Le Torquesne

 

 

Le Torquêne, Torta Quercus, ecclesia de Torta Quercu.

Eglise Notre-Dame

XVIe, XVIIe siècles.

"En s'écartant de la rive gauche de la Touque pour gagner la plaine, on trouve à peu près en face du Breuil, qui est sur la rive droite, et à une lieue de distance, le village et l'église du Torquêne.
Cette église, qui est en forme de croix, par suite de l'addition faite au XVIIe. siècle, je crois, de deux chapelles de transept, doit dater de plusieurs époques.
Les parties les plus anciennes sont la travée de la nef la plus rapprochée du transept, dont les revêtements en silex offrent plusieurs assises disposées en feuilles de fougère, et quelques assises inférieures du mur latéral nord du choeur. Je dis quelques parties, car le reste de ce mur et presque tout le mur méridional a été refait l'année dernière, et, dès la fin du XVIe. siècle ou le commencement du XVIIe., on avait exhaussé quelques parties de ce choeur.
Les deux premières travées de la nef, plus élevées que la dernière (celle qui avoisine le transept et que je regarde comme la plus ancienne ), me paraissent dater du XVIe. siècle. De lourdes consoles qui supportent la corniche pourraient bien ne dater que du commencement du XVIIe. Les fenêtres carrées à cintre surbaissé annoncent d'ailleurs cette date ; mais les contreforts et la porte occidentale, dont le linteau porte une accolade, font remonter au XVIe. siècle la majeure partie des murs latéraux de ces deux travées et la façade occidentale. Un porche en bois couvert en tuile précède cette façade ; il offre, comme beaucoup d'autres porches de la môme région, une ogive festonnée au-dessous du toit.
La tour, en forme d'aiguille et couverte d'ardoise, s'élève au-dessus de la première travée de la nef. Je suppose qu'elle a remplacé un petit clocher-arcade qui surmontait le mur occidental. Les parties récentes du choeur et la sacristie ne datent que de un ou deux ans ; les voûtes, ou lambris, ont été refaites tout récemment en bois de sapin.
Le font baptismal, pédicule et ovale, placé près de la porte d'entrée, paraît de l'époque de Louis XIV... "
(A de Caumont 4-450)

Sur D264 (49°13'01.3"N 0°10'01.5"E)

Le Torquesne : Eglise Notre-Dame

Le Torquesne : Eglise Notre-Dame

Le Torquesne : Eglise Notre-Dame

 

Château

"Une habitation reconstruite il y a dix ans et appartenant à M. Bordeaux, de Lisieux, remplace l'ancien château.

Le Torquêne eut pour seigneur, au commencement du XIIIe. siècle, Hugues de Torquêne (Hugo de Tortaquercu), qui fit des donations considérables à l'Hôtel-Dieu de Lisieux. Hugues de Montfort, comme seigneur suzerain, les confirma par des chartes que souscrivirent la plupart des gentilshommes de la contrée...
... à la fin du XVIe. siècle... paraît une autre famille, la famille de Nocey...
La famille de Nocey a possédé la terre du Torquêne jusqu'à l'époque de la Révolution On voit dans les registres de la municipalité de St.-Désir de Lisieux, de 1790, que, lors de la fédération des gardes nationales qui eut lieu le 29 août, M. Rolland de Nocey commandait la compagnie du Torquène, comme M. le comte de La Rivièie-Prédauge, celle du Prédauge; M. du Bois du Bais, celle de Cambremer, etc. Je cite ce fait, qui me paraît remarquable. Il fallait qu'ils eussent été bien tyranniques, lorsqu'ils jouissaient de leurs droits, ces seigneurs de paroisse, pour que leurs anciens vassaux, devenus libres, n'aient rien trouvé de mieux à faire que de les mettre à la tête de la force publique par une élection spontanée." (A de Caumont 4-450)

Appelé "Le Manoir" sur Geoportail

Au sud (49°12'48.0"N 0°09'40.7"E)

Entrée par le sud, par D45, Chemin des Marettes


Sur Google Street View

 

 

Liens :

 

http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6884