Formentin - Saint-Eugène

 

 

Eglise Saint-Martin de Formentin

XVe

"Le choeur de l'église de Formentin a été construit nouvellement en style pseudo-gothique assez mauvais. La nef offre encore, du côté du nord, une belle fenêtre flamboyante avec vitres peintes...
... On a établi des fenêtres pseudo-gothiques dans cette nef, pour la mettre en rapport avec le choeur; elle a maintenant très peu de caractère. M. Bouet pense que la porte qui existait au midi était à plein-cintre et aurait appartenu à une église du XIIe. siècle. Quand il a visité la paroisse, il y a quelques années, on avait relégué dans le cimetière le pied d'un lutrin sculpté dans le style du XVIe. siècle, ce qui prouve le peu de cas qu'on fait des choses anciennes dans cette commune.
... Un petit clocher en bois, couvert d'ardoise, s'élève sur la première travée de la nef." (A de Caumont 4-197)

Eglise Saint-Martin de Formentin

Eglise Saint-Martin de Formentin

 

Château de Formentin

"Le château de Formentin a été reconstruit, il y a vingt-cinq ans, par M. Léopold Labbey de La Roque ; à la mort de ce dernier, il a été acquis par M. Floquet, membre correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles- Lettres, qui a joint à la bibliothèque déjà assez riche de M. de La Roque un grand nombre de livres précieux." (A de Caumont 4-198)

Château de Formentin

 

André Gide et le château de Formentin

Bibliobs.nouvelobs.com - «Balade en Calvados» avec André Gide
"Dès l'enfance, André Gide a aimé le domaine de La Roque-Baignard et son château. À douze kilomètres de Pont-l'Évêque, proche de Cambremer, chef-lieu de canton, non loin non plus du château de Formentin, baptisé Quartfourche dans «Isabelle», la propriété venait à l'écrivain de sa mère et des ancêtres maternels..."

"Gide, dans une lettre à Paul Valéry, écrite de la Roque, décrit une promenade qu'il fit au domaine de Formentin (books.google.fr)

 

Eglise Sainte-Eugène

XIIIe, XVIe, MH, wikipedia. Sur l'ancienne commune de Saint-Eugène, réunie à Formentin en 1868.

"Le choeur est flanqué, du côté du nord, par trois contreforts qui paraissent du XIII. siècle. L'église remonterait donc à cette époque, pour quelques-unes de ses parties; mais ici comme ailleurs on a modifié, à diverses reprises, l'édifice primitif par des reconstructions. Ainsi, dans la nef, on voit encore, au nord, une petite lancette qui peut remonter au XIIIe. siècle, et une lancette pareille en regard du côté du sud ; puis viennent trois fenêtres ogivales surbaissées dans le style du XVe. ou plutôt encore du XVIe. siècle. La façade occidentale paraît du XVIIe. siècle, quoiqu'elle soit garnie de contreforts. Un porche existe sur la barrière du cimetière et l'on voit un if dans cette enceinte.
Le maître-autel est du XVIIe. siècle.
Le choeur est séparé de la nef par un arc accompagné de deux autels du XVII'. siècle, dont les rétables sont découpés à jour.
L'église est sous l'invocation du saint dont elle a pris le nom. Le seigneur du Fournet nommait à la cure au XIVe. siècle

Formentin : Eglise Saint-Eugène

"Cette église est dédiée à Sainte Eugène ou Eugénie vierge et martyre romaine du IIe siècle. Une statue du XVIe la représente à l'intérieur de l'église.
La clôture de choeur, de la fin du XIIe siècle, sépare le choeur de la nef et repose sur les deux autels secondaires de pierre. Elle est décorée d'une arcature s'appyant sur deux pilastres ioniques surmontés d'un fronton supportant la croix..."

Formentin : Eglise Saint-Eugène

 

Café Troussel :

Sur la D45 (route de Lisieux à Annebault)

Ghpaysdauge.blogspot.fr - Le café Troussel à Formentin
"A Formentin, il existe un carrefour nommé café Troussel par les habitants des environs. En effet, a cet endroit se dresse un café restaurant portant le même nom...
A l'origine, ce lieu se trouvait sur la paroisse Saint Eugène...
La première mention de la famille Troussel, se trouve sur le recensement de 1841...
... Avec tous ces éléments, nous pouvons dire que les époux TROUSSEL étaient présents a cet endroit dès 1841 mais que nous pouvons confirmer leur profession de cafetiers entre 1846 et 1870...


Sur J.Y. Merienne

 

 

Liens :