Littry (Le Molay-Littry)

 

 

Molay et Littry

C’est le 23 janvier 1969 que les deux anciennes communes du Molay et de Littry fusionnent pour donner naissance à la commune actuelle du Molay-Littry

Le Molay : au nord. C'est la commune la plus illustre. La famille Molay-Bacon, le château-fort de Molay.
Littry : au sud. C'est la commune industrieuse. Les houillières de Littry (wikipedia) ont produit 2,5 millions de tonnes de charbon entre 1744 et 1880 puis de 1941 à 1949.
Entre les deux, s'est développé la commune du Molay-Littry.

 

La mine à Littry

Découverte évoquée par Arcisse de Caumont :

" Charles-Auguste de La Cour, seigneur de Balleroy, fit, en 1760, une découverte qui devait être, pour l'agriculture et l'industrie du pays, une source nouvelle de prospérité. En cherchant du minerai de fer pour alimenter une grosse forge établie à Balleroy, il trouva de la houille à Littry. Après des commencements modestes, l'exploitation de la houille a pris une importance telle qu'elle occupe cinq cents ouvriers, et que les sept puits, par lesquels on l'extrait, sont munis de machines à vapeur.
Le bourg de la mine ^est à 2 kilomètres de l'église ; on y a établi, depuis quelques années, un marché le jeudi de chaque semaine.
Il y a trente ans, on n'y voyait encore que quelques maisons groupées près de celle du directeur; mais aujourd'hui les maisons se sont multipliées; elles forment deux rues principales, l'une sur la route tendant vers Balleroy, l'autre sur la route venant de Bayeux. Il est question d'y établir des fontaines publiques. Une chapelle a été construite par les soins de la compagnie vers 1780 ; elle est desservie par un chapelain." (A de Caumont 3-325)

Entre la mine et Tournières :

"Des landes considérables, entre la mine et le village de Tournières, ont été défrichées et mises en culture depuis cinquante ans." (A de Caumont 3-325)

 

Eglise Saint-Germain

XIIe siècle. Chœur aux MH, wikipedia

"L'église Saint-Germain (peut-être sous le vocable de saint Germain d'Auxerre qui lutta contre les hérésies dans le Nord-Ouest durant l'antiquité tardive) est construite aux XIe - XIIe siècles...
Subsistent aussi des colonnes avec leurs chapiteaux à godrons d'un style architectural très archaïque. Cet ensemble est à tous points comparable à celui situé dans la chapelle ouest de l'abbaye de Cerisy-la-Forêt..." (wikipedia)

"L'église de Littry appartient au style roman et doit dater du XIIe. siècle.
Le choeur est voûté ; les arceaux du chevet se ramifient d'une manière assez remarquable. Le chevet était percé de trois fenêtres cintrées, qui avaient été bouchées par suite de rétablissement d'un grand rétable pour le maître-autel, mais qui ont été rouvertes depuis que M. Delaunay a transporté cet autel dans une des chapelles.
Une porte placée du côté du Sud est ornée d'un rang de losanges et d'un rang de zigzags.
Les murs latéraux ont, au Nord et au Sud, conservé leur corniche garnie de modillons...
La nef appartient également au roman du XIIe. siècle ; elle a conservé ses fenêtres cintrées primitives, au Nord et à l'Ouest.
Une porte latérale, au Sud, présente une ogive de transition sans moulures dans l'archivolte.
Des additions considérables ont changé tout récemment l'aspect de l'église de Littry. On y a fait deux transepts tressaillants, dans le style de la fin du XIIIe. siècle, éclairés chacun à leur extrémité par une fenêtre rayonnante. Un porche a été placé en avant de la porte occidentale. Enfin, une sacristie de style ogival primitif a été placée en prolongement contre le chevet, et communique par deux portes avec le choeur..." (A de Caumont 3-322)

La tour à l'époque d'Arcisse de Caumont :

Au sud-ouest. Sur D189 : 49°13'36.0"N 0°53'03.9"W

 

Chapelle de la Mine

XXe siècle.

" En 1803, le bâtiment désaffecté de l'ancienne machine à vapeur de la fosse de la Machine à feu fut transformé en chapelle des mineurs. En 1882, la commune fit l'acquisition de la chapelle et des bâtiments avec les terrains de l'ancienne mine de Littry, et en 1882-1883 des travaux furent entrepris pour agrandir cette chapelle et construire une sacristie.
Mais une vingtaine d'années plus tard, la commune fit le choix de raser l'ancienne chapelle pour la reconstruire tout près afin d'agrandir la place du marché, puis à la fin des travaux la nouvelle chapelle fut bénite par l’évêque Monseigneur Lemonnier en octobre 1906." (wikipedia)

Sur D5 : 49°14'33.3"N 0°52'12.9"W

Le Molay-Littry : Chapelle de la Mine

 

Moulin de Marcy

XVIIIe siècle

"Le moulin de Marcy est une ferme-moulin datant du XVIIIe siècle, située non loin de l'église Saint-Germain de Littry sur la route de l'abbaye de Cerisy (l'ancienne route aux Moines), il était dominé par le manoir du Grand-Marcy. Le moulin faisait partie d'un réseau de cinq moulins construits par les Bacon, seigneurs de Molay et disséminés le long de la Siette (Creveuil, Cannebert, Marcy, le Vieux Moulin et le moulin Porte). Il est le seul édifice encore visible parmi l'ancien réseau de moulins à eau. Jusqu'au début du XXe siècle, trois sortes de grains y étaient encore broyées : le blé, l'orge et le sarrasin." (wikipedia)

Au sud-ouest. Sur D189 : 49°13'43.6"N 0°54'13.2"W

Le Molay-Littry : Moulin de Marcy

Le Molay-Littry : Moulin de Marcy

 

 

Liens :

 

https://www.ville-molay-littry.fr/