La Hoguette

 

 

La commune la plus étendue de l'arrondissement de Falaise :

"La Hoguette compte onze communes limitrophes du fait de sa superficie importante. Couvrant 2 444 hectares, elle est la commune la plus étendue des cantons Nord et Sud de Falaise..." (wikipedia)

"La Hoguette touche à Vignats, commune par laquelle nous avons terminé notre revue du canton de Couliboeuf ; c'est la plus grande de l'arrondissement de Falaise, car elle renferme 2,234 hectares et s'étend au nord depuis la ville de Falaise jusqu'aux confins du département de l'Orne ; il est vrai que la plus grande partie de ce vaste territoire est occupé par des bois et des bruyères." (A de Caumont 2-424)

 

Eglise Saint-Barthélémy

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

"L'église de La Hoguette était moderne ; elle vient d'être en grande partie reconstruite et agrandie.
La tour, qui avait primitivement un toit en bâtière, a aussi été reconstruite." (A de Caumont 2-424)

Sur D129 et D69 : 48°52'38.1"N 0°09'34.8"W

La Hoguette : Eglise Saint-Barthélémy

La Hoguette : Eglise Saint-Barthélémy

La Hoguette : Eglise Saint-Barthélémy

 

Croix de chemin

XVIIIe siècle. Sur Base Mérimée

Au hameau La Bruyère, au sud-ouest de La Hoguette : 48°52'19.3"N 0°09'49.9"W


Sur Base Mérimée

 

Ancienne abbaye de Saint-André-de-Gouffern

(ou de Notre-Dame de Vignats)

XIIe, XIIIe siècles. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
"Ancien diocèse de Sées ; abbaye de cisterciens fondée en 1130 par Guillaume III Talvas avec des moines venus de Savigny (50) ; église dédicacée en 1143 : reconstruite 2e quart XIIIe siècle (entre 1241 et 1252) ; démolie en 1792 (quelquese vestiges) ; bâtiments conventuels fin XIIe siècle ; hôtellerie 1ère moitiée XIVe siècle ; réfectoir avec chapelle Saint-André, logis abbatial détruits après 1734"

"fondée en 1127 par les moines cisterciens, classée Monument historique. L'église abbatiale est détruite en 1792 ; il reste encore quelques vestiges du monastère (propriétaire privé, mais ouverte au public les après-midis d'été du mercredi au dimanche" (wikipedia)

1 aout 1013 : Actu.fr - Le décès de la propriétaire de l’abbaye Saint-André en Gouffern
"Avec son mari François Morel, elle avait engagé en 1968 (date de son arrivée à La Hoguette) la restauration de ce trésor du patrimoine vieux de 600 ans."

"Guillaume III, surnommé Talvas, fondateur de l'abbaye de femmes dont nous venons de parler à l'article Vignats, fils de Robert de Bellème, fonda aussi le monastère de St.-André-en-Gouffern en 1130 : il y mit des religieux de l'ordre de Citeaux, qu'il fit venir de l'abbaye de Savigny...
Dès sa naissance, cette maison religieuse eut quelque célébrité à cause des vastes domaines et des privilèges dont elle jouissait. Elle était sixième fille du monastère de Savigny, et mère de celui d'Aulnay...
La première église avait été consacrée en 1143...
Cette église qui offrait, au témoignage des hommes du siècle dernier, un grand et beau vaisseau, a été démolie pendant la révolution...
L'abbé Hébert, dans les notes manuscrites qui existent à la bibliothèque de Falaise, déplore la démolition de l'édifice. D'après lui cette église était belle et le clocher remarquable. On ne doit pas s'en étonner quand on songe à la date de la construction (1261). De belles carrières de calcaire de Caen qui ne se trouvent qu'à 5 eu 6 kilomètres avaient fourni d'excellents matériaux.
Les églises à date certaine, comme celle de St.-André, sont extrêmement rares, aussi ce qui en reste est-il infiniment précieux ; il faut le conserver à tout prix. Ou voit par les deux figures qui précèdent à quel degré de perfection le style ogival était parvenu chez nous dès la première moitié du XIIIe. siècle."
(A de Caumont 2-424)

-

"Si l'on avait reconstruit l'église au XIIIe. siècle, les bâtiments claustraux dont il existe encore une partie trèsremarquable n'ont pas été renouvelés. Voici l'esquisse d'une portion de ces bâtiments qui offre le caractère du XIIe. siècle." (A de Caumont 2-428)

"Lorsqu'en l'année 1450, Charles VII vint assiéger Falaise, il logea à l'abbaye de Saint-André...
L'abbaye eut beaucoup à souffrir des soldats de Henri IV, lorsque ce prince vint au mois de janvier 1590 assiéger Falaise et s'en emparer. "
(A de Caumont 2-430)

Au sud, par D69 puis à gauche, route sans issue : 48°51'51.9"N 0°08'59.0"W (Invisible)

Ci-dessous, la route passe à gauche de l'image du nord au sud.


Sur Geoportail


Sur cister.net

"Le site est remarquable, à l’orée d’un massif boisé, le « Bois de Gouffern ». De l’église abbatiale, il ne reste que quelques arcades aveugles retombant sur de fines colonnes d’un gothique très pur, et quelques chapiteaux remarquables au décor végétal. L’abbaye de Saint-André-en-Gouffern est la seule en Normandie (avec l’abbaye de Valasse) à posséder un bâtiment des convers aussi bien conservé. D’importants travaux de sauvegarde et de restauration ont été entrepris par les propriétaires." (falaise-tourisme.com)


Sur falaise-tourisme.com

 

Hameau de Saint-Clair

"Dans le hameau de St.-Clair, traversé par la route de Falaise à Argentan, on trouve une vallée étroite et une chaîne de rochers de grès quartzeux des plus abruptes et des plus pittoresques ; ce petit vallon n'est qu'à deux kilomètres de Guibray." (A de Caumont 2-432)

Au nord-ouest. Sur D658 : 48°52'21.9"N 0°11'26.9"W (approx.)

 

Châteaux et manoirs

"Au gré des promenades, on peut aussi y découvrir les châteaux de Courtitout, du Bosq, de Rochefort et le Manoir de Vesqueville, ainsi que de belles fermes anciennes et des lavoirs qui témoignent de la vie de nos ancêtres." (http://www.paysdefalaise.fr/commune/la-hoguette/)

A l'ouest : le Hameau de Saint-Clair
Au nord-est : Vesqueville, le Château de Courtitout
Au sud : le Château de Rochefort, l'Abbaye de Saint-André-en-Gouffern
Au sud du Bois de Saint-André, invisible : le Château du Bosq


Sur Geoportail

 

Château de Courtitout

XVIIIe, XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Maison de campagne construite vers 1780 pour le marquis de Falconer ; adjonction de deux pavillons latéraux vers 1850 pour la famille le clerc, propriétaire du château depuis 1810"

Nord-Est : 48°52'50.2"N 0°08'57.9"W (Invisible)


Sur J.Y. Merienne


Sur Base Mérimée

 

Château de Rochefort

Sur D658 : 48°51'45.7"N 0°11'06.3"W (Invisible)

 

Château du Bosq

Début XIXe siècle. Sur Base Mérimée

Au sud, en limite avec l'Orne sur D658 : 48°50'12.4"N 0°08'37.4"W

L'entrée est dans le département de l'Orne


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Vesqueville / Evesqueville

En 1827, La Hoguette (496 habitants en 1821) absorbe Vesqueville (anciennement Évesqueville, 136 habitants) au nord-est du territoire.

L'église Saint-Martin de Vesqueville a été détruite au XIXe siècle à la suite de la fusion de communes

Eglise Saint-Martin, détruite 2ème quart du XIXe siècle. Sur Base Mérimée

"L'église d'Evêqueville est démolie depuis 20 ans; elle était peu importante, sous l'invocation de saint Martin ; l'abbaye de St.-André nommait à la cure.
La commune est réunie à la Hoguette. L'habitation de M. Leclerc, ancien pair de France, est située sur Evêqueville. " (A de Caumont 2-433)

Au nord : 48°53'09.1"N 0°09'26.6"W (approx.)

 

Manoir de Vesqueville

XVIIIe siècle (1724). Sur Base Mérimée
"Maison de campagne construite en 1724 sur l'emplacment d'un ancien moulin des évêques de Sées ; communs XIXe siècle."

Au nord de La Hoguette : 48°53'11.2"N 0°09'14.6"W (Invisible)

En arrivant a Vesqueville, entrée sur la droite :


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Ferme à Vesqueville

XVIIIe (1749) et XIXe siècles. Sur Base Mérimée
"Ferme construite en 1749 ; quelques remaniements ont affecté les bâtiments sud des dépendances au XIXe siècle."

Au nord de La Hoguette. Sur D62, prendre au sud à la borne d'octroi : 48°53'10.2"N 0°09'29.0"W


Sur Google Street View


Sur Base Mérimée

 

Voir aussi :

- Fermes et maisons sur Base Mérimée

 

 

Liens :