Manneville-la-Pipard

 

 

"Cette paroisse tire son surnom de la famille Pipart qui en posséda pendant longtemps la seigneurie." (A de Caumont 4-378)

 

Eglise Saint-Pierre

en partie du XIIe siècle, abritant une statue de sainte Madeleine du XVIIe classée à titre d'objet aux Monuments historiques

"L'église est considérable, à cause de l'adjonction de deux chapelles qui forment transept. Le portail, à l'ouest, est obstrué par une tour moderne, construite en briques, avec le peu d'art qui distingue notre époque, et que termine un clocher disgracieux en charpente. Ce travail remonte à l'an 1836, époque où l'on a voulu faire disparaître l'ancien clocher qui se trouvait assis sur l'intertransept..
L'ancien mur du portail datait, comme la nef, dans son ensemble, du XVIe. siècle. Quatre contreforts le soutiennent. La porte était ogivale ; deux fenêtres [cintrées de l'époque l'accompagnent.
Le mur du nord, soutenu par deux contreforts trapus, est construit en pierre de taille et moellons, et percé de trois petites fenêtres cintrées, subtrilobées. Le mur du midi est en blocage et pourrait être ancien. Il n'a qu'un seul contrefort près de l'angle occidental. Ses deux fenêtres sont semblables à celles du côté correspondant.
Les deux murs latéraux ont été surélevés, en briques lorsqu'on a construit la tour.
Les deux chapelles, qui forment transept, sont pentagonales. Leurs dimensions ne sont pas tout-à-fait les mêmes; elles sont, du reste, bâties d'après le même système. Murs de pierre de marne, surmontés d'une corniche en bois assez haute, sans sculptures ; un léger contrefort sur chaque angle.
Le choeur remonte jusqu'à la période de transition, sauf les remaniements opérés au XVIe. siècle. Les deux murs latéraux, en blocage grossier avec contreforts plats, sont de la fin du XIIe. siècle. Dans celui du nord apparaît la trace d'une étroite fenêtre cintrée, large d'un pied environ, haute de cinq, qui est malheureusement destinée à disparaître complètement. Les autres ouvertures sont modernes.
A ce choeur primitif à chevet droit vient s'ajouter une sacristie polygonale, construite au XVIIe. siècle." (A de Caumont 4-379)

Sur D579A : 49°15'41.2"N 0°13'10.1"E

Manneville-la-Pipard : Eglise Saint-Pierre

Manneville-la-Pipard : Eglise Saint-Pierre

Manneville-la-Pipard : Eglise Saint-Pierre

Manneville-la-Pipard : Eglise Saint-Pierre

Manneville-la-Pipard : Eglise Saint-Pierre

 

Le Domaine

C'est ainsi qu'est nommé cette bâtisse derrière l'église sur la page de J.Y. Merienne

"Au midi de l'église, le long du cimetière, s'étendent des bâtiments de l'ancien château de Manneville. Quelques-uns pourraient dater du XVIe. siècle; ils sont construits en moellon. Le principal est un pavillon carré en briques, avec toit d'ardoise à la Mansard, qui date du XVIIIe. siècle.
Nous avons déjà vu que la famille Pipart avait possédé pendant longtemps le fief de Manneville. Les Rôles de l'Échiquier nous ont conservé les noms de Gillebert et Robert Pipart. On lit dans le Registre de Philippe-Auguste, qui date, comme on sait, du commencement du XIIIe. siècle : « Galterus Pipart 1 feodum apud Magneville et apud Ballol et apud Sureville dimidium feodum. »..." (A de Caumont 4-381)

A côté de l'église

Manneville-la-Pipard : Le Domaine


Sur J.Y. Merienne

 

Ecole de Manneville-la-Pipard

Ca vaut un château ! Voir aussi la page de Thierry Lacheray : anim.etab.ac-caen.fr

Sur D579A : 49°15'44.6"N 0°13'11.8"E

Ecole de Manneville-la-Pipard

 

Bourg - Restaurant Les Fleurs

Le village de Manneville-la-Pipard est maintenant écarté de la circulation. Son calme vaut le détour :)

Manneville-la-Pipard : Restaurant Les Fleurs


Sur J.Y. Merienne

 

Villa de Genneville :

Une maison qui semble disparue ?


Sur J.Y. Merienne

 

 

Liens :

 

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6229