Branville

 

 

"Branville a figuré dans l'histoire dès le commencement du XIIIe. siècle. Après la conquête de la Normandie, par le roi de France Philippe-Auguste, Branville était un tiers de fief, dont le nouveau souverain fit généreusement hommage à un nommé Baudri de Nonchamp" (A de Caumont 4-71)

 

Le Carrefour

Il ne reste plus qu'une seule maison ancienne du bourg de Branville :(

Au croisement de la D45 avec la D281 : 49°16'23.3"N 0°01'26.8"E


Sur J.Y. Merienne


Sur Google Street View

 

Eglise Saint-Germain

XIIIe siècle. MH, wikipedia. Sur Base Mérimée
seule une partie est accessible au public, la voûte étant fendue.

Association Tous pour l'église de Branville :
http://eglise-de-branville.blogspot.fr
"L’année 2017 a été particulièrement calme pour notre église, la municipalité n’ayant pas été en mesure de financer de travaux en raison des restrictions budgétaires qui lui sontimposées. La nef et le choeur étant sécurisés, c’est maintenant le clocher qui doit faire l’objet de toute notre attention, la toiture en ardoise étant en état de dégradation avancée."

"Hélas, durant les dernières décennies, l’église Saint Germain n’a fait l’objet que d’un entretien réduit, des désordres structurels se sont aggravés, en particulier l’écartement des murs latéraux qui menace d’effondrement certaines voûtes de la nef et du cœur. Cette situation à conduit la municipalité à prendre un arrêté d’interdiction d’accès au public, mais aussi à engager des travaux d’étaiement des voutes afin de prévenir tout risque d’effondrement.
LE PROJET
Travaux de gros œuvre visant à assurer la pérennité de l'édifice, sans étaiement, de permettre à nouveau l'accès du public et la mise en valeur de notre église." (fondation-patrimoine.org)

 

"Branville est une grande et belle église, située tout près de la route de Lisieux à Dives.
Elle appartient, dans sa plus grande partie, au style du XIIIe. siècle, et en est un des plus beaux spécimens pour un édifice rural. Elle se compose d'un choeur, d'une nef et d'une tour placée en saillie entre les deux, au nord.
Le principal portail ne paraît point avoir été placé à l'ouest. Cette partie est un mur droit, à pignon, dont l'appareil est un petit blocage, flanqué de trois contreforts, celui du milieu beaucoup plus élevé que les deux autres. Ces trois contreforts divisent le mur en deux parties égales. La plus voisine du nord est percée d'une belle porte ogivale, à deux voussures composées de moulures toriques portées par des colonnettes cylindriques, avec charmants chapiteaux à crossettes, tailloirs carrés et bases de la première moitié du XIIIe. siècle. Le tympan a toujours dû être plein ; du reste, la baie est actuellement bouchée. Elle est certainement inachevée, car à droite et à gauche, dans les angles formés par le plat du mur et les saillies des contreforts, on trouve des massifs de maçonnerie inachevés, peu élevés au-dessus du sol, portant des bases et des fûts de colonnettes de même diamètre entr'elles et semblables à celles qui supportent les archivoltes de la porte, et qui certainement étaient destinées à porter d'autres archivoltes restées à l'état de projet par une cause quelconque.
Les deux murs latéraux sont aussi du commencement du XIIIe. siècle, bien qu'ils aient, dans certaines parties, une ornementation usitée dès le XIIe. siècle. Les murs sont construits en petit blocage et en partie recrépis au midi. De ce même côté, cinq contreforts les flanquent. Les deux premiers, vers l'ouest, sont larges, peu saillants, et seraient peutêtre les restes d'une construction antérieure remontant au XIIe. siècle ; les trois qui suivent sont du XIIIe. La corniche est à dents de scie, portée par des modillons à figures grotesques d'hommes et d'animaux. Un cordon semi-torique court sur les murs, à la hauteur de la première retraite des contreforts..." (A de Caumont 4-66)

Description très complète d'Arcisse de Caumont...

Sur D281 : 49°16'22.5"N 0°01'24.3"E

Branville : Eglise Saint-Germain

Branville : Eglise Saint-Germain

Branville : Eglise Saint-Germain

Branville : Eglise Saint-Germain

 

Croix de Rollon

Ne pas confondre avec la Croix d'Heuland, très proche, Croix de Rollon également (voir sur la page Heuland)

La légende prétend que Rollon suspendait à cette croix des bracelets en or et autres objets de valeur pour prouver aux yeux de tous qu'aucun voleur n'osait enfreindre ses lois

Sur D45 en direction d'Auberville, au carrefour de la Mare aux Poids : 49°16'42.3"N 0°00'23.5"E

Branville : Croix de Rollon

Branville : Croix de Rollon
LA MARE-AUX-POIS
...ERRE PAR LE SOUVENIR
HISTORIQUE DE LA JUSTICE
DE ROLLON...

 

Ferme des Chartreux

Au sud, sur D281 : 49°15'51.8"N 0°01'18.3"E (peu visible de la route. Proche d'un haras)


Sur Google Street View


Sur Geoportail


Sur hattonbros.pagesperso-orange.fr


Sur J.Y. Merienne

 

Manoir La Montagne

"Je ne connais point de château ou de motte féodale; le manoir, la Montagne, se trouve peu éloigné de la grande route, au nord de l'église. C'est une vieille maison en bois, peu considérable, peu ancienne (elle remonte, tout au plus, au règne d'Henri IV); elle n'a de remarquable que ses trois lucarnes cylindriques, qui montrent au loin des fragments d'épis en terre cuite, et surtout sa tourelle d'escalier, avec un énorme toit conique couvert d'ardoise.
En 1540, lors d'une recherche de la Noblesse, faite par les Élus de Lisieux, le fief de la Montagne appartenait à Robert Tollemer, qui, avec Charles, son frère, produisit un anoblissement concédé par le roi, en décembre 1313, à Jean Tollemer, leur père, pour 300 livres."
(A de Caumont 4-71)

Au nord-ouest de l'église, sur D45 : 49°16'27.7"N 0°00'43.2"E

 

 

Liens :

 

Beaucoup de cartes postales sur cette page :
Hattonbros.pagesperso-orange.fr - Branville