Campigny

 

 

"Campigny était, au siècle dernier, le chef-lieu d'un doyenné comprenant 37 paroisses." (A de Caumont 3-330)

Eglise Notre-Dame

XIIIe siècle. MH, wikipedia.
Elle abrite quatre gisants de la famille Hamon, répartis sur trois tombeaux classés à titre d'objets (voir sur J.Y. Merienne)

"Autrefois siège d'un doyenné important, l'église de Campigny était desservie par deux curés nommés l'un par le seigneur du lieu, l'autre par l'abbaye de Longues. L'édifice présente un clocher remarquable édifié au XIe siècle. Vouté d'ogives, le choeur à chevet remonte à la fin du XIIe siècle. Mais ce qui fait la renommée de l'église, c'est la grande chapelle seigneuriale édifiée au sud du choeur au XIVe siècle abritant quatre gisants (XIVe-XVIe siècles) des seigneurs de Campigny, les Hamon, maréchaux héréditaires de la ville et du château de Bayeux."

"L'église a été restaurée, il y a peu de temps, par M. Delaunay, architecte ; elle se compose d'une nef et d'un choeur à chevet rectangulaire, auquel une grande chapelle a été accolée du côté du Sud, et d'une tour latérale appliquée du côté opposé (au Nord), le long de la première travée." (A de Caumont 3-330)

L'église est en face de la Grande Ferme :

Sur D2010. Le Vieux Campigny (49°14'32.4"N 0°48'32.4"W)

Campigny : Eglise Notre-Dame

Campigny : Eglise Notre-Dame

"La tour de l'église de Campigny est romane dans sa partie inférieure et moyenne, mais la partie supérieure, avec sa (lèche à huit pans, est d'une époque postérieure et que je ne saurais indiquer exactement ; elle a dû être accompagnée de clochetons ; il est facile de voir que cet accessoire entrait dans la composition de la tour." (A de Caumont 3-330)

Campigny : Eglise Notre-Dame

"La grande chapelle seigneuriale, accolée au choeur et communiquant avec lui, a été également restaurée. Il est probable qu'elle date du XIVe. siècle ou du commencement du XVe. C'est elle qui renferme des tombeaux avec statues que j'ai citées et figurées précédemment dans le Bulletin monumental..."
(A de Caumont 3-330)

Campigny : Eglise Notre-Dame

Campigny : Eglise Notre-Dame

 

Manoir de Campigny (ferme du Vieux Château)

XVIe siècle. MH, wikipedia

D'après Arcisse de Caumont, on voit que le portail était celui du château :

"Près de l'église est un joli château de la renaissance, qui a dû être d'abord la résidence seigneuriale. On y entre par une belle porte à trois ouvertures (voir la planche).
Après avoir traversé une cour entourée par les écuries, les établcs et aulres dépendances, on franchissait, sur un pont de pierre, le fossé qui séparait cette première cour de la cour d'honneur. Le manoir seigneurial était à gauche et orienté au Levant dans cette seconde cour (voir le dessin de M. Bouet) ; des colonnettes garnissent les fenêtres, et le style se rapproche beaucoup de celui de la Bourse de Caen et de beaucoup d'autres édifices, élevés vers le milieu du XVIe. siècle.

... Le château que nous venons de décrire sert de ferme aujourd'hui ; un autre château dans le style moderne existe au nord du premier, en se rapprochant de la route départementale de Bayeux à la mine... (A de Caumont 3-339)

Sur D2010. Le Vieux Campigny, à côté de l'église (49°14'33.3"N 0°48'34.6"W)

Manoir de Campigny (ferme du Vieux Château)

Manoir de Campigny (ferme du Vieux Château)

 

Château des Fresnes

XVIIIe siècle. Colombier aux MH, wikipedia

"Le château que nous venons de décrire sert de ferme aujourd'hui ; un autre château dans le style moderne existe au nord du premier, en se rapprochant de la route départementale de Bayeux à la mine. Nous en donnons la vue générale, dessinée par M. Bouet.
Un colombier placé sur le premier plan et le bâtiment qui l'avoisine, paraissent un peu plus anciens que le reste des constructions." (A de Caumont 3-339)

Au nord. Sur D207 (49°15'00.3"N 0°48'04.2"W)

Campigny : Château des Fresnes

 

La Famille Hamon

Selon Arcisse de Caumont :

"La famille Hamon existait à Campigny dès le XIIIe. siècle. Le titre de maréchal hérédital de la ville et cité de Bayeux, que prenait le seigneur de Campigny, entraînait pour lui, d'après divers aveux, l'obligation de faire, en temps de guerre, guet et garde, à ses frais et avec ses vassaux, à la porte de Bayeux qui donnait accès à la route de St.-Lo (porte du Sud), et qui était appelée porte Arborée.
Avant la Révolution, on voyait les armes des Hamon sur cette porte, et quand on la détruisit avec la tour voisine pour élargir le passage de la rue, la famille fit une opposition très vive à cette mesure, j'ai entendu, de la bouche même de personnes âgées qui avaient été témoins de cette destruction, que Mme. la marquise de Campigny, mère du marquis mort en 1828, employa tous les moyens qu'elle put mettre en oeuvre pour l'empêcher. Les seigneurs de Campigny prétendaient être propriétaires de la porte et des murs voisins. " (A de Caumont 3-339)

 

 

Liens :