nef, le clocher couvert d'ardoises possède une base carrée surmontée d'une pyramide à huit pans. Accolé au mur sud de la nef, un petit porche en briques du 19e siècle abrite une porte à décor en plis de serviettes du 16e siècle. Très remanié suite aux travaux réalisés par l'entrepreneur Acher en 1870, l'intérieur conserve la charpente en bois sur lequel repose le clocher..." (paroisse.saintbenoitenauge.cef.fr)

"Elle abrite une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle classé à titre d'objet aux Monuments historiques" (wikipedia)

Sur D253 : 48°55'33.5"N 0°22'44.5"E

Eglise de Saint-Germain-d'Aunay

Eglise de Saint-Germain-d'Aunay

 

Presbytère / Mairie

XIXe siècle. Sur Base Mérimée

Saint-Germain-d'Aunay : Mairie

 

Manoir

XVIe siècle. Sur Base Mérimée
"Pavillon en damiers de silex et de grès, flanqué d'une échauguette d'angle, exemple assez rare de construction en damier du début du 16e siècle. La partie en pans de bois, reconstruite au 17e siècle, a été remaniée au début du 19e (construction de la tour hors-oeuvre). Ce manoir a été restauré par Ruprich Robert. L'abbé Breuil y a écrit la plupart de son oeuvre sur la préhistoire au début du 20e siècle."

XVe, XVIe, XVIIe, XIXe, XXe siècles. Sur Base Mérimée
"Fief des Vaux dans la famille de Malvoüe depuis le 14e siècle, selon P. Seydoux ; situé au fond de la vallée de la Mont-Joie, le manoir aurait été construit au tournant des 15e et 16e siècles par Guillaume de Malvoüe, sur l'emplacement d'une demeure fortifiée : le pavillon peut dater de cette époque ; corps principal du 17e siècle, édifié, selon la tradition, à la suite des destructions des guerres de religion en 1589 ; au milieu du 19e siècle, agrandissement du logis, construction de nouvelles dépendances, visibles sur le plan de 1852 ; logement du fermier transformé en pressoir à cidre en 1854 et reconstruit au nord-est ; propriété de la soeur de l'abbé Breuil, qui est venu y travailler au début du 20e siècle : le bâtiment dit la maison de l'abbé a été aménagé pour lui ; restaurations effectuées par Gabriel Ruprich-Robert en 1906 et 1907 ; importantes restaurations entre 1980 et 1982 : reprise du corps principal, hourdis en tuile au nord, suppression des embrasures du pavillon, aménagements de la vallée"

Au nord-est : 48°56'05.5"N 0°23'38.8"E


Sur Base Mérimée

"Un manoir est édifié à la fin du XVe siècle par Guillaume de Mallevoüe, chevalier, seigneur et patron de Saint-Germain et de Notre-Dame-d'Aulnay. Il en reste le pavillon et son échauguette. La plus grande partie est détruite par les Ligueurs en 1589 et est alors remplacée par une construction en colombages"
(wikipedia)

Au nord-est : 48°56'05.6"N 0°23'38.8"E

 

Notre-Dame-d'Aunay

"En 1822, Saint-Germain-d'Aunay (377 habitants en 1821) absorbe Notre-Dame-d'Aunay (123 habitants), au sud de son territoire.
La carte de Cassini localise l'ancienne paroisse au lieu-dit Aunay actuel" (wikipedia)

'L'église Notre-Dame a été détruite après la fusion des paroisses" (wikipedia)

Au sud-ouest : 48°55'09.3"N 0°21'57.1"E (approx.)

 

Voir aussi :

- Monuments sur Base Mérimée

 

 

Liens :