Agy

 

 

L'histoire d'Agy vaut pour l'opposition avec la commune voisine de Subles.

Le village de Subles, vue d'Agy, de l'autre côté du pont sur la Drôme qui sépare les deux communes

Agy - Vue sur Subles

 

Eglise Saint-Vigor

XIXe.
"Dans l'église, se trouve une statue de saint Léonard, évêque d'Avranches, datant du début du XVIe siècle9, retrouvée dans un fossé au lieu-dit Saint-Léonard où se serait trouvé avant la Révolution un oratoire ou un prieuré." (wikipedia)

"L’ancienne église d’Agy, située autrefois au centre du cimetière du hameau saint Vigor, fut détruite en 1834 après son rattachement à la paroisse de Subles. Révoltés, les habitants d’Agy érigèrent par souscription la nouvelle église sur le site actuel. De facture classique, l’édifice présente une architecture homogène typique de la première moitié du XIXe siècle. Son clocher porche couronné d’un haute flèche quadrangulaire en pierre rappelle la silhouette des clochers médiévaux de la région." (bayeux.intercom.fr)

"L'église d'Agy, que j'avais autrefois visitée, a été détruite vers l'année 1834 ; elle était alors réunie à Subles, et cette commune la vendit pour éviter des frais d'entretien : ce fut alors la cause d'une petite émeute de village : car les habitants d'Agy s'opposèrent énergiquement à la démolition que les acquéreurs voulaient faire en vertu de leurs titres de propriété, et la garde nationale de Bayeux fut envoyée par l'autorité pour vaincre la résistance.
Afin de protester contre la destruction de leur église, les habitants en firent alors construire une autre par souscription, et appelèrent un prêtre de l'Église française de l'abbé Châtel pour la desservir; mais les passions se calmèrent bientôt et tout rentra dans l'ordre. Douze ans après, la paroisse d'Agy a été rétablie."

Agy : Eglise Saint-Vigor

 

Chapelle St.-Léonard :

"Il y avait à Agy une chapelle dédiée à saint Léonard et dont le patronage appartenait au prieuré de St.-Vigor de Bayeux. Au XIVe. siècle, elle était desservie par un religieux de cette maison, comme on le voit dans le Pouillé du diocèse. Elle se trouvait à 1 kilomètre au Sud-Ouest de l'ancienne église. Cette chapelle a été vendue à la Révolution et démolie : près d'elle était une fontaine dont les eaux passaient pour posséder certaines qualités curatives. La chapelle St.-Léonard est marquée sur la carte de Cassini, qui conserve le souvenir de bien d'autres monuments de ce genre dont on ne voit plus de traces." (A de Caumont 3-412)

Elle était au lieu-dit Saint-Léonard, à l'ouest du village (49°14'08.9"N 0°47'16.4"W)

 

Château d'Agy - Manoir seigneurial

Château du XVIIIe siècle et manoir seigneurial du XVIe
" appartenant à la même famille depuis 1805 et transmis depuis plusieurs générations par les femmes (Dragon de Gomiécourt / d'Isoard de Chénerilles / de la Poëze d'Harambure). Un hommage à cette famille se trouve sur les vitraux de l'église de la commune." (wikipedia)

"Propriété depuis le Moyen Âge des familles de la Dangye, Boran, d’Hermerel, de Marguerye, de Chénérilles et d’Harambure, ce manoir autrefois siège de la seigneurie devint le logis des fermiers du domaine avec la construction en 1762 du nouveau château d’Agy.
Ouvrant par deux portails, la cour carrée est entourée par le manoir et les bâtiments agricoles. En grande partie reconstruit au XVIIe siècle, le logis conserve avec les autres bâtiments des vestiges des XVe et XVIe siècles.".(bayeux.intercom.fr)

"Le Vomicel est à présent une ferme et appartient à M. de Gomicourt qui habite le château d'Agy près Bayeux." (A de Caumont 3-670)

"Le château d'Agy est moderne ; il appartenait à Mme. la comtesse d'Hautefeuille, née de Vierville, qui l'a vendu il y a plus de 30 ans à M. de Gomicourt. M. de Gomicourt habite Agy ; il s'est occupé d'études philologiques et d'améliorations agricoles." (A de Caumont 3-412)

A l'ouest (49°14'17.1"N 0°46'59.1"W) Invisible

Entrée par l'ouest, par Saint-Léonard :


Sur Google Street View

Entrée par l'est, côté village :


Sur Google Street View

voir les cartes postales sur le site de J.Y. Merienne :


Sur J.Y. Merienne

 

Villa d'Agy

"Héritière du domaine d’Agy, la comtesse Anne Marie Caroline de Hautefeuille se sépare de son mari en 1814 à la suite d’une liaison avec un jeune magistrat de Bayeux. Elle s’installe à Agy et, après la vente du château en 1820 à monsieur de Gomiecourt, se fait construire ce «cottage»* où, dans un petit pavillon, elle reçoit ses amis. Honoré de Balzac, séjournant chez sa soeur, Laure de Surville à Bayeux en 1822, fréquente cette femme de lettres «aussi spirituelle que la femme de Paris la plus remarquable».(bayeux.intercom.fr)

Voir les cartes postales sur le site de J.Y. Merienne :


Sur J.Y. Merienne

 

 

Liens :

 

bayeux-intercom.fr - Agy et son patrimoine