Annebault

 

 

"Annebaut, S. Remigius de Onnebanco, S. Remigius de Olnebac, Olnebanc, Onnebanc, Ognabac, Ognebac, Onnebault.

 

Cadastre de 1826

Sur archives.calvados.fr


agrandir sur archives.calvados.fr

 

Eglise Saint-Rémy

XIIIe siècle.
XVIIe siècle selon Base Mérimée. Photos sur Base Mérimée

Sur Patrimoine-religieux.fr

"Annebaut possède une église pouvant remonter tout entière jusqu'au XIIIe. siècle, sauf les retouches nécessitées par les injures du temps, ou les exigences de la mode. Ce n'est point un édifice remarquable.
Le portail, situé à l'ouest, est flanqué de quatre contreforts plats de transition, ceux du centre s'élevant jusqu'au gable. Le mur est formé d'un blocage de petits moellons. La porte, placée au centre, est ogivale avec une simple moulure torique retombant sur des colonnetles à tailloirs polygonaux ; les bases sont aussi polygonales. La baie est surbaissée, avec une simple moulure concave ; le tympan est plein.
Au-dessus se trouve une fenêtre ogivale, subdivisée en deux lancettes par un meneau bifurqué ; mais cette fenêtre est bouchée, et sa base se trouve cachée par le toit du porche en charpente qui précède la porte.
Le clocher est peu important, en bois couvert d'ardoise ; c'est une cage destinée à envelopper un campanille en pierre de taille.
Le mur du midi de la nef, construit en blocage, est flanqué seulement de deux contreforts en pierre de taille, larges, peu saillants, de la construction primitive. La corniche est à modillons chargés de tètes grimaçantes. Les trois fenêtres sont modernes.
Au nord, la nef est construite en moellons taillés. Une seule ouverture a été pratiquée dans ce mur; c'est une trèsétroite meurtrière carrée qui date du XIIIe. siècle. La corniche est un simple quart de rond..." (A de Caumont 4-74)

Description détaillée de l'intérieur sur les pages d'Arcisse de Caumont.

Sur D45, direction Lisieux : 49°15'07.1"N 0°03'34.7"E

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy
2017-03-24

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy
2019-01-20

 

Intérieur

Description détaillée de l'intérieur sur les pages d'Arcisse de Caumont :

"Intérieur. — La voûte de la nef est à plein-cintre, en merrain, soutenue primitivement par cinq entraits sans poinçons, appuyés sur des sablières à moulures du XVIe. siècle ; mais l'entrait le plus voisin du choeur a été coupé. La chapelle s'ouvre, sur la nef, par un grossier arc cintré. Un plafond moderne tient lieu de voûte..." (A de Caumont 4-74)

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy - confessionnal -Annebault : Eglise Saint-Rémy - fonts baptismaux

Les deux autels :

Description d'Arcisse de Caumont :

"Les deux petits autels sont exactement semblables ; ce qui est presque général. Leur rétable est composé de deux pilastres d'ordre ionique portant un entablement dont la frise est couverte de jolis rinceaux dorés, sculptés en relief en plein bois, avec une grande délicatesse. Entre ces deux pilastres est une niche cintrée. Le couronnement, au-dessus de l'entablement, est un simple cartouche entouré de rinceaux, avec deux vases flamboyants pour amortissement au-dessus des pilastres. Le tombeau est droit, et le gradin est aussi orné de jolies arabesques entremêlées de roses. Ces autels remontent au règne de Louis XIV, peut-être même à celui de Louis XIII.
Deux statues de la même époque occupent les niches : l'une, au nord, représente la Vierge-mère avec le costume ample et aisé du siècle. Au midi est saint Louis, roi de France, avec une longue robe et un manteau tout couvert de fleurs de lis. Il porte le collier de l'ordre de St.-Michel ; sa main droite soutient un sceptre fleurdelisé; la gauche est étendue portant les saintes reliques, les clous et la couronne d'épines posés sur un linge." (A de Caumont 4-75)

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy - vitrail - Annebault : Eglise Saint-Rémy - vitrail

"De ce même côté, dans le mur, est pratiquée une petite piscine fort peu élevée de terre, cintrée, à subdivisions trilobées-cintrées, avec une seule cuvette.
L'arc triomphal est ogival, à nombreuses retraites, sans moulures, les angles simplement épanelés. Il doit remonter au XIIIe. siècle.
Le choeur n'est point voûté ; il n'a qu'un plafond, d'un effet disgracieux, qui porte sur les entraits de sa charpente primitive.
Dans le mur du midi, près de l'autel, est une large piscine à deux cuvettes, dont l'arcade est portée sur de courtes colonnettes avec chapiteaux à crossettes et bases à moulures du commencement du XIIIe. siècle." (A de Caumont 4-74)

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Maître-autel :

"Le maître-autel est de la même époque que ceux de la nef. Le tombeau se composait d'un parement d'étoffe encadré dans deux pilastres chargés d'épis et de grappes de raisin sculptés ; une frise à rinceaux soutient la table. Le gradin n'a point de sculptures. Le tabernacle est un pavillon semi-circulaire. Des groupes de colonnettes torses portent l'entablement. A droite et à gauche sont des niches remplies de statuettes, d'une bonne exécution. Au-dessus de l'entablement court une petite galerie de fuseaux renflés, en retraite de laquelle s'élève le couronnement qui est une grosse calotte cylindrique à écailles imbriquées, garnie de têtes d'anges enveloppées de rinceaux. L'amortissement consiste en un vase entouré d'anges, ou plutôt d'amours ailés. Une petite statuette du Christ ressuscitant domine le tout.
Des deux côtés sont debout deux anges adorateurs, de la dimension des statuettes inférieures. A la suite, à droite et à gauche, courent des rinceaux découpés à jour, dans lesquels se jouent des anges et des oiseaux. Ce rétable est miniature et peint de couleurs variées, parmi lesquelles dominent le bleu, le rouge, l'or et l'argent; les fonds imitent le marbre." (A de Caumont 4-75)

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy

"De chaque côté du tombeau de l'autel sont deux piédestaux, ornés seulement de vases peints, qui portent deux grandes statues accusant aussi le règne de Louis XTII ou de Louis XIV. L'une est un saint archevêque, probablement saint Rémi, patron de l'église; l'autre une sainte Madeleine, avec le vase à parfums qui fait son attribut." (A de Caumont 4-75)

L'Adoration des Mages :

"Le tableau qui occupe le centre représente l'adoration des Mages et date de la même époque." (A de Caumont 4-75)

Annebault : Eglise Saint-Rémy

 

Annebault : Eglise Saint-Rémy

Annebault : Eglise Saint-Rémy

 

Poste / Mairie

Téléphone : 02 31 64 92 05
E-mail : annebault.mairie@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture:
Le mercredi : de 09h00 à 12h00
Le vendredi : de 16h00 à 18h30

En face de l'église


Sur J.Y. Merienne

 

 

Carrefour d'Annebault

Annebault est (était) un carrefour important entre la route de Caen à Rouen et celle de Dives à Lisieux


Sur J.Y. Merienne

 

Motte féodale

Annebault est situé au sommet d'une colline. Il existait une motte féodale.

Moyen-Age. MH. wikipedia. Sur Base Mérimée

"Ancien château. — Il reste sur le territoire d'Annebaut des vestiges considérables d'un ancien château à une demie lieue au sud de la route de Caen à Pont-l'Evêque, dans le bois (V. le Bulletin mon., t. II, p. 247). La famille des seigneurs d'Annebaut était une des plus anciennes et des plus illustres de la Normandie. On en trouve des membres à la conquête de l'Angleterre en 1066, puisa la suite du duc Robert en Terre-Sainte. Un vieux manuscrit des nobles de la province cite, comme vivant à peu près à la même époque, un Richard et un Enguerrand d'Annebaut" (A de Caumont 4-78)

Au sud. Sur un chemin qui longe l'autoroute : 49°14'44.7"N 0°03'10.2"E


Sur Google Street View

 

Calvaire Les Pestils

Mention sur le socle : SPES UNICA (Notre Unique Espérance : voir Wikipedia)

En direction de Lisieux : 49°14'53.9"N 0°04'06.9"E

Annebault : Calvaire Les Pestils

Annebault : Calvaire Les Pestils

 

Cigognes

Les Pestils : 49°14'53.2"N 0°04'04.3"E

Annebault : cigognes

Annebault : cigognes

 

 

Liens :