Cagny

 

 

Les destructions pendant la guerre :

Durant la bataille de Normandie, Cagny subit un important bombardement aérien allié le 18 juillet 1944 lors de l'opération Goodwood

 

Quatre églises au XIe siècle

"D'après M. De La Rue il y avait, au XIe. siècle, quatre églises à Cagny (Saint- Germain, Saint-Martin, Saint-Vigor et Notre-Dame) et une maladreric ou chapelle de St.-Jacques, ce qui provenait de ce que les différents seigneurs qui possédaient des fiefs dans cette paroisse avaient fait bâtir des églises ou chapelles. Ces fiefs se trouvèrent réunis à la fin du XIe. siècle." (A de Caumont 2-51)

 

Eglise Saint-Germain

Chœur du XIVe siècle, MH, wikipedia

"L'église de Cagny est située sur le bord même de la route royale de Caen à Paris ; elle se compose d'une nef romane, d'une tour fort lourde, terminée en bâtière, entre choeur et nef, et d'un choeur du XIVe. siècle..." (A de Caumont 2-49)

Avant la Guerre...


Sur J.Y. Merienne

 

Prieuré Notre-Dame-des-Moutiers

Restes des XIe et XVIe siècles de l’ancien prieuré de Cagny (MH, wikipedia)

"Prieuré de Cagny. — Guillaume de Sérans, en échange des donations qu'il avait faites à l'abbaye de Troarn, avait obtenu de l'abbé et du couvent l'engagement d'établir à Cagny quatre moines, trois prêtres et un diacre pour desservir ces églises. Telle fut l'origine du prieuré de Cagny. Dans la suite les églises de St.-Vigor et de St.-Martin ne furent pas réparées ; elles tombèrent en ruine, les moines vécurent en communauté près celle de N.-D., et laissèrent à un desservant la cure de St.-Germain. Au XVIe. siècle, les religieux de N.-D. des Moutiers se retirèrent à Troarn, et le prieuré de Cagny devint un riche bénéfice.
Cette terre fut mise en vente à la révolution ; elle appartient aux héritiers de M. Ménage de Cagny qui l'avait acquise.
Le prieuré de Cagny se trouve situé à l'extrémité nord de la commune, à une distance presque égale de la route de Caen à Paris et de celle de cette ville à Rouen. Il se compose de bâtiments assez considérables, mais peu intéressants, disposés en carré autour d'une cour, et d'une église romane encore très-bien conservée, quoiqu'elle serve d'écurie et de bûcher." (A de Caumont 2-53)

Après le Mesnil-Frémentel, dans une ferme, près de l'autoroute (49°09'44.3"N 0°14'55.9"W)

Cagny : Prieuré Notre-Dame-des-Moutiers


Sur Patrimoine-de-france.com

 

Cagny : Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

XXe siècle.

Sur D225, direction Emiéville (49°08'52.3"N 0°15'00.3"W)

Cagny : Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs - Cagny : Chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

 

Fontaine Sainte-Radegonde

Les eaux étaient réputées soigner les maladies de peau et affections des yeux.

Rue de la Poste (49°08'52.0"N 0°15'13.8"W)

Cagny : Fontaine Sainte-Radegonde


Sur Google Street View

 

Château de Cagny

Il y avait un château à Cagny. Il était sûrement au nord de l'église, vers la Ferme du château.
S'il était encore debout en 1944, il a dû faire les frais des combats (malsmaps.wordpress.com)

On parle de "Ferme du château de Triquerville (Cagny 14630)" sur cette page : boutique.genealogie.com

D'après Arcisse de Caumont, vers 1850 :
"Le château de Cagny doit dater de la fin du XVIe. siècle. Il est tout près de la route et appartient à Mme. de Cagny, née de Boisrioult, veuve de M. Louis Ménage de Cagny, officier supérieur d'infanterie... Du côté droit de la route, en face du château existe un parc entouré de murs, créé il y a 40 ans par M. de Cagny, chevalier de St.-Louis, oncle du précédent.
La terre seigneuriale de Cagny est toujours, comme on le voit, dans la famille de Jacques Ménage de Cagny, docteur en droit, qui l'avait acquise en 1538 : seulement elle se trouve divisée en plusieurs parts entre les membres de cette famille." (A de Caumont 2-55)

Sur une carte postale de J.Y. Merienne :


Sur J.Y. Merienne

 

Le Mesnil-Frémentel

Le 2 mars 1826, Cagny absorbe la commune du Mesnil-Frémentel, alors peuplée d'environ 80 habitants contre moins de 400 à Cagny

"Saint-Barthélémy. Cette paroisse, sur le grand chemin de Caen à Paris, relève de la juridiction d'Argences... Elle s'appelle Mesni-Frémantel, quoique le hameau du Mesni ne subsiste plus, mais seulement la paroisse de Frémantel" (Beziers)

Sur la gauche avant Cagny en venant de Caen, vers la "Cueillette de Cagny" (49°09'23.5"N 0°16'14.6"W)

 

Un portail imposant au Mesnil-Frémentel :

(49°09'23.7"N 0°16'14.5"W)

Cagny : Le Mesnil-Frémentel

 

Eglise du Mesnil-Frémentel

Elle n'existe plus (49°09'21.1"N 0°16'12.4"W)

"La nef de l'église est romane : on y voit des fenêtres étroites et des murs en arêtes de poisson. Un tourillon à deux baies, surmonté d'un fronton triangulaire assez aigu, porte sur un de ses côtés l'inscription suivante, qui en donne probablement la date : 1607…
Le Mesnil-Frementel est réuni à Cagny." (A de Caumont 2-47)


Sur ebay.com

 

 

Liens :